Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Pensées Nocturnes

Grotesque

LabelLes Acteurs De L'Ombre
styleBlack Metal
formatAlbum
paysFrance
sortiemars 2010
La note de
U-Zine
8.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

C'est bizarre, c'est glauque, c'est froid. Une couverture, un ebouillotte, un radiateur, une magnifique créature aux gros attributs, rien n'y changera! C'est Glacial!

C'est cette impression là que j'ai eu à la toute première écoute de ce second album de Pensées Nocturnes! Impression confirmé par un Artwork signé Stephen Rothwell, un Dali des temps modernes. Des illustrations que j'ai trouvé Lovecraftienne, j'ai même pensé à Silent Hill en feuilletant le livret! Des dessins, sans queues ni têtes, mais qui manifestent des peurs dignes d'un monde cauchemardesque, cela dit, ça correspond parfaitement avec le titre de cet album « Grotesque » l'ambiance qui s'en dégage. En musique maintenant, que vaut « Grotesque », successeur de « Vacuum »? à peine 1 ans après la sortie de son premier album, Vaerohn entraine à nouveau son auditeur dans son univers spécial et propre à lui. La formule ne change pas depuis « Vacuum », à base d'expérimentations, de mélanges de styles, et de multiplications d'instruments!

Cependant, il y a de l'évolution dans le projet. Tout d'abord au niveau de la voix, Vaerohn s'aventure dans la voix claire, à la fois moqueuse, sournoise, et indécise. Au niveau du chant Black aussi, la voix n'est plus aussi aigu, elle m'a fait pensée à celle dans Glorior Belli, mais moins mise en avant! On y retrouve cependant plus de profondeur, et sa participation à cette dimension désarticulé de l'ambiance générale ne peut que être félicitée. Par contre, j'ai toujours beaucoup de mal à discerner les mots, ou même les syllabes et cela même après plusieurs écoutes!

Au niveau de la composition, les parties Black sont toujours aussi présentes, à l'image de « Vacuum », pas beaucoup de changement: sombre, depressif, noire, glauque et limite-suicidaire. Batterie rapide tout autant que les aller/retour au niveau des parties guitares mais s'alternant avec des passages plus lents qu'on peut retrouver dans « Rahu » par exemple; Un côté « je suis lunatique et je l'assume » qui vient ici affirmer l'esprit dérangé de « Grotesque ». contrairement à « Vacuum », ici les changements de Tempo sont plus brutaux. On retrouve encore les délires Jazz/Blues du compositeur, ces deux styles sont les meilleurs musiques pour transmettre le chagrin, la tristesse, la perte d'espoir,... mais tout en rendant la chose belle, Vaerohn l'exploite à merveille, le côté romantique de l'artiste, dirait-on! A cela il incruste des musiques de foires et de cirques, et ce n'est pas dans ce genre de cirque où on espérerait gagner des peluches. Si vous voulez une image, prenez Capitaine Spaulding dans « La Maison des 1000 Morts » et enlevez lui tout son humour décadent!

Souvenez-vous dans « Vacuum », une énorme inspiration de la musique classique rendait distinctif ce One-Man-Ban des autres groupes Black Metal. Ici, on ne la retrouve plus au niveau de la composition, uniquement dans la structure des morceaux. Dans les autres chroniques de mes con-frères, j'en ai vu beaucoup qui parle de musique classique dans « Grotesque » ou de Néo/classique même (ça par contre, je ne sais pas ce que c'est), en dehors de la voix claire qui peut faire baroque parfois et le sample de 30 secondes à la fin de « Thokk », je ne vois pas trop! Ici, on retrouve de la musique de forains venu tout droit d'un Snuff Movies pour alimenter l'imagerie Grotesque de cet album!

Donc pour finir, « Grotesque » se fond dans le paysage comme une suite d'histoire de « Vacuum », un romain a deux tomes qui n'est as encore achevé et qui promet une belle suite! Je ne peux que conseiller aux amateurs du genre! Cependant, pour les plus dépressifs d'entre vous, gare à la corde! C'est une attraction dont on ne sort pas comme on est rentré. Le pari des Acteurs de L'Ombre sur leur unique signature est toujours réussis!

1. Vulgum Pecus
2. Paria
3. Rahu
4. Eros
5. Monosis
6. Hel
7. Thokk
8. Suivant

Les autres chroniques

Album

avr. 2009 U-Zine

Pensées Nocturnes

Vacuum

Album

mars 2013 U-Zine

Pensées Nocturnes

Nom d'une Pipe !

Album

févr. 2019 Schifeul

Pensées Nocturnes

Grand Guignol Orchestra