Articles Retour

Les reprises improbables part II

vendredi 25 janvier 2013 - U-Zine
U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Que ce soit pour faire des reprises de morceaux tirés de la compilation des hits NRJ de 2002, de tubes aigus des années 80's ou dans des genres tellement éloignés de celui de départ le métaleux sait y faire pour nous surprendre, voici la première partie des trois volets consacrés aux reprises les plus improbables pour le meilleur et le pire.
 

Leviathan – Mergin With Swords, Onto Them (Vangelis)


Pas une reprise à proprement parler puisqu'il ne s'agit que d'une partie du morceau (la fin) qui est inspiré directement du travail de Vangelis pour le thème principal de Blade Runner (un de mes préférés). Je suis hors-sujet ? Peut-être bien que je ne l'aurais jamais imaginé sur un album de Black Metal. Et puis, j'avais comme une envie de régaler.


Cradle Of Filth – Hallowed Be Thy Name (Iron Maiden)


Ce n'est pas vraiment là qu'on attendait la bête anglaise surtout que reprendre ce classique d'Iron Maiden ne lui réussit vraiment pas. On ne touche pas aux classiques, encore moins avec ta voix Dani!


Kylesa – Set The Controls For The Heart Of The Sun (Pink Floyd)


On a beau savoir que Pink Floyd fait parti des influences de Kylesa, quand on attend une reprise du groupe de Savannah, on attend forcément quelque chose de Sludgy et à la place on se prend cette merveille de psychédélisme, de passion et de nostalgie.


Death – The Painkiller (Judas Priest)


On connaissait Chuck Schuldiner en tant que grand fan de Heavy mais pas de là à placer une reprise du hit de Judas Priest sur The Sound Of Perseverance avec pour risque de décevoir les fans, seul lui pouvait le faire. Chapeau.
 

In Flames – Land Of Confusion (Genesis)


Après Depeche Mode, In Flames s'attaque à Genesis avec un des hymnes de sa période décriée par les fans, ça fait passer un bon moment mais c'était prémonitoire de la future carrière des Suédois.


Fear Factory – Cars (Gary Numan)


Dans les bonus d'Obsolete, Fear Factory a glissé une petite reprise à sa sauce du tube de Gary Numan. Ce dernier, beau joueur, viendra même chanter en duo avec Burton C. Bell.


Killswitch Engage – Holy Diver (Dio)


KSE a toujours eu le sens de l'humour et alors qu'on l'attend reprenant un standard du HxC des années 80, il reprend le plus grand tube de feu Ronnie James Dio dans un clip bien drôle.


Carnival In Coal - Maniac (Michael Sembello)


Les Français qui ont fait zouker le Hellfest en 2006, se sont signalés en faisant un album de reprises (French Cancan) toutes plus improbables les unes que les autres, en voici ma petite préférée, une « Maniac » version Black Metal Symphonique. Tout un programme.

 

Raunchy – Somebody Is Watching Me (Rockwell)


Comment faire croire que le Death mélodique est une affaire d'homme après que Raunchy se soit embourbé dans une reprise aussi virile que Vincent Mcdoom.


Gehennah – (You're The) Devil In Disguise (Elvis Presley)


Gehennah où la manière de reprendre du bon Elvis Presley à la sauce Black'n Roll. Ai-je besoin d'en dire plus ?

 

Cannibal Corpse – Zero The Hero (Black Sabbath)


Quand le Cannibal Corpse des débuts se risquent à la reprise, il tente le classique : reprendre du Black Sabbath mais dans sa période la moins connue (Born Again avec Ian Gillan de Deep Purple au chant) avec tout le charme de la voix suave de Chris Barnes...


One Way Mirror - Relax (Frankie Goes To Hollywood)


Ah les années 80, un vivier inépuisable de reprises en puissance, nos frenchies ne s'y trompent pas avec cette reprise métallique d'un titre tout ce qu'il y a de plus viril.


Enslaved – Immigrate Song (Led Zeppelin)


Beaucoup y verront une insulte envers une institution alors que j'y vois un superbe hommage. S'approprier un titre aussi culte avec autant d'aisance, peu de groupes peuvent se le permettre et Enslaved en fait parti.


Entombed – Albino Flogged In Black (Stillborn)


En plus d'être une excellente reprise, c'est aussi une des rares fois où vous pourrez vous délecter du chant clair de Lars Goran Petrov.

 

The Berzerker – All The Things She Said (Tatu)


Quand le groupe réputé par beaucoup pour être le plus bourrin du monde reprend le tube Dance de deux adolescentes russes qui passaient leur temps à se lécher tout ce qu'elles pouvaient, ça donne quelque chose qui ressemble à la meilleure reprise de l'histoire !
 

Un grand merci à Hraesvelg pour quelques trouvailles comme Gehennah et The Berzerker.