Chronique Retour

Album

01/08/22 - Michael

Imperial Circus Dead Decadence

殯 ― 死へ耽る想いは戮辱すら喰らい、彼方の生を愛する為に命を讃える

LabelSelf-release
styleDeath metal mélodique
formatAlbum
paysJapon
sortiejuin 2022
La note de
Michael
7.5/10


Michael

Avocat le jour, rédacteur sur Horns Up la nuit et photographe à mes heures perdues.

Après onze ans d’attente, les Japonais de Imperial Circus Dead Decadence sont de retour sur le devant de la scène avec un nouvel album de 72 minutes (!) intitulé MOGARI – Shi E Fukeru Omoi Wa Rikujoku Sura Kurai, Kanata No Sei Wo Aisuru Tame Ni Inochi Wo Tataeru, ou plutôt « 殯 ― 死へ耽る想いは戮辱すら喰らい、彼方の生を愛する為に命を讃える si vous préférez. Et on est ravi, car s’il y a bien un groupe qui nous emmène dans son univers avec perte et fracas, c’est bien celui-ci (et on avait aussi été sincèrement impressionné par les deux EPs sortis en 2014 et 2016).

Pour ceux qui ne connaitraient pas ce groupe, leur musique est très difficile à décrire. D’aucuns y ont vu un cocktail de Chtonic, Fleshgod Apocalypse et uneXpect, avec un soupçon de Death metal finlandais à la Kalmah pour l’inspiration dans certains leads. Ce qui est certain, quels que soient les comparatifs envisagés, c’est que la musique du groupe est une grande cacophonie organisée ; un bordel orchestré.

La musique de Imperial Circus Dead Decadence arbore en effet beaucoup des traits de la scène Death mélodique japonaise, ainsi que certains de ses travers. Pour les bons côtés, on retrouve évidemment un talent individuel des musiciens, comme en témoignent la très épique , 夜葉:罪と罰の螺旋―― ou bien encore 百鬼夜行-Pandemonic Night Parade- et ses riffs/leads absolument parfaits, et un soin particulier apporté aux compositions. Les alternances de voix chantées, de growls et même de cris confinant au Grind viennent également apporter une dimension supplémentaire à la musique des Japonais. Vous serez surpris de bout en bout par cet album, qui ne se laisse jamais facilement appréhender. Ne vous attendez pas à des structures de chansons classiques, à ce petit solo suivi du refrain et d’une outro puis au revoir, merci, bon week-end. Tout est hyper travaillé, hyper chiadé ; cela décontenance moins que certains groupes de prog où l’écoute est parfois heurtée par des changements de signatures rythmiques. Ici, Imperial Circus Dead Decadence joue simplement avec l’auditeur en proposant des structures de chanson qui prennent plus des allures d’histoires à rebondissements qu'elles ne reposent sur les canons habituels du genre.

Alors tout n’est pas rose, naturellement. Le premier travers qui saute aux yeux, ou plutôt aux oreilles, c’est ce sentiment de trop-plein. De la double dans tous les sens, beaucoup de pistes de guitares en harmonie, des orchestrations… C’est très très riche et on peut finir par un peu s’y perdre. Alors, à l’image du groupe canadien uneXpect dont on retrouve clairement certaines inspirations, la musique de Imperial Circus Dead Decadence ne va pas jusqu’à vous donner envie de faire une pause dans l’écoute au bout de deux titres. Mais il est certain qu’il faut du temps pour le digérer et en apprécier la substantifique moelle.

L’on regrettera également un mix parfois un peu faible pour les guitares (un comble !) et très faible pour la basse, sans toutefois atteindre le niveau de déséquilibre du dernier Serenity in Murder, par exemple (quelle déception... !). On regrettera également le fait que cet album comprenne plusieurs titres qui ont déjà été publiés par le passé (Yomi yori kikoyu, koukoku no hi to honoo no shoujo, Shinbatsu o tadori-kyo-kotsu ni itaru, Bring+Eyes=Death+Invite, etc.), limitant la nouveauté. Il s’agit d’un album complexe, difficile à pleinement appréhender - et même chroniquer - sans laisser de côté des éléments qui, écoute après écoute, viennent enrichir et faire perdurer l’expérience de l’auditoire.

Cet album est de toute évidence une curiosité qui ne laissera personne indifférent. Pour peu que l’on passe outre la pochette affreuse et que l'on prenne la peine de découvrir tous les titres et pas uniquement le "single" reproduit ci-dessous, qui ne reprend pas toute l'étendue de ce que le groupe propose.

Tracklist :
1.禊祓の神産は宣い、禍祓の贖罪は誓う。
2. 夜葉:罪と罰の螺旋――。
3. 腐蝕ルサンチマン、不死欲の猿楽座。
4. 獄
5. 百鬼夜行 -Pandemonic Night Parade
6. 嚮導 BRING+ 瞳 EYES= 死 DEATH+ 齎 INVITE
7. 神罰を辿り狂骨に至る
8 黒キ桜ハ愛∴其ノ死ヲ乞ウ
9. 分裂した道化と≒発狂の修道女
10. 黄泉より聴こゆ、皇国の燈と焔の少女。- 殯 -
11. 悲痛なる跫音は哀しき邂逅 mode:α
12. 悲痛なる跫音は哀しき邂逅 mode:Ω
13. 天聲