Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Devour The Fetus

Cook'n'Roll

LabelPlease To Eat You
styleSlam Death
formatAlbum
paysFrance
sortiemai 2014
La note de
U-Zine
6.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Après une démo et son EP Babyception en entrée, Devour the Fetus passe enfin au plat principal en nous livrant Cook’N’Roll, son premier album qui sort sur le Label Nice To Eat You Record. Alors mettons directement les pieds dans le plat pour savoir à quelle sauce on va être mangé.

Devour The Fetus nous propose ici du slaming brutal death bien gras, qui tient au corps et qu’on mange sans faim. Et pour vous le prouver, comme je sais qu’on vous fait pas avaler n’importe quoi, voici sa concoction :

Ingrédients :
1 bun gigantesque
750g de Fromage de breee
Contenu d’une poubelle jaune de centre d’avortement
De la salade
4 œufs
Des oignons
Des tranches de pancetta

Préparation :
Faites préchauffer votre four à 180 degrés.

Videz le contenu de la poubelle jaune sur une planche, pas besoin de faire le tri, le mélange donnera ainsi à chaque burger son goût unique. Avec de la chance une ex-future mère adolescente sera passée par là, vous procurant, ainsi, un fœtus avec un petit gout sucré qui sera une merveille pour votre palais ! Munissez-vous d’un attendrisseur et tapez vos fœtus afin de les attendrir et parce que c’est rigolo. Passez le tout au hachoir puis agglomérez, avec vos mains, votre hachis de fœtus en un joli rond afin d’avoir un bon gros steak haché, le poids dépend de si le centre d’avortement a fait bonne pêche, mais prévoyez plus de deux kilos.

Essuyez vos mains sur votre pantalon.

Faites cuire votre steak de fœtus dans une grande poêle que vous aurez beurré au préalable. Pendant la cuisson, lavez puis découpez vos oignons et ajoutez-les à votre steak en train de cuire. Découpez votre pain dans la largeur, celui-ci doit être d’excellente qualité, car tout bon burger commence par un bon bun, tout comme les riffs sont la base d’un bon album de death, car ils soutiennent toutes les compositions. Étalez sur les deux faces intérieures une bonne dose de sauces, n’hésitez pas à en mélanger plusieurs sortes, comme ici les riffs brutal death et slam se marient à merveilles avec ceux évoquant des passages plus rock’n’rool, permettant une explosion de saveur et contournant ici l’effet trop bourratif, on en redemandera à gogo ! Puis poser du formage de breee sur le pain de dessus et celui de dessous, afin qu’en fondant il coule de part en part, englobant tout l’ensemble, l’objectif est clairement qu’il y en ai partout ! Posez votre steak de fœtus haché ainsi que les oignons et les tranches de pancetta sur une face, refermez votre burger et mettez-le au four afin de faire fondre le fromage de breee. Puis regardez le tout prendre forme, le breee se collant aux riffs et soudant le tout.

Juste avant de sortir le burger du four, faites cuire des œufs au plat dans une autre poêle - préférez ceux de poules élevées en batterie, car elles ont toujours des têtes marrantes avec leurs malformations et leur bec coupé - sortez le burger du four et soulevez vite le dessus pour mettre en dernier étage vos œufs au plat, l’objectif encore ici et que ça se répande par la suite et se mélange au reste afin d’avoir une osmose parfaite ! Et bien sûr n’oublions pas la feuille de salade, qui, comme le bassiste, on ne sait pas trop à quoi ça sert mais on la met quand même par habitude et parce que ça fait joli.

Petit conseil du chef, rajoutez un peu de carotte vous permettra d’augmenter vos points de plating et vous donnera bonne conscience en vous persuadant de manger équilibré.

Et voilà ! Régalez-vous de votre burger avec vos amis comme on mange un gros gâteau tout chaud ! Effets garantis ! Temps de dégustation : 30 minutes

Du gras, du breee bref, de l’amour ! Devour The Fetus nous sort ici un CD à déguster très fort, et ne vous inquiétez pas pour vos tympans, les riffs envoient suffisamment le de fœtus haché pour réparer tout ça à coups de cellule souche.



1. I Puked A Fetus
2. Baby Con Carne
3. Ombilical Spaggheti
4. Uterhoven
5. 42 Fetus In My Fridge
6. Maternal Cheesecake
7. Caesarean Buffet
8. Cooked Like A Pig
9. Tequilamniotic
10. Formol (Fetus Alcohol)
11. Period Pussy Poo (With Onions and Carots)
12. Chimney Babycue
13. Babynception
14. Fecore From Breetaland

Les autres chroniques

Album

juin 2012 U-Zine

Devour The Fetus

promo 2012