Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Corsair

Ghosts Of Proxima Centauri

LabelShadow Kingdom Records
styleNWBHM
formatAlbum
paysRoyaume-Uni
sortiefévrier 2011
La note de
U-Zine
8/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Corsair, on a pas fini de vous en parler déjà parce que le groupe n'est qu'au commencement d'une belle carrière mais aussi parce que Shadow Kingdom Records a senti le potentiel du groupe. A peine le soufflé de l'album éponyme retomber que le label est déjà en train de ressortir le second EP de la formation de Virginie, Ghosts Of Proxima Centauri sorti à la base en 2010.

Nous revoici donc plongés entre mélodies et mythes avec un EP qui aurait presque valu qu'on le qualifie comme il se doit de premier album tant au niveau de la longueur (il ne fait jamais que huit minutes de moins par rapport au premier album) qu'au niveau de la minutie du travail. Il n'y a pas de palier fondamental franchi entre cette sortie et celle de l'album même au niveau du son. Tous allant dans le même sens. En plus, cet EP contient aussi le plus gros tube de la jeune carrière de la formation américaine, à savoir « Warrior Woman » qui est aussi le titre le plus cliché au niveau des paroles.

Si vous êtes allergiques aux mélodies, Corsair va vous faire pousser des boutons partout sur le corps. Écouter une de leurs sorties équivaut à lire un Quid sur les mélodies parce que Corsair en utilise de toutes sortes qu'elles viennent directement du Heavy Metal et même des scènes psychédéliques qui font penser aux travaux de Kylesa à certains moments sans non plus étiqueter le groupe comme étant Sludge. Le groupe est avant tout influencé par la New Wave Of British Heavy Metal et ses soli pleins de feelings qui racontent parfaitement l'histoire des morceaux en sont la preuve concrète.

Le reproche que beaucoup font à Corsair, ce sont les voix qui manquent de puissance mais c'est aussi ce qui fait le charme du groupe. Regardez Dream Theater, tout le monde critique James Labrie mais n’empêche que le jour où il s'en ira du groupe, ça sera une partie de l'âme du groupe qui partira avec lui. De même, Corsair n'aurait pas ce beau visage fin 70's/début 80's sans ses petites imperfections.

Bizarrement, Ghosts Of Proxima Centauri passe mieux que le premier album pour la simple et bonne raison qu'il est plus court et qu'il empêche, de fait, Corsair de trop s'éparpiller comme il l'avait fait sur son premier album avec une ambiance hétérogène même si la qualité était toujours présente. L'écoute de ce second EP vient en tout cas me convaincre que Corsair ne sera pas un one-shot et continuera de grandir. J'espère de tout cœur que le groupe arrivera à garder son identité le plus longtemps possible.

1. Wolfrider
2. Warrior Woman
3. Burnish The Blades
4. Centurion
5. Orca
6. Eyes Of The Gods

Les autres chroniques