Interviews Retour
lundi 27 juillet 2020 - Mess

Les 90's selon Mantar - 7 disques essentiels

Erinç Sakarya

Mess

T'façon, je préfère Aphex Twin.

Défenseur bien installé d'un sludge aux teintes punk rock, le duo allemand Mantar revient avec un nouvel effort surprise intitulé Grungetown Hooligans II, sorti le 26 juin dernier chez Brutal Panda Records.

Au programme ? Un EP de sept titres intégralement constitué de covers de groupes comme Mudhoney, L7 ou encore Sonic Youth pour offrir une revisite aussi crasse que groovy de morceaux qui ont forgé l'esthétique sonore si reconnaissable des années 90. L'occasion pour Mantar de s'exercer et s'amuser sur des territoires qui ont toujours été présents, dans l'ombre, des compositions personnelles du groupe sans jamais tomber dans la redite fade et/ou claquée au sol. L'occasion aussi pour Horns Up de demander au batteur du groupe Erinç Sakarya ses 7 disques essentiels des années 90 qui ne l'ont jamais réellement quitté. 

 

Melvins - Houdini (1993)

Ce fût mon premier contact avec la "planète" Melvins avant de finalement me plonger dans leurs premières productions. Je les ai vus jouer dans ma ville natale alors qu'ils tournaient avec Nirvana et j'ai adoré l'expérience. Je ne savais pas qu'Houdini était leur première sortie réellement majeure. A l'époque, je pensais que tous les groupes américains jouant en Allemagne étaient des superstars. Je n'avais jamais entendu une batterie sonner comme ça auparavant... C'était si lourd et si lent... Et l'aspect visuel de cette énorme batterie m'a tellement impressionné que j'ai piqué beaucoup d'idées à Dale Crover... Ce que je fais toujours.

 

Helmet- In The Meantime (1992)

J'adore Helmet et cet album fait partie de mes préférés toutes périodes confondues. Ils sont comme une machine, ils jouent avec précision tout en restant simples. Avec les riffs tranchants et le jeu de batterie de John Stanier, ils ont défini un son qui leur est propre, puissant et groovy. Je peux écouter "Unsung "tous les jours et obtenir la motivation nécessaire de la part de Helmet pour sortir et jouer mes propres trucs.

 

New Bomb Turks - Destroy-Oh-Boy! (1993)

Les New Bomb Turks étaient un des meilleurs groupes de live des années 90. Je les ai vus plusieurs fois jouer ce mix de rock'n'roll et de punk rock et il était impossible de ne pas s'amuser pendant leurs concerts. Je me souviens d'un concert où le chanteur Eric Davidsona attrapé mes cheveux pour m'extraire du moshpit. Les NBT étaient très énergiques et rapides. Ma chanson favorite ? "Born Toulouse Lautrec". La dernière fois qu'on a joué à Brooklyn avec Mantar, j'ai vu Eric, le chanteur, organiser un marché de vinyles et d'autres trucs en rapport avec la musique mais j'étais trop timide pour le saluer.

 

Mother Tongue - Mother Tongue (1994)

Je connaissais une chanson de cet album qui s'appelait "Damage"et je l'ai adorée. Plus tard, notre bassiste Sven a réussi à me procurer l'album dans son intégralité. Il m'annonça plus tard que le groupe avait splité et ça m'a rendu triste. Pendant un moment, c'était mon groupe préféré, et il l'est resté pendant très longtemps. Je rêvais de les voir en live avec leur super batteur et pouvoir écouter comment ils jouaient toutes ces superbes chansons. Dix ans plus tard après ma découverte du groupe ils se sont finalement reformés et j'ai eu la chance de les voir en live mais ça ne ressemblait pas à ce que j'imaginais. Ils avaient un nouveau batteur et tout semblait plus compliqué... Je ne sais pas... C'était bien mais pas comme je l'aurais souhaité.

 

Primus - Frizzle Fry (1990)

Primus, c'est Primus... Tu les aimes ou tu les détestes, il n'y a pas d''entre-deux. Si tu jouais de la basse ou de la batterie dans les années 90, tu pouvais pas mettre de côté Primus. Je les ai toujours appréciés. Ils étaient, d'une certaine manière, les punks de la funk. Un groupe qui fait absolument ce qu'il veut, peu importe ce que les gens en penseront - et ils sont vraiment très doués à ce petit jeu.

 

Nomeansno - Live + Cuddly (1991)

Dans la catégorie "albums live", Live + Cuddly est le meilleur d'entre tous. Mon pote Klaus m'a donné une copie de cet album et c'était impossible de m'en lasser, je l'écoutais tous les jours. Ça avait tout pour être mon nouveau groupe favori et j'avais envie de jouer comme leur batteur, John Wright. Je les ai vus un paquet de fois en live. Ils étaient si bons et j'aime toute leur discographie... Mais c'est ce disque qui a ouvert la porte à toutes mes expériences futures avec Nomeansno.

 

Butthole Surfers - Independent Worm Saloon (1993)

Independent Worm Saloon possède 17 brillantes chansons... Et, chapeaux bas, pas un seul titre n'est un titre de remplissage. En réalité, les Butthole Surfers sont très connus pour être un peu plus bizarres et peu respectueux des règles mais cet album rocke et il a été produit parJohn Paul Jones de Led Zeppelin. J'ai fait beaucoup de mixtapes pour des amis et petites-amies fût une époque et "Who Was In My Room Last Night" était, systématiquement, la piste d'ouverture de toutes ces mixtapes.

 

Pour découvrir Grungetown Hooligans II, le nouvel EP de Mantar, c'est par ici que ça se passe :

Bandcamp

Spotify

Deezer

Et pour t'acheter un joli t-shirt et soutenir le groupe, c'est ici qu'il faut cliquer.

Crédit photo : Christoph Eisenmenger.