Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Soul Betrayed

EP

LabelAucun
styleDeath metal mélodique
formatEP
paysFrance
sortiedécembre 2009
La note de
U-Zine
7/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Sous le nom torturé de Soul Betrayed se cache un groupe parisien de death mélodique formé en 2006. C’est néanmoins fin 2009 qu’un EP de trois titres voit le jour permettant de nous familiariser avec ce groupe prometteur.

Tout d’abord et puisqu’il est toujours bon de le préciser, la présentation de cet EP est vraiment de qualité, l’impression sur le disque de motifs hiéroglyphiques est vraiment soignée. Et il en va autant de la production ceci dit.

Entrons alors dans le vif du sujet. Dès la première écoute la surprise est de rigueur. « Rising » nous accueille avec un riff de guitare acéré, sec, une batterie entrainante. Nous voilà entrainé dans un court mais intense voyage dans le monde de Soul Betrayed. Les growls de Yann donnent une réelle puissance à la musique, surtout lorsqu’il est accompagné de back vocals pour marteler les refrains. Ayant un gros faible pour ce grain de guitare, je dois dire que je trouve les rythmiques très accrocheuses. Le death mélodique qui y est produit est vraiment inspiré, l’introduction de « No more tears » en est la parfaite illustration. Toutes ces gammes mineures teintent les compositions d’une certaine mélancolie, d’une intensité vraiment intéressante. Les soli ne desservent jamais la globalité et ne sombrent jamais dans une démonstration, écueil fréquent dans le genre.

Le groupe a réellement réussi à trouver un équilibre entre passages death où la seule envie qui nous habite est de faire un joli mosh pit, et rythmiques mélodiques. « Search of purity » corrobore tout à fait mes dires, et permet de faire un parallèle entre la musique de Kalmah et celle de nos français en ce qui concerne cette juste dose de mélodies. S’il ne fallait en retenir qu’une, « No more tears » est sans contestation la meilleure de cet EP à mon sens. Très entrainante, avec de multiples changements de rythmes et une musique dégageant une réelle sensation de puissance. Un réel plaisir.

Quelques petits bémols malgré tout -hormis la durée de l'EP-, mais fortement subjectifs, le son de la batterie et surtout de la double pédale, très aigu, n’est pas du meilleur effet à côté de ce son de guitare si tranché. Par ailleurs, le changement de rythme à la fin de Rising est très surprenant. Mais ne pinaillons pas...

Il ne faut pas se méprendre, si la note n’est pas aussi haute qu’elle devrait l’être, cela ne tient qu’à la durée de cet EP. On aurait aimé deux ou trois chansons de plus. Néanmoins, la musique proposée par les Parisiens est vraiment intéressante, prenante et d’une étonnante maturité. Dans une scène death mélodique qui tourne un peu en rond, Soul Betrayed fait plaisir à entendre. Un essai qui reste toutefois à transformer.

A écouter en priorité : « No More tears ».


1 : Rising
2 : No More Tears
3 : Search of purity