Interviews Retour
jeudi 5 janvier 2012 - U-Zine

Crossing The Rubicon

Guillaume

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

En voila un groupe qui a marqué mon année métallique 2011. Pour fêter la réussite de leur petit dernier Definitely Deaf, avec Guillaume, guitariste du groupe, on a décidé de franchir ensemble le Rubicon.

Bonjour Guillaume ! Félicitations pour votre dernier album. On va commencer par la question de base. Peux-tu présenter le parcours du groupe pour aboutir à ce deuxième album ?

Hello U-Zine, tout d’abord merci pour cette interview !
Pour présenter un peu le groupe et notre parcours nous venons de Paris et on s’est formé en 2007.
Le line-up actuel est composé de Jimmy à la basse, Thomas à la batterie, Cham au chant et moi (Guillaume) aux guitares.
Le parcours est assez classique je dirais…après quelques répètes et une 1ère maquette en Août 2007, nous avons enchaîné les concerts à Paris et un peu en province, avant de sortir en 2009 sur Guerilla Asso notre 1er album éponyme, puis nous sommes partis sur les routes de France et aussi à l’étranger (Belgique, Suisse, Angleterre).
Enfin courant 2010 nous avons commencé à composer notre 2e album Definitely Deaf, signé cette fois sur Guerilla Asso et Musical Bridge. Après de longs mois de composition, nous sommes entrés en studio en Avril dernier afin d’accoucher de notre 2e rejeton cet été !

Vous avez changé de chanteur récemment. Peux-tu le présenter ? Cela a t’il changé vos plans ?

Jusqu’à l’été 2011 c’était Alexandru qui assurait le chant mais ce dernier est parti finir ses études aux Etats Unis et c’est donc Cham qui est passé en tant que frontman de la formation.
C’est un proche du groupe ainsi qu’une très vieille connaissance puisque cela faisait maintenant 2 ans que Cham manageait le groupe… le recrutement s’est un peu fait en interne (comme Genesis en 1975 !).
Pour le présenter brièvement, Cham est également batteur dans la scène punk depuis de nombreuses années puisqu’il joue actuellement dans le groupe Maladroit et a assuré derrière les fûts de nombreuses années au sein de Guerilla Poubelle et Jedethan (UK).
Sinon pour nous, cela a bien sur changé pas mal de choses mais étant donné que nous connaissions Cham depuis longtemps son intégration a plutôt été facile !
Niveau composition la méthode a peu évolué également car c’est essentiellement Jimmy et moi qui amenons les riffs depuis le début. C’est surtout niveau arrangement qu’il y a eu une évolution, dans la manière de composer et l’approche des nouveaux titres.

Alors Definitely Deaf est sorti cette année. Comment le jugez-vous par rapport à votre précédent album ? Y a t-il eu une différence dans les réactions des fans ?

Pour nous Definitely Deaf est le résultat d’une évolution du groupe, nous sommes actuellement plus matures, plus sûrs de nous. Nous sommes toujours très fiers bien sûr de ce premier LP mais il avait été composé et enregistré très rapidement, dans un esprit urgent très punk rock.
Pour Definitely Deaf on a peaufiné les arrangements et la production car nous ne voulions pas faire un ersatz du S/T. On voulait passer à autre chose et ne plus être comparé à un clone français des Bronx (non pas que nous n’aimions pas ce groupe loin de là !) mais nous avons un aspect bien plus metal et stoner et c’est ce côté-là que nous avons voulu développer.
Au niveau du public on avait une petite appréhension car on avait peur que les gens ne retrouvent pas le coté « furieux » des débuts mais en fait les critiques pour le moment sont toutes unanimes !!
Les fans ont apprécié l’évolution du groupe même si certains nous disent qu’il faut plus d’écoute pour rentrer totalement dans l’album… et c’est exactement ce qu’on voulait ! Un album plus riche et plus complexe dans lequel il faut plusieurs écoutes pour rentrer dedans, regarde le dernier Fucked Up, c’est exactement ça !
Ceci dit nous avons quand même fait attention à garder quelques titres très rock n’ roll, proche de nos premiers amours (The Bronx, Lords, Akimbo…).
Pour résumer on peut dire que Definitely Deaf est la suite logique du 1er album, on y retrouve tous les ingrédients qui ont fait le charme du 1er ainsi que des éléments nouveaux (comme le coté plus complexe et plus progressif de certaines chansons).

Il y a toujours le souci du groove dans chacune de vos compositions, on a même l'impression que c'est votre préoccupation principale. Est-ce le cas ? Si oui, pourquoi ?

C’est une question qui me fait très plaisir car tu as tout à fait raison, la notion de groove est extrêmement importante chez nous !!! Et ce, depuis les débuts du groupe !
Même si ce concept de groove est un peu dur a décrire car un peu abstrait, pour nous le plus important c’est qu’un riff sonne bien, qu’il « groove » à nos oreilles. Notre batteur apporte effectivement avec nous un soin particulier au ressenti, au feeling qu’on peut avoir sur un riff.
Tous les grands groupes de rock à mes yeux ont ce groove dans leurs riffs : Black Sabbath, Led Zep, RATM, Queens Of The Stone Age

On retrouve des éléments orientaux dans votre musique (ce qui donne un plus non négligeable à l'ensemble), d'où vous vient cette influence ?

En fait c’est marrant que t’en parles parce qu’on a jamais vraiment fait gaffe à ça, le truc c’est que (et là je parle personnellement) j’aime beaucoup les mélodies un peu dissonantes et psyché ce qui effectivement se rapproche des mélodies orientales ou hindous.
J’utilise beaucoup les demi-tons dans mon jeu et dans ma conception des mélodies, ceci expliquant sans doute ce coté Oriental de certains passages.
Et pour être honnête j’ai toujours été fasciné par « The End » de The Doors qui est une de mes chansons préférées !

Comment s'est passé l'enregistrement ? Au vu du rendu final, on pourrait croire que vous avez enregistré dans les conditions du live, était-ce le cas ? Il y a un peu d'improvisation derrière tout ça, non ?

La première partie de l’enregistrement s’est très bien passée, nous sommes allés en février 2011 au studio Sainte Marthe avec Francis Caste aux manettes (Comity, Hangman’s Chair…) que Thomas (batterie) connaissait déjà un peu avant l’enregistrement. Francis a tout de suite su nous mettre à l’aise et son professionnalisme nous a aidé à structurer nos idées.
Pour répondre à ta question, nous n’avons fait les enregistrements en live sur 3 jours que pour le couple basse/batterie (même si on a dû refaire en 1 journée certaines parties basse dont on était pas satisfaits) donc l’énergie du basse/bat live est effectivement là sur l’album !
Ensuite les guitares et les voix ont été faites à part, la voix n’a d’ailleurs pas été faite avec Francis mais dans une obscure cave à vélo (véridique) après le boulot ce qui a rendu son enregistrement plus difficile que le reste… D’ailleurs je tiens à remercier nos potes Victor et Florian de Hogwash qui nous ont bien aidé pour le coup !
Sinon nous avons laissé effectivement peu de place à l’improvisation sur le plan musical si ce n’est pour les solos de basses et quelques arrangements/effets de guitare qui nous sont venus sur le vif. Nous avons passé un long moment avec Francis à essayer toutes les pédales d’effets dont nous disposions afin de créer le maximum de nappes d’effets aux moments opportuns.
La voix a plus été faite en « freestyle » car Alexandru ne disposait pas de tous les textes avant de commencer à enregistrer, il y a donc eu une grosse part d’impro et de tâtonnement pour les parties vocales de l’album !

Pourquoi ce nom surprenant pour cet album ?

Là pour le coup c’est une idée d’Alexandru, je ne sais pas trop d’où lui est venu le concept donc laissons la part de mystère autour de ce titre Definitely Deaf !

Comment définiriez-vous le genre dans lequel vous évoluez ?

C’est une question toujours délicate, je dirais qu’on évolue dans un style rock n’ roll mixant nos racines punk-hardcore (The Hope Conpiracy, The Bronx…) à des influences plus stoner/sludge (Baroness, Red Fang…) ainsi qu’un véritable amour de la musique des 70’s (Black Sabbath, Motorhead…) et de l’Indie Rock 90’s (RATM, Soundgarden…).
Bon dit comme ça ça fait un joyeux bordel ! ahahah ! En général je dis qu’on fait du bon gros rock n’ roll bien costaud comme il faut ! ça va plus vite !

Vous avez récemment fait une date au coté de Klone, comment ça s'est passé ?

C’est Guillaume le guitariste de Klone qui nous a proposé cette date sur Paris, nous avons accepté avec grand plaisir surtout que cela nous permettait de jouer sur une grande scène dans de bonnes conditions et qui plus est, avec un groupe de qualité que nous apprécions !
Le concert s’est super bien passé pour nous musicalement car le set était bien rodé pour Jimmy, Tom et moi, ce fut moins évident pour Cham qui faisait sa première prestation en tant que frontman ! Difficile de passer de derrière les futs au devant de la scène. Je pense qu’il aurait préféré faire son premier concert dans des conditions plus « intimistes » mais bon : « quand faut y aller, faut y aller » ! ;-)
En tout cas ce fut une superbe expérience musicale et humaine, on espère d’ailleurs venir jouer sur Poitiers prochainement grâce à Guillaume, olé !

Votre recherche de lieux pour jouer en 2012 a t-elle été fructueuse ? Où aurons-nous la chance de vous voir ?

Pour le moment le planing 2012 se met doucement en place, nous avons déjà des dates de bookées à Reims, Dijon, Lille, Paris et en Belgique. De nombreuses dates vont s’ajouter car nous comptons tourner au maximum cette année !
Nous sommes en train de finaliser notre 1ere tournée au Canada en mai et on espère pouvoir aller au Japon avant la fin 2012 !

Où en sont vos projets de splits et d'EP ?

Pour le moment rien n’est confirmé à 100% ni planifié mais on aimerait bien faire un split avec nos potes d’Hogwash (punk hxc), avec un concept du genre 2 inédits et 1 reprise de l’autre.
Ça serait marrant surtout qu’Hogwash sont assez éloignés de notre style de musique, c’est un peu une sorte de défi que l’on se lance tous !

Il paraît que vous avez fini de composer un nouveau morceau, « The Hand Saw », peux tu nous en parler un peu plus ? Il sera toujours dans la même veine ?

Pour le moment nous avons pas mal de morceaux en chantier et celui là est effectivement le 1er quasi terminé. « The Hand Saw » est un titre très stoner avec un bon gros riff bien gras, qui parle d’un instrument de torture du moyen age mais je ne t’en dis pas plus !
Musicalement on continue dans la même veine avec des titres très punk rock, d’autres plus stoner/metal voire carrément sludge ou Thrash 80’s ! On essaye de se diversifier au maximum pour ne pas tourner en rond ! Mon but personnel est de développer le coté « progressif » de notre musique comme nous l’avons fait sur le dernier titre de l’album qui dure 7’30 ! Pas sur tous les nouveaux titres bien sûr, mais j’aimerais que sur le prochain album nous ayons 1 ou 2 titres dans cette veine là.

L'interview touche à sa fin et vous savez donc ce que je vais vous demander : quelle est la différence entre un canard ?

Euh…les 3 pattes ?!!


Merci à Guillaume d'avoir pris le temps de me répondre