Chronique Retour

Livre

09/12/14 - U-Zine

Fef et Slo

Metal Maniax tome 2 : Bières, Amours & Metal

Labelsombrebizarre éditions
styleBande dessinée
sortiejanvier 2011
La note de
U-Zine
8/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Nos metalleux de figuration narrative sont de retour dans un nouveau tome de Metal Maniax ! Alors que le premier tome nous présentait l’univers de Metal Maniax, ses personnages, ainsi que le Dark Knight, le bar metal où ils passent le plus clair de leur temps. Cette fois la fermeture momentanée de celui-ci les obligent à s’ouvrir au monde et à découvrir le plus beau des sentiments et le meilleur des sujets de littérature : l’Amour !

Bon ça reste l’amour chez les metalleux hein ! Ça ne vole donc pas bien haut et ça sert surtout à la création de planches aux situations à la cocasserie surprenante ! En outre tout ne vas va pas tourner autour de ce sujet, rassurez-vous, on aura toujours droit à des thèmes bien gras et à l’humour aussi fin qu’un riff de Defenestrator et des détournements de noms de groupe qui valent à eux seul la lecture de la bédé. L’enchaînement des strips permet à la galerie de personnages de s’élargir, point fort de Metal Maniax car on s’attache vite à ceux-ci, anciens comme nouveaux : on se voit dans certaines situations ou alors on y reconnait forcément une connaissance ! Bon je cherche toujours un blackeux qui hurle « trop dark » à qui mieux mieux mais bon on peut bien rajouter un brin de fantaisie.

A l’origine, Metal Maniax est un webcomics, mais on trouve ici, mêlé bien sûr à certain gags déjà parus sur le site, une majorité de gags inédits, ce qui change du bête transfert de format comme on a souvent l’habitude dans cette branche. De plus les pages déjà parues sont retravaillées pour s’incorporer parfaitement dans le thème.

Mais il n’y a pas que l’humour, on a le droit à de magnifiques planches tout en lyrisme, ou encore à de parfaits moments de vérité, comme le pétage de plombs de Sam dans une convention pour dégénérés mentaux.

Au niveau des défauts on citera le lexique metalleux, qui est malheureusement le même que celui du premier tome (bande de feignants !) et aussi le fait que c’est une bédé un peu courte, celle-ci se lit tellement vite qu’on reste un peu sur notre faim et on en demande toujours plus, surtout que certains gags sont ultra téléphonés ou carrément éculés, ce qui au final est logique quand on prend un thème forcement maîtrisé des lecteurs. Mais on ne va pas commencer à enculer les mouches et bouder notre plaisir, pour peu qu’on ne soit pas réfractaire à l’humour dans le metal (après tout, même Satan rit alors que tu pourris éternellement) il faut jeter un œil sur cette bédé qui montre que oui, même nous, on peut ressentir l'Amour.

Les autres chroniques

Livre

janv. 2010 U-Zine

Fef et Slo

Metalmaniax Tome 1 - Bières, Gags et gros son