Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Acid Witch

Witchtanic Hellucinations

LabelRazorback Records
styleDoom/Death psychédélique
formatAlbum
paysEtats-Unis
sortieoctobre 2008
La note de
U-Zine
8/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Le nouvel album de Hooded Menace, Never Cross The Dead, qui vient de sortir nous propose un doom death d'excellente facture. Pourtant ce n'est pas la première fois que son principal compositeur, le 'sieur Lasse Pyykko(Vacant Coffin, Phlegheton...) nous pond un album de doom death metal. En effet en 2008 sortait le premier album d'un tout jeune groupe nommé Acid Witch. A l'époque Acid Witch était composé de Lasse Pyykko et deux phénomènes américains. Tout d'abord Dave, grand amateur de musique ambiante et psychédélique (Slasher Dave) et de Shagrat (et oui, encore un!), musicien et dessinateur quelque peu dérangé du bulbe.

Dans un premier temps on peut dire que cet album est un melting pot de divers éléments que l'on n'aurait pas forcément imaginés réunis ensemble sur une même galette. Et c'est là que réside tout l'attrait de ce disque, dans l'originalité des compositions, et dans l'univers si spécial dans lequel nous pénétrons.

Le morceau d'introduction nous plonge tout de suite dans l'ambiance, sombre, glauque mais aussi perfide et malicieux, à l'image de la voix (que l'on peut prêter a une sorcière complètement attaquée ou a un fourbe gobelin). On retrouve également une forte influence des pionniers du doom a l'image des titres comme Swamp Spells ou The Black Witch, les riffs nous rappelant le grand Cathedral. De plus The Black Witch comporte un solo qui fais écho au dieu Black Sabbath et au doigté si spécifique de Tony Iommi.

Cet album est un disque de doom death metal, certes. Mais nous sommes loin du death doom a la Asphyx ou Divine Eve. Cette galette est résolumment psychédélique. En témoigne les nombreuses pistes instrumentales (Intro, Realm Of The Wicked et le génial Cauldron Cave). Les éléments psychédéliques sont également introduits par l'intermédiaire des nappes de synthétiseur, omniprésents durant tout l'album.

Il faut ajouter a tout cela la voix si spéciale, si rauque, si noire, si profonde de ... de Shagrat? de Dave? (Nous ne connaissons pas l'identité du chanteur).

Vous l'aurez compris l'ambiance de disque est résolument psyché et noir, mais il ne faut pas négliger la place que prend l'humour. Les membres du groupe ne se prennent clairement pas au sérieux.
La musique de Acid Witch est influencé par le doom, les films d'horreur des années 70/80 mais aussi par les divers substances dont raffolent les membres du groupe. Et cela je ne l'invente pas, le groupe l'ayant confirmé de nombreuses fois. D'ailleurs le titre fait clairement écho aux hallucinations. De plus il suffit de prendre les initiales des membres du groupe pour s'en rendre compte :
Lasse
Shagrat
Dave
= LSD

Pour conclure, on peut dire que sans se prendre la tête et en mélangeant divers éléments, Acid Witch a réalisé ici un très bon album de doom death, original et qui ne se veut en rien prétentieux. Si le vieux heavy rock rencontrait l'ambiance des films d'horreurs, les trips à l'acide et le bon vieux doom, le résultat serait Witchtanic Hellucinations.

1. Intro
2. Into the Cave
3. Swamp Spells
4. Witchblood Cult
5. The Black Witch
6. Witchtanic Hellucinations
7. Beastly Brew
8. Cauldron Cave
9. Rabid Werewitch
10. Realm of the Wicked
11. Witches Tits
12. Broomstick Bitch
13. October 31st

Les autres chroniques

Album

oct. 2010 U-Zine

Acid Witch

Stoned

Album

avr. 2015 Dolorès

Acid Witch

Midnight Movies