Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Alcest

Les Voyages De L'Âme

LabelProphecy Productions
styleDark Metal/Post-Rock
formatAlbum
paysFrance
sortiejanvier 2011
La note de
U-Zine
8/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Quelques mois après s'être perdu dans les forêts ukrainiennes avec Roman Salenko et deux de ses amis sous l'entité Old Silver Key, Neige revient une nouvelle fois avec le projet qui lui a permis de faire connaître et reconnaître tous ses talents : Alcest. Il est une nouvelle fois accompagné de Winterhalter qui a pris place derrière la batterie en 2009 pour l'enregistrement du split avec Les Discrets et qu'on retrouve également sur le deuxième album du désormais groupe, Ecailles De Lune qui comme son prédécesseur Souvernirs D'Un Autre Monde était une bien belle émeraude d'un mélange entre Dark Metal et Post Rock (Certains parleront même de Shoegaze) comme on en fait de moins en moins.

Les Voyages De L'Âme continue dans cette voie toute tracée et ce n'est pas la très belle pochette une nouvelle fois réalisée par Fursy Teissier, maître à penser du groupe Les Discrets justement. On y retrouve une espèce de paon passant de l'ombre du Monde que nous connaissons à la lumière d'un lieu qu'on ne peut voir qu'en rêve. Onirique ? Vous avez dit onirique ? Vous avez eu raison car chaque instant de ce troisième album - et c'est une habitude - est une plongée vers le monde rêvé par Neige. Un monde beau, mélancolique, pur, tendre doux avec malgré tout ses instants de tempêtessur les quelques passages purement Black Metal (« Là Où Naissent Les Couleurs Nouvelles » et « Faiseurs De Mondes » qui contient même des blasts). Musicalement, si je devais comparer Alcest à un groupe, ce serait Agalloch pour sa faculté à puiser sa force et son originalité dans le Black Metal et la Musique Folk et d'en sortir les éléments les plus beaux, les plus purs et les plus naturels pour créer un nouvel album de mélancolie joyeuse. D'aucuns parleraient de mièvreries mais à mon humble avis, ils se fourvoient.

La frontière entre le Dark Metal et le Post-Rock est aujourd'hui très fine et il n'est pas anormal que pour nourrir et élever son propos Neige se permette des incartades vers ce style ô combien riche mais qui commence sérieusement à saturer. Le groupe est tellement unique qu'à l'écoute de sa musique, on ne sait pas vraiment à quel moment on entre dans un genre et à quel moment on en sort puisque celle-ci est finement composée mettant l'accent permanent sur les mélodies qui peuvent être excellentes à l'instar de « Nous Sommes L'Emeraudes » et « Faiseurs De Mondes ». Pour ma part, ce sont deux autres morceaux qui me foutent sur le cul : « Autre Temps » et « Beings Of Light ».
La première me touche par la voix de Neige à la pureté sans nom notamment sur le semblant de refrain qui dégage une immaturité fascinante.
La seconde m'a séduit par son rythme bien Dark et surtout par ses chants de sirènes qui viennent guider notre quête de spiritualité. Attention, ce ne sont pas des sirènes traitres comme on les décrivait dans l'Antiquité car si elle vous agrippe et vous font tomber dans l'eau, c'est pour mieux vous amener vers l'Atlantide.

Le problème que j'ai avec Alcest et qui est vrai pour chacun de ses album, c'est que j'ai du mal à trouver tous les morceaux d'un niveau égal et que je n'arrive pas par conséquent, à rester concentrer sur l'ensemble de l'œuvre aussi réussi soit elle. En fait, l'album parfait du groupe sera surement un best-of de ses trois albums.

En fait, je crois que Neige a bien fait de faire une virée vers l'Ukraine et de sortir Tales Of Wandering avec Old Silver Key parce qu'au final, avoir écouté cet album me permet de mieux apprécier encore Les Voyages De L'Âme qui marque ce début d'année mais qui manque encore de peu de « Mojo » pour arriver à faire parti des albums qui me marqueront le plus cette année ou alors l'année aura été très pauvre et je pourrais m'arrêter sereinement de chroniquer.

« Je me sens si léger... »

1. Autre Temps
2. Là Où Naissent Les Couleurs Nouvelles
3. Les Voyages De L'Âme
4. Nous Sommes L'Emeraude
5. Beings Of Light
6. Faiseurs De Mondes
7. Havens
8. Summer's Glory

Les autres chroniques