Live reports Retour
vendredi 5 février 2010 - U-Zine

Merrimack + Temple Of Baal + Inkisitor

Nouveau Casino - Paris

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Voir Necrophobic la semaine précédente en concert en compagnie de groupes de deathcore, de death ou de heavy, c'était bizarre. Voilà que cette fois-ci, nous revenons aux fondamentaux, avec un concert à l'affiche 100% black metal : Merrimack, Temple Of Baal et Inkisitor ont investi la scène du Nouveau Casino à Paris, avec une affluence d'environ 150 personnes.

Inkisitor

Revoilà donc les manceaux d’Inkisitor bien 3ans après le dernier concert que j’avais pu voir d’eux au Black Metal Is Rising, et si à l’époque leur prestation m’avait plutôt satisfait, je ne peux malheureusement pas en dire autant de cette fois-ci. Salle trop grande pour le groupe ? Son trop faible ?? Prestation mitigée de la part du groupe ?? Bah y’a un peu de tout ça ouais… Autant dans la petite loco j’avais trouvé ça raw, méchant et bien crade comme il faut autant là j’ai trouvé ça bah…plat. Non pas que ça soit mauvais, juste qu’il n’y avait rien qui s’en dégageait cette fois-ci. Même D-hate le chanteur qui m’avait plutôt impressionné auparavant m’a semblé plutôt perdu sur scène. Bref on oublie tout et on se dit que la prochaine fois ils vont tout dégommés parce qu’il s’agit d’un groupe pour une fois sans prise de tête et avec un réel potentiel.

Setlist :"Reverse The Cross" - "Antitheos" - "Sentenced To Bliss Claws" - "Denial of Faith"
 

Temple Of Baal

Le voici le véritable groupe de la soirée, les franciliens revenaient en force avec leur tout nouvel album « Lightslaying Rituals » et inutile de dire qu’avec, le changement est de mise. Exit donc les corpses paints, exit également le black/thrash des débuts et bonjour le black/ death d’aujourd’hui. Et d’un coté j’ai envie de dire TANT MIEUX. Le groupe n’a jamais aussi bien rendu qu’aujourd’hui. C’est haineux, en place et surtout ultra efficace. Amduscias reste un putain de frontman et le public ne s’y trompera d’ailleurs pas en foutant un joyeux boxon dans le pit. Si le dernier album est bien évidemment largement présent dans la set-list avec des titres tels que « Piercing The Veils Of Slumber » ou l’ultra bonasse « Hate Is My Name », le reste de la discographie du groupe ne sera pas non plus en reste comme en atteste la présence de classique comme « Traitors To Mankind » ou « Backstab » qui fait toujours son petit effet. Donc oui sans aucune contestation possible Temple Of Baal remporte la palme de groupe de la soirée. Et si en plus de ça on constate que le groupe semblait quelque peu fatigué, je vous laisse deviner le potentiel live de ce groupe lorsqu’il est en pleine forme.

Setlist :1) Intro - 2) Crawling In Blood And Puke - 3) Piercing The Veils Of Slumber - 4) Traitors To Mankind - 5) Angstgeist - 6) Slaves To The Beast - 7) Poisoned Words - 8) Hate Is My Name - 9) Backstab - 10) Bitter Days - 11) Triumph Of Heretic Fire - 12) Flames Of Baal - 13) Under The Spell
 

Merrimack

Après 2 très bonnes premières parties, place à la tête d'affiche de la soirée : Merrimack. Les parisiens avaient à coeur de séduire leur public, ayant sorti leur nouvel album Grey Rigorism en septembre dernier, et étant auréolés d'une tournée américaine en compagnie de Marduk et Nachtmystium. On a pu se rendre compte qu'une petite partie du public est sorti de la salle, mais il restait tout de même une bonne centaine de personnes à l'intérieur, pour admirer le grand Terrorizt (chant). Les hommes de Perversifier (guitare) ont bien mis en avant leur dernier album, avec 4 compositions de celui-ci, et il faut dire que ce sont les morceaux qui ont le mieux passé l'épreuve du live (avec la reprise de Massacra, "Ultimate Antichrist", qui a réveillé le public, provocant un pogo énergique). Moins directs et plus subtils que leurs prédécesseurs, Merrimack a dû convaincre une bonne partie de la foule présente, emmené par un Terrorizt décisif et motivé au micro. En ce qui me concerne, ne trouvant pas la musique du groupe 100% à mon goût, j'ai eu quelques moments de décrochement. Bénéficiant d'un temps de jeu conséquent, le groupe a pris son temps, a bien joué, mais a semblé être surpassé par Temple Of Baal ce soir.

Setlist :1) Désavoeu - 2) Seraphic Conspiracy - 3) When The Stars Align - 4) Redeem Restless Souls - 5) In The Halls Of White Death - 6) Omniabsence - 7) Suicide - 8) Insemination - 9) The Golden Door - 10) Ultimate Antichrist (Massacra cover) - 11) Melancholia Balneam Diaboli -- RAPPEL -- 12) Live The Lie