Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Ereb Altor

By honour

LabelI Hate
styleViking / Doom Metal
formatAlbum
paysSuède
sortiemars 2008
La note de
U-Zine
8/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Runes, paysage enneigé et gravure de drakkar en filigrane, on devine au premier regard sur quelles terres notre esprit va vagabonder au gré de la musique. Titre également évocateur, « by honour », et formation suédoise de surcroit, nul doute possible, c’est dans la catégorie ‘Viking’ que le présent album va être classé.

La formation scandinave tire son nom d’un célèbre jeu de rôle médiéval-fantastique suédois, Drakar och Demoner, créé dans les années quatre-vingt, Ereb étant un des continents de la planète Altor, où se déroulent les aventures.

Les trois membres du groupe ne sortent cependant pas de nulle part, Ereb Altor étant un side-project des géniteurs d’Isole, lequel s’est rapidement fait un nom grâce à son Epic Doom à la Candlemass. Avec leur premier album paru en 2008, les trois suédois poussent encore plus loin la composante épique de leur musique.

Tout commence par une introduction guère joyeuse au piano, dans les tons tragiques, comme si une menace planait sur nos têtes d’ignorants mortels. Après cette belle et mélodieuse entrée en matière, une fraîche guitare sèche fait son apparition, suivie d’une électrique lourde, puis une voix claire poignante et enfin des chœurs en arrière-plan…me suis-je trompé d’album ? Est-ce que notre regretté Quorthon nous a envoyés un nouveau cru depuis le Valhalla ? Non, il s’agit bel et bien de Ereb Altor, bien vivant au demeurant !

Inutile de préciser quelle est l’influence de nos chers compères, tant la ressemblance est frappante : compositions, production, instrumentation…toute la marque de fabrique de Bathory post-Hammerheart est passée en revue ici. Les admirateurs de la légende du Viking Metal pourraient crier au plagiat si nos suédois ne parvenaient pas à créer une atmosphère si envoûtante et enivrante ; en effet, loin d’un simple ersatz sans saveur, Ereb Altor nous délivre un magnifique Viking Metal teinté d’influences Doom, que l’on retrouve dans les tempos à la fois lourds et lents, donnant la sensation à l’auditeur de voguer paisiblement en Mer du Nord, sentiment victorieux d’après-bataille, le cœur serein. Et surtout…quelle voix de Ragnar ! Plus qu’un support parolier, c’est un véritable instrument que nous offre le leader du groupe. Pure, rassurante, le timbre juste, sans exagération…que de qualificatifs pour décrire ce que je considère comme l’une des plus belles voix de la scène, rien que ça.

N’ayant cependant rien inventé, il serait préférable d’éviter de trop chanter les louanges de Ereb Altor, ceci dit, le duo nordique a le mérite d’entretenir, et de quelle manière, la flamme de Bathory, en redonnant un brin de vie à ce cher Quorthon dont le décès prématuré a bouleversé bon nombre de mélomanes tels que vous et moi…

En concluant l’œuvre d’un magistral morceau instrumental, d’une nostalgique beauté, Ereb Altor rend un travail fort remarquable et soigné ; admirateurs du genre, n’hésitez pas !

1. Perennial
2. Awakening
3. By Honour
4. Winter Wonderland
5. Dark Nymph
6. Wizard
7. Ereb Altor

 

Les autres chroniques

Album

juil. 2017 S.

Ereb Altor

Ulfven