Interviews Retour
mercredi 30 octobre 2013 - U-Zine

Shining

Niklas Kvarforth

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

A l'occasion de la sortie du nouvel album de Shining : "8 ½ - Feberdrömmar I Vaket Tillstånd", U-zine a eu le privilège d'échanger quelques mots avec Niklas Kvarforth, aussi torturé que charismatique. Retour avec lui sur ces projets actuels et futurs.

VERSION FRANCAISE
ENGLISH VERSION BELOW

Bonjour Niklas, tout d'abord, comment vas-tu ?

Aujourd'hui est vraiment une sale journée en fait. Alors peut-être que pour une fois je suis ça me mettra d’une humeur intéressante !

Peux-tu nous présenter ton dernier album : "8 ½ - Feberdrömmar I Vaket Tillstånd" ?

Pour commencer, ce n'est pas un nouvel "album”. Vous voyez, quand nous avons quitté Spinefarm / Universal un peu plus tot dans l’année, nous nous sommes dit que nous devions faire quelque chose pour compenser le vide, j'ai donc repris ces vieux enregistrements de démo qui avaient déjà été diffusés sous forme de bootleg par une autre société. On les a donc repris, finalisés (les versions originales étaient composés de seulement deux pistes guitares avec une batterie électronique) et sorties sous le label de dégénérés Dark Essence. C’est pas plus compliqué que ça au final. Mais c'était une nécessité de riposter contre l'industrie, bien que dans l'industrie, dès que nous le pouvons , nous le faisons.

Après ce projet, vous allez également figurer sur le prochain album de Benighted . Pourquoi ce choix ?

Ah, oui ! J’ai pris l'avion pour l'Allemagne pour enregistrer avec Benighted après qu’un ami commun à Julien et à moi nous ai mit en contact. En fait, j'ai commencé décliner la plupart des offres qui me sont faites, mais je ne pouvais pas résister à participer à cet enregistrement, d’autant plus que je n'ai jamais expérimentés ces territoires musicaux. Aussi, ce qui est vraiment étrange, c'est que nous avons réussi à développer une amitié sincère tout en travaillant ensemble, ce qui n'est pas très commun. Ceci dit, je dois dire que c’est très intéressant.

Cet album est en fait un ré-enregistrements de vieux morceaux avec des invités au chant. La plupart d'entre eux sont des copains à vous, comme Famine de Peste Noire. Pourquoi ce choix?

Comme je l’ai dit, les pistes de la démo originale n’avait pas de voix et je n'avais pas vraiment envie de refaire ce que j'ai fait dans le passé. Ainsi donc j'ai demandé à ces personnes collaborer sur ce projet pour y injecter leur propre touche. Presque tout le monde était déjà en contact avec nous depuis plusieurs années, lorsque nous avions émit l'idée de ré-enregistrer ”Within Deep Dark Chambers ". Au final, je n'ai pas vraiment eu à penser à qui sera de la partie. Après, effectivement, Trond Nefas a été impliqué sur ce projet à l’origine mais il est mort l'année dernière , donc , un peu difficile du coup de l’avoir avec nous aussi. C'est aussi pour celà que j'ai choisi de mettre fin à l’album avec "Through Corridors Of Oppression" B -side plutôt que de faire appel à quelqu'un d'autre pour le remplacer.

La création de nouveaux albums ne manquent pas ! Depuis 2000 vous avez sorti 9 albums. Il y a-t-il un besoin irrépressible de création ? Un besoin de témoigner de vos émotions et pensées par la musique?

Huit albums. On a sorti 8 albums, le reste sont comme des interludes entre deux albums, ce sont soit des restes des enregistrements d'albums ou des trucs qui ont été enregistrées sur scène. Je suis un musicien, même un musicien très prolifique à certains moments, mais en général, je pond un album tous les 18 mois. Ca n’est pas tant que celà au final si tu veux vraiment faire les choses bien. Quoi qu’il en soit, on ne m'empêchera pas de faire ce que je veux faire de toute façon .

En 2012 , sort l'album « Redefining Darkness". Cet album est-il un signe de renouveau du groupe ? Une redéfinition de votre propre obscurité ?

Comme j’ai déjà répondu à cette question environ 237 fois, je vous suggèrer avant tout de vous faire votre propre opinion sur ce à quoi le titre peut ou ne peut pas faire référence, ou au pire ... fait une recherche sur Google.

Depuis 2011 vous arrêtez d’utiliser des chiffres pour nommer vos albums? Est-ce que vous vouliez renouveler les bases, les longues années marquant le début du groupe ?

C'était l'idée, oui, cependant , toutes les idées que j'ai eues au fil des années n’ont pas toujours été fameuses. Et j'étais assez fou pour essayer de fléchir ce qui est sacré et donc de revenir sur un nom plus classique avec 8 ½ , pour respecter en quelque sorte la tradition. Pour ”Redefining Darkness”, il en est autrement.

Pourquoi tant de changements dans le line-up ?

Parce que je n'accepte pas des conneries , ni engagement foireux .

Selon toi, quel est le plus complet et le plus aboutit album de Shining ? Lequel est le plus personnel ? Pourquoi ?

Chaque album que j'ai composé signifie tout pour moi évidemment, sinon ils n'auraient pas été créés. Et chaque album reflète également une période particulière de ma vie, de sorte qu'aucun d'entre eux ne puisse être moins personnel qu’un autre. Mais quand il s'agit de quel album que je considère être le plus accompli,« Halmstad » est bien entendu la réponse incontestable. C'était vraiment là que je suis passé d’un état d'homme à celui de bête dans tous ses aspects. Il a aussi changé pas mal de choses ailleurs ...

D'où est venue cette idée de collaboration avec un le magazine metal français Metallian ?

Après avoir eu fini les traductions pour mon projet ”When Prozac No Longer Helps ", je me suis retrouvé à écrire sur quotidiennement et certains écrits se sont révélés très bon, pour ne pas dire précieux, en ces temps de conneries contemporaines. Donc , l’imprimer en français était mon but premier et j’ai construit une relation de confiance avec les gens de Metallian Magazine.

Quelle image du music business ou des médias souhaites-tu montrer à travers ces articles, qui reflètent votre humeur et votre cynisme ?

Avez-vous déjà lu mes articles ? Il y a des milliers de choses dont les journalistes n'osent pas parler dans la presse de peur de perdre des annonceurs, des collaborateurs et autres joyeusetés. Je comprends cela, mais c'est aussi foutrement frustrant que les gens derrière le rideau restent exempts de ces attaques et ne font même pas de remise en question. D'autre part, je ne crains pas d’ouvrir la bouche et de partager avec les lecteurs les tas de merde sur laquelle cette industrie repose, parce que je suis, et j’ai toujours été, l'ennemi. J'ai fait beaucoup d'erreurs avec des trucs liés au business tout au long de ma carrière, et donc j’ai forcément une chose ou deux à dire et à mettre en lumière. Et les gens semblent réellement écouter ...

Metallian, Benighted, Peste noire ... Vous répétez souvent que vous aimez pas les Français, mais en faite vous êtes aigrit car vous avez toujours rever d'en être un !

Haha. Je ne déteste pas les français. Je suis juste dégoûté par chaque organisme vivant résidant dans la fosse à merde qui est la nôtre. Qu'il s'agisse de personne d'origine française, suédoise, italienne ou autre. Je vous hais tous, de manière égale.

Qu'en est-il de votre livre « When Prozac No Longer Helps »?

Oui, c'est une chose étrange. J'en avais marre d'être interrogé sur la traduction de tel ou tel parole tout le temps et j’ai également été informé de toutes les tentatives horribles disponibles en ligne. Je l’ai donc fait moi-même de sorte que ceux qui ont un véritable intérêt pour le sujet peut se procurer des versions correctes de nos paroles. Je ne m'attendais pas vraiment à ce qu’il y ai un véritable intérêts sur ça cependant, la première édition s’est retrouvée sold-out assez rapidement. Mais maintenant, il y a une deuxième édition disponible via www.shininglegions.com pour ceux qui ont raté la première.

Les derniers mots sont pour toi, Niklas !

Nous nous préparons pour notre première tournée depuis presque 3 ans et nous aurons quelques show dans votre pays , alors je vous suggère de venir et de rencontrez les ténèbres en personne. Je vous promets quelque chose d'un peu différent cette fois-ci, quelque chose d'un peu plus ... sinistre.

___________________________

ENGLISH VERSION

Hello Niklas, first of all, how are you?

Today is a really bad day actually. So maybe I’ve been caught in a suitable mood for once?

Can you introduce Shining's lastest album : " 8 ½ - Feberdrömmar I Vaket Tillstånd "?

It’s not a new “album” to begin with. See, when we left Spinefarm/Universal earlier this year we had to do something whilst inside that void so I took these old demo recordings that had already been bootlegged by another company, finished them (the original versions consisted of merely two guitar-tracks and programmed drums) and licensed the madness to Dark Essence. There’s really not much more to it. But it was a necessity to strike back against the industry, although within the industry, as soon as we possibly could, and so we did.

After this project, you are also going to appear on the next album of Benighted. How did to come to this choice?

Ah, yes, I was flown to Germany to record with Benighted after a common friend put me and Julien in touch. I have actually begun declining most offers that come to me, but couldn’t resist participating on this recording as I’ve never before trodden those territories. Also, what’s really strange, is that we somehow managed to develop a sincere friendship while working together, which is not very common, but quite interesting I must say.

On the contrary, your last album is re-recordings of old tracks with guests on vocals. Most of them are buddies of yours, such as Famine from Peste Noire. Why this choice?

As said, the original demo-tracks lacked vocals and I didn’t really feel like redoing what I did in the past so therefore I asked these people to give their own take on my work. Almost everyone was already on-board several years ago when we were toying with the idea of re-recording “Within Deep Dark Chambers” so I didn’t really have to give much thought as to who they would be. Except, yes, Trond Nefas was involved originally but died last year, so, kind of hard to have him on there. That’s also why I instead chose to end the “album“ with the “Through Corridors Of Oppression” B-side rather than having someone else replacing him.

You can't stop creating new albums! Since 2000 you've released nine albums. Is it the expression of an irrepressible desire for creation? A need to express your emotions and feelings through music?

Eight albums. Whatever, have been released and in-between are either leftovers from the album recordings or stuff that has been recorded on stage. I am a musician, and yes, a quite productive one at times, but in general I believe an album each eighteenth month isn’t that much or close to being over the top. And if it was, it wouldn’t stop me from doing what I was meant to do anyway.

In 2012, you released the album “Redefining Darkness”. This album, is it a mark of the band’s renewal? A redefining of your own darkness?

As I’ve answered this question about 237 times before I suggest you either make up your own mind on what the title may or may not refer to, or… Google it.

Since 2011 you have stopped using figures to name your albums. Did you want to make a change with your bases, with the long years marking the beginning of the band?

That was the idea yes, however, not all ideas I’ve had throughout the years have been good though. And I was foolish to try bending what is sacred and therefore got back on the right track with 8 ½, in terms of tradition that is. The “Redefining Darkness” album is otherwise flawless.

Since the beginning of the band, why did you have so many changes in the line-up?

Because I do not accept bullshit nor half-assed commitment.

According to you, what is the most complete and accomplished album of Shining? Which one is the most personal to you? Why?

Each album I’ve made means the world to me obviously; otherwise they wouldn’t have been created in the first place. And each album also reflects that very period of my life, so none of them are less personal than the other. But when it comes to which album I would consider being the most accomplished one, “Halmstad” is the unquestionable answer of course. It truly was then that I grew from man into beast in every aspect one could think off, and it also changed quite a few things elsewhere too.

Where did the idea of a collaboration with the french magazine Metallian come from?

After I had finished the translations for the “When Prozac No Longer Helps” project I found myself writing on a daily basis and some of it turned out quite good and not to mention valuable in these times of contemporary bullshit. So, printing it in French was my first goal and found both trust and possibilities with the people at Metallian Magazine.

What image of the music business or media do you wish to show with these articles, reflecting your mood and your cynicism?

Have you ever read the column? There are thousands of things reporters do not dare to discuss in print for fear of losing advertisers, collaborators and whatnot. I understand that, but it is also fucking frustrating that the people behind the curtain are left unbruised and not even questioned. I, on the other hand, do not fear opening my mouth and sharing the pile of shit this industry is built upon because I am, have always been, and will always remain, the enemy. I have made so many mistakes with business related things and such throughout my career and therefore have a thing or two to say and cast light upon. And people actually do seem to listen…

Metallian, Benighted, Peste Noire, you keep saying that you hate the French, but in fact, aren't you just bitter of not being one?

Haha. I don’t hate the French. I’m just disgusted by each living organism residing in this fuckhole world of ours. Be it of French, Swedish, Italian or whatever origin. I’m not really that race-bound as people might think, I hate you all equally.

What about your book "When Prozac No Longer Helps"?

Yes, that’s a strange thing. I was fed up with being questioned about translating this or that lyric all the time and was also informed of all the horrendous attempts available online so I therefore did it myself so that those who really have a genuine interest in the subject can be provided with correct versions. I didn’t really expect the amount of interest out there though, and the first edition sold out rather quickly. But now there’s a second edition available from www.shininglegions.com for those who missed out on the first one.

The final words are up to you, Niklas!

We’re heading on our first tour for almost 3 years and will have a few stops in your country along the way, so I suggest you show up and experience the darkness in person. I promise something a bit different this time around, something a bit more… Sinister.

Merci à Niklas Kvarforth pour son temps et sa disponibilité. Merci à Nicolas, des Editions Hurlantes pour la logistique et pour sa patience.