Chronique Retour

DVD

09/12/14 - U-Zine

Dissection

Rebirth of Dissection

LabelEscapi Music
styleBlack Metal
formatAlbum
paysSuède
sortiejuillet 2006
La note de
U-Zine
10/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Jon Nödtveidt, moins de deux mois.

Il aura fallu simplement un vulgaire et rapide mois et demi au leader incontesté et incontestable de désormais feu Dissection pour recruter des musiciens qui, nécessairement pour le maître d’œuvre et accessoirement pour nous, possédaient en eux la même vision du monde ainsi que sa propre philosophie, mais qui seraient surtout suffisamment talentueux pour assurer sans coup férir l’ultime tournée, que nous n’osions imaginer être l’épitaphe, d’un groupe qui a marqué d’une trace indélébile le petit monde du black metal par deux chef d’œuvres successifs, à savoir, pour les deux barbus du fond qui ne suivent pas, The Somberlain et Storm of the ligth’s bane.

Et pourtant, fraîchement libéré d’une dizaine d’années de prison pour des raisons que nous n’évoquerons pas ici car tel n’est pas notre propos, Jon Nödtveidt y est parvenu.

Immortaliser un concert de retour après de si longues années de silence était indispensable. Il fallait au maestro de quoi exacerber sa fibre créatrice, pérenniser son œuvre, l’inscrire, la graver dans l'histoire.

Ce DVD passé quasi incognito lors de sa diffusion n’en reste pas moins un objet aussi exorbitant qu’incontournable pour tout amateur de sons léchés, de production habile et de constatation qu’une légende ne se forme pas sans aura.

Introduction de concert brumeuse faisant suite à un menu fort bien branlé, At the Fathomless Depths entame les 90 minutes d’un concert sans faille, aux allures de résurrection, et l’ambiance des fans conquis est palpable quand bien même les musiciens n’auraient pas fait leur entrée.
Nigth’s Blood ouvre véritablement les hostilités pour un live qui prend des allures de best-of, couvrant très largement les deux albums phares du groupe avec une préférence pour Storm of the light’s bane en début de parcours.

Quiconque se sera intéressé à l’œuvre de Dissection ne pourra nier le perfectionnisme de Jon Nödtveidt et ce DVD, brut de décoffrage, sorte d’illustration concrète de l’atmosphère glaciale dégagée par l’aura de Jon Nödtveidt, en est le parfait témoin.
De son art, qui a révélé, et révèle encore, la beauté de la Flamme Noire, que tout amateur de black metal ne pourrait légitimement contester sans se ronger l'âme et défaillir par manque d'argumentation, il restera la profondeur et l’intensité du genre, que quelques encablures de la perfection ne terniront pas.

Cette pièce que, je le souhaite, vous tiendrez entre vos mains, est un joyau pur balancé dans l’océan d’un art Noir qui se revendique pour sa plus large majorité comme héritier spirituel sinon Dissection.
Si l’on peut reprocher le relatif statisme des musiciens, très voire trop concentrés sur la difficile tâche de jouer pour Jon Nödtveidt, peu d’éléments entacheront ce DVD qui, en dépit de ses sous menus dispensables, restera un magnifique symbole de ce qu’a représenté et représente toujours Dissection.

Jon Nödtveidt savait à l’époque l’acte qui allait suivre cette tournée. Il n’ignorait pas que cette escapade mondiale et acclamée par nombre d’aficionados serait l’ultime.
Dissection fût un Grand, et le sera toujours, et vu que c’est 2011, que c’est la fête, sortez les cotillons, ce DVD manquait à U-Zine et il le ne le méritait absolument pas, je comble cet immense vide, voici, Messieurs et Mesdames un DVD qui obtient le statut culte.

90 minutes. Dissection grave de sa main la postérité et pénètre définitivement dans la légende.
Point barre.


+ At The Fathomless Depths
+ Night's Blood
+ Frozen
+ Soulreaper
+ Where Dead Angels Lie
+ Retribution... Storm Of The Light's Bane
+ Unhallowed
+ Thorns Of Crimson Death
+ Heaven's Damnation
+ In The Cold Winds Of Nowhere
+ The Somberlain
+ A Land Forlorn

Les autres chroniques

Album

nov. 1995 U-Zine

Dissection

Storm Of The Light's Bane