Chronique Retour

DVD

09/12/14 - U-Zine

Rammstein

Videos 1995-2012

LabelUniversal
styleMetal
formatAlbum
paysAllemagne
sortiedécembre 2012
La note de
U-Zine
10/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Le coup du dvd retraçant leurs vidéographies tous les gros groupes l’ont fait. Metallica l’a fait, Iron Maiden l’a fait, Motorhead l’a fait. C’est donc tout naturellement qu’un groupe tel que Rammstein s’est penché sur la chose, profitant de la sortie de leur best of « Made in Germany » retraçant pas loin de 20 ans de carrière. Et quand on connaît la précision et le détail qu’incorpore les teutons dans leurs vidéos l’ensemble ne pouvait être qu’un Must have pour les fans, ainsi que les curieux.

Avant tout chose décortiquons l’objet en lui-même, où l’on constate très vite qu’encore une fois le groupe ne s’est pas foutu de nous. Une pochette aussi sobre qu’efficace, où un hologramme nous représente le visage de chacun des membres du groupe à la manière du best-of, un livret assez copieux nous présentant en image chacun des clips, mais surtout 3 dvd. Car oui, non content de nous présenter leur entière vidéographie, cet objet contient surtout l’entièreté des making of de chaque clip. Mais ça on y reviendra.

Commençons donc par l’attrait supposé principal de dvd : les clips. On dit souvent qu’une vidéographie est un bon symbole pour juger l’évolution d’un groupe, ça n’a jamais été aussi vrai qu’avec Rammstein. Des débuts très sommaires de « Du Riechst So Gut » en 1996 à la perfection visuel de « Mein Herz Brennt » en 2012 le groupe à bien évidemment changé beaucoup de choses. Mais un élément est resté présent tout au long de leur carrière : l’esthétisme. Chacun des divers clips du groupe à en commun ce sens de l’exigence, ce besoin constant de qualité.

Et si la première version de « Du Riechst So Gut » peut faire sourire aujourd’hui, on y décelait déjà au milieu des petites fleurs, des dobermans et des teutons torses nus, une volonté réelle de ne laisser aucun détail au hasard. Et si la plupart des membres avoue avoir du mal à assumer ce clip aujourd’hui, il n’en reste pas moins un acte fondateur à leurs yeux, à une époque où le groupe n’en était encore qu’a ses balbutiements. Et au fur et à mesure qu’on l’on avance dans le temps, on s’aperçoit que Rammstein à grandi avec la rapidité d’un gamin jouant au basket. Chaque vidéo explorant un peu plus à chaque fois l’univers au final pas si simple de Rammstein.

Depuis ses débuts le groupe à toujours su s’entourer des plus grands, et cela s’en ressent, mais le véritable tournant dans la carrière du groupe à ce niveau se situe surement dans la deuxième version de « Du Riechst So Gut ». Vidéo où le groupe prend enfin l’ampleur et la grandeur qui finira par devenir la sienne sur la scène internationale par la suite. Alors oui si cette version fantastico-erotique du Petit Chaperon rouge peut paraître quelque peu kitch aujourd’hui en terme d’effets spéciaux, en 98 alors que le numérique s’installe peu à peu, la vidéo avait fait grand bruit et faisait office de précurseur en la matière. J’en veux pour preuve les divers prix pour laquelle cette vidéo était nommée à l’époque.

L’autre point intéressant à souligner c’est que là où le groupe excelle dans le sérieux en live, il est également brillant dans l’autodérision lorsqu’il s’agit de vidéos. Vous en connaissez beaucoup des groupes qui à tour de rôles ont été nains, braqueurs, cosmonautes, obèses, pompiers ou encore surfeurs ?

Et encore, même là c’est fait avec une précision à en faire pisser un sniper de dégout. Mais le chef d’œuvre ultime, la plus grosse idée que le groupe ait sorti, c’est bel et bien pour le clip de « Pussy ». On est en 2009, le groupe signe son gros retour après plus de 4 ans d’absences, et nous sort en guise de premier clip…UN PORNO ? Et c’est là que réside finalement tout le génie de ce groupe, frapper là où ne l’attends pas. On est signé sur une major ? On a des milliers de fans à travers le monde ? On nous demande de faire un clip gentillet ? Ok foutons des actrices pornos avec des doublures bites de nous-mêmes.

Si l’intégralité du clip en version censurée n’était disponible que sur un site pour adulte, ce qui doit bien constituer une première pour un groupe de cette trempe, le clip n’en reste pas moins à l’heure actuelle l’un des plus visionnés pour le groupe. Et si certains doutes encore de la qualité du groupe, il suffira de regarder le dernier clip du groupe pour s’en persuader définitivement. Clip fait d’ailleurs pour un morceau vieux de 12 ans, puisqu’il s’agit de « Mein Herz Brennt ». Bizarrement le groupe avouera être passé à l’époque a coté du potentiel visuel que ce morceau pouvait avoir. Et lorsqu’on regarde ce clip on ne peut qu’appuyer leurs dires. Au-delà du morceau déjà particulièrement touchant, le soin et la précision apportée à la vidéo transforme littéralement ce morceau pour en faire tout simplement l’apogée du groupe. Un groupe qui n’aura eu aucun échec de sa carrière d’un point de vue visuel.

Pourtant toutes ces vidéos ne furent pas accouchées sans efforts… Et c’est bien là que la deuxième partie du dvd nous intéresse au plus haut point. Chaque clip y est décortiqué, analysé. On vit la création de chaque vidéo directement avec le groupe, on y découvre certaines de leurs faiblesses, leurs craintes, de leurs remises en question. On y découvre également un groupe qui encore une fois va bien au-delà du simple groupe, il s’agit là de 6 gars qui forment une symbiose parfaite, et c’est bien cela qui au final fait que le groupe est si fort et si grand aujourd’hui.

Et si forcément des types comme Richard ou Till se démarquent un peu plus des autres en termes de décisions ou d’orientation, chacun à toujours son mot à dire, et chacun à toujours été écouté. Précédemment je parlais de l’exigence que Rammstein pouvait avoir, ça ne s’en est jamais autant ressenti que lors de ces making-of. Le nombre de prises refaites lors d’un clip tel que celui de « Mein Teil » ne fait qu’accroitre ce constat. La difficulté étant d’autant plus grande que ce dernier ne comprenait pas un seul scénario pour tout le groupe mais bien un différent par membre.

Certains d’entre eux (Till en particulier) y avoueront d’ailleurs avoir vécu l’expérience la plus éprouvante de leur carrière. Venant d’un groupe qui joue tout les soirs avec le feu ça peut surprendre.

Alors oui que l’on soit fan ou non du groupe, ce dvd donne une parfaite idée de la carrière du groupe. Et en attendant le prochain dvd live du groupe (qui à été filmé a Bercy pour le retardataires) il s’impose comme la sortie à posséder dernièrement. Rammstein, où peut être bien le seul groupe mainstream de ces 20 dernières années à avoir su se renouveler continuellement sans décevoir sa fan base, ni tomber dans l’auto parodie.

DVD 1
1) Du riechst so gut + Making of
2) Seemann + Making of
3) Rammstein + Making of
4) Engel + Making of
5) Du hast + Making of
6) Du riechst so gut '98 + Making of
7) Stripped + Making of
8) Sonne + Making of
9) Links 2-3-4 + Making of

DVD 2

1)Ich will + Making of
2)Mutter + Making of
3)Feuer frei! + Making of
4) Mein Teil + Making of
5) Amerika + Making of
6)Ohne dich + Making of
7) Keine Lust + Making of
8) Benzin + Making of

DVD 3

1) Rosenrot + Making of
2) Mann gegen Mann + Making of
3) Pussy + Making of
4) Ich tu dir weh + Making of
5) Haifisch + Making of
6) Mein Land + Making of
7) Mein Herz brennt (Piano Version)
8) Mein Herz brennt + Making of

Les autres chroniques

Album

sept. 2004 U-Zine

Rammstein

Reise reise

Album

oct. 2005 U-Zine

Rammstein

Rosenrot

Album

oct. 2009 U-Zine

Rammstein

Liebe Ist Fur Alle Da

DVD

sept. 2015 Schifeul

Rammstein

In Amerika