Interviews Retour
dimanche 17 juin 2012 - U-Zine

Crashdïet

Peter London (basse) et Eric Young (batterie)

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Avec Steel Panther et Mötley Crüe, le Hellfest 2012 avait une teneur prononcée en glam metal. Du coup, nous avons profité de la présence de Crashdïet, nouvel espoir de la scène venu tout droit de Suède pour tailler le bout de gras. Résumé d'une discussion haute en couleur ...


Bonjour Peter et Eric, merci de nous accorder cette interview. Crashdïet est relativement connu en Suède mais votre notoriété n’en est qu’à ces prémices en France. Pouvez-vous nous présenter le groupe ?

Eric : Bien sûr ! On est donc Crashdïet, on vient de Suède. On joue un glam rock que je qualifierais d’assez malsain. Pour ma part je m’appelle Eric Young, je suis batteur

Peter : Eh bien moi c’est Peter, je m’occupe de la basse et comme vient de le dire mon collègue, on est un putain de groupe de rock’n’roll.

Eric : Oui, en fait nous formons tous les deux le couple basse/batterie. On est la fondation du groupe, les deux autres c’est de la fioriture (rires) !!


Hier vous vous êtes produits sur la Main Stage du Hellfest, le plus gros festival métal de France. Comment l’avez-vous vécu ?

Les deux : C’était vraiment génial, on a savouré chaque moment. On a été très surpris de l’accueil des fans français, on sait que l’on est encore méconnu ici en France, bien plus qu’en Suède en tout cas, mais l’accueil a été formidable. De même les bénévoles ont été géniaux avec nous, très professionnels. On s’est rendu compte que l’on avait finalement pas mal de fans ici et qu’ils étaient très fidèles. Ce qui était appréciable c’est qu’il y avait déjà pas mal de monde devant la scène quand on est arrivé. Il y a eu des curieux qui se sont rajoutés et finalement j’ai vu personne partir de devant la scène, c’est bon signe (rires). C’est ce genre de chose qui nous rend heureux. On est triste quand on voit les gens partir (rires) !!


Vous avez joué sur la même scène que Steel Panther et Motley Crue. Quel effet ça fait ?

Peter : Mec, t’oublies Gun’n’Roses !! Quand j’ai vu l’affiche et que j’ai réalisé qu’on jouait sur la même scène que les Guns, j’ai vraiment halluciné. J’me suis dit « Oh merde … » Ce groupe a une place vraiment importante pour moi et voir que tu partages l’affiche avec une telle formation, ça donne envie de tout défoncer. On se sent à la fois tout petit et très fier !! C’est vraiment cool !!

Avez-vous eu le temps hier d’aller voir leur concert ?

Peter : Oui, bien entendu, je n’aurai loupé ça pour rien au monde. J’ai adoré leur show, c’était vraiment très très bon de voir le groupe sur scène.


Votre nouvel album est prévu pour bientôt. Il y a des rumeurs sur internet comme quoi il s’appellerait Gooze Guantanamo. Peux-tu m’en dire plus ?

Eric : Ah ? Non justement l’album n’a pas encore de titre, donc ça m’étonne que tu aies pu lire ça, à croire que des gens racontent des conneries !! Faut vraiment ne pas se fier à internet (rires) !! Ceci dit, pour en revenir à l’album, on l’enregistre petit à petit. Il est prévu pour sortir en janvier 2013 pour le moment. On est très content de ce que l’on a fait pour le moment à propos de l’album, donc j’espère qu’il en sera de même pour les fans !!


Quelle sera la teneur des paroles ?

Peter : Les paroles ont été surtout écrites sur la route, quand on a beaucoup tourné. Mais globalement, ça sera dans la veine des albums précédents.


Est-ce que votre nouveau titre « Anarchy » sera sur cet album ?

Eric : Oui bien entendu. On l’a joué au Sweden Rock, et également hier ici au Hellfest. Elle sera sur l’album, soit en sûr !


En parlant de titres joués en live, vous n’avez pas joué In The Raw hier. Comment ça se fait, c’est pourtant un de vos meilleurs titres …

Peter et Eric : Oui, c’est sur … Mais tu sais, on a eu qu’une demi-heure de set hier. On doit choisir en fonction, et on a beaucoup de titres qui nous sont demandés à chaque fois. Tu es obligé quelque part d’être sélectif et ça risque d’en décevoir certains. On est obligé de mettre de coté certains titres, c’était le cas hier. C’est dur de contenter tout le monde, mais c’est pourtant ce que l’on essaye de faire (rires) !!


A quoi ressemble Crashdïet en backstage ? Est-ce « sex, drugs & rock’n’roll », comme le veut le glam ?

Peter et Eric : Non, pas franchement (rires). C’est le grand mythe du glam ça, mais on essaye surtout de donner le meilleur de nous sur scène, et ce n’est pas évident de le faire quand tu as abusé sur l’alcool. Donc, c’est nécessaire d’avoir l’esprit clair quand tu rentres sur la scène, sinon, tu fais de la merde, et le public ne pardonne pas ! Ceci dit, ça ne nous empêche pas de nous amuser et de faire la fête !!



MTV a censuré votre clip pour Generation Wild et refuse de le diffuser. As-tu un message pour eux ?

Eric : Un message ? Hum … Je leur dirai : « Bon travail les gars, grâce à vous, ça nous a fait de la pub et ça nous a fait connaitre ! » (rires).

Peter : Je ne vois pas ce qui est choquant et j’ai du mal à comprendre les raisons de cette censure, mais nous l’acceptons comme tel. Tu sais, le plus marrant dans tout ça, et c’est clairement ironique, c’est qu’on s’est nous-même imposé des limites sur ce clip et on s’est autocensuré en quelques sortes. Donc le clip final pour MTV est déjà une version light de ce que l’on voulait faire. On montre simplement la réalité.


En août, vous serez en tournée aux USA pour donner 5 concerts. Comment le sentez-vous ?

Eric : Ca va être vraiment cool. C’est notre deuxième tournée là-bas après celle de novembre dernier.

Peter : C’est vraiment un super pays pour y faire des concerts de rock’n’roll. C’est comme un rêve qui se réalise de pouvoir jouer là-bas.

Eric : C’est un peu cliché je sais, mais c’est vraiment ce qu’on ressent. Les gens sont très gentil. On sent qu’il y a un vrai business de la musique là-bas. Il y a une logistique assez impressionnante, au niveau des salles.


J’avais une question à la base pour votre chanteur mais comme il est occupé, je vous la pose à vous. Quel est son secret pour avoir une telle coupe de cheveux ?

Eric : En fait le truc c’est qu’il s’humidifie les doigts et qu’il les fourre carrément dans une prise électrique. C’est comme ça qu’il dresse sa crête !! Le mieux ça serait que tu lui demande, mais plus sérieusement il utilise beaaaaaaaaaaaaaucoup de laque et de gel !! (ndlr : Il se leve et va chercher Simon Cruz) Hey, Simon, ramène ton cul ici, on a une question pour toi !

Simon : Mon secret pour mes cheveux ? Hum … eh bien en fait je saute très haut, et ça prend la couleur du ciel (ndlr : o_O ?!). Merci pour la question !


Merci à vous pour l’interview. Si vous avez un message à faire passer à vos fans français, c’est le moment !

Eric (en français dans le texte) : J’aime la France !!

Merci donc à Peter et Eric pour leur disponibilité et leur bonne humeur.Un grand merci à Natacha Fernier pour la logistique et pour son sourire !