Live reports Retour
mardi 16 août 2005

A Life Once Lost + Twelve Tribes + Every Time I Die

Nouveau Casino - Paris

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Après leur dernière prestation devant un public inexistant et amorphe en Juin dernier, on était en droit de se demander si Evry Time I Die reviendrait un jour en France. C’était sans compter la détermination de leur label Ferret Records qui organisa une tournée sous le signe du Revolver (le logo de Ferret) traversant diverses villes d’Europe dont Paris, j’ai nommé le Under The Gun Tour. Ainsi, en ce lendemain de 15 Août, outre Every Time I Die on pouvait voir à l’affiche les bien connus Twelve Tribes et la nouvelle signature Ferret A Life Once Lost.

C’est avec une demi-heure de retard que commença le set de A Life Once Lost, les Américains espérant sans doute que la salle du Nouveau Casino soit un peu plus remplie, vu qu’il n’y avait que 150 / 200 personnes ce soir. D’entrée, le groupe nous assène un Rehashed des plus efficaces ! Pas de doute, les ALOL sont aussi efficaces sur album qu’en live surtout que leur son fut excellent accentuant ainsi ce côté Meshuggien des riffs et des séquences, même si leur musique est moins recherchée et technique que celle des Suédois. Le groupe, faisant ce soir son premier concert à Paris, a décidé d’axer sa demi-heure de set sur leur très bon nouvel album Hunter jouant environ 4 titres de celui-ci. On en viendrait presque à oublier que le groupe à déjà un lourd passif derrière lui. Les cinq gaillards ont l’air heureux d’être là et le montrent en donnant tout ce qu’ils ont, notamment le chanteur infatigable sur scène tel un hurleur de deathcore ! Mais, ALOL étant le groupe d’ouverture, leur set fut bien plus court que les autres et doivent déjà céder leur place à Twelve Tribes, non sans avoir conclut leur show avec leur single Vulture.

Les Américains de 12 Tribes doivent commencer à connaître par cœur Paris étant donné que le groupe passait à Paris pour la troisième fois en 8 mois ! Et comme à leur habitude, le quintet joue une nouvelle fois (après Killswitch Engage et 36Crazyfists) avant le groupe en tête d’affiche ! Et, cependant, autant j’avais particulièrement apprécié leur prestation à la Boule Noire, autant j’ai trouvé leur set sans aucun relief ce soir, sans doute la faute à un son calamiteux où la basse était inaudible ainsi que la plus part du temps, la seconde guitare. De plus, la set-list du groupe n’a pas vraiment évolué depuis leur dernier passage par la capitale et fut fondamentalement axé sur leur dernier album The Rebirth Of Tragedy jouant des titres comme Translation Of Fixes, Backburner, Post Replica et naturellement en final Venus Complex. Certes Adam (et ses dreads) avait toujours autant de prestation scénique et le public était enfin devenu actif, mais comme je l’ai dit plus haut, impossible d’accrocher ce soir, je ne sais pourquoi…

Qu’importe, voilà ensuite Every Time I Die qui montent sur scène, groupe dont je n’attendais strictement rien tant leur musique sur album est dense. Pourtant, force est de constater que le quintet dégage une énergie sur scène impressionnante qui transformera, une fois l’intro de Thin Lizzy (merci Lorenzo) achevée, la fosse en un véritable brasier ou pogo et karate pit étaient à l’honneur ! Niveau set-list, la bande de Keith Buckley axèrent leur set sur leur précédent album Hot Damn ! et leur nouveau Gutter Phenomenon qui sortira dans quelques jours. Ainsi, on eu le droit à des titres tels que Romeo A Go-Go ou l’excellente Ebolarama ainsi que les futurs singles Kill The Music, Bored Stiff ou Guitared and Feathered, tous deux disponibles sur leur site Internet. Les ETID m’auront au final totalement bluffé par leur prestation set de bout en bout malgré quelques riffs qui tournent en rond et un son trop fort ! Au bout de 45 minutes de show, le groupe doit déjà quitter la scène faute de temps…

Le Under The Gun Tour ne fut certes pas une réussite du point de vue affluence, mais elle le fut en terme de prestation des trois groupes présents ! Vivement le retour de A Life Once Lost et celui d’Every Time I Die (qui ne serait tarder d’ailleurs, plus d’infos dans l’interview prochainement à venir sur U-zine).