Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Pantera

Vulgar Display of Power

LabelAtco Records
stylePower Metal US
formatAlbum
paysUSA
sortiefévrier 1992
La note de
U-Zine
9.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

A-t-on encore réellement besoin de présenter Pantera ? C’est à l’occasion du cinquième anniversaire de la mort de Dimebag que je rédige ces quelques mots, profitant de l’occasion pour lui rendre hommage avec la chronique du cultissime Vulgar Display Of Power.

Petite remise en situation, nous sommes en 1992, Pantera a quitté le glam métal il y a deux ans en sortant l’album Cowboy From Hell. Ce dernier s’étant écoulé à plus d’un million d’exemplaires, se révèle être un record pour le groupe. Il a fallu donc attendre deux ans pour que les texans donnent enfin un petit frère à cet album, qui avait marqué au fer rouge les esprits, inventant par la même occasion le power métal à l’américaine. Et c’est précisément avec ce rejeton que le groupe va connaître la reconnaissance internationale et s’imposer comme un leader incontournable.

Dès les premières notes de « Mouth For War », désormais devenu un classique du groupe, le ton est donné. Les rythmiques sont ultra rapides, ultra puissantes, ultra précises et incisives au possible. Le titre, qui sortira en single, détrônera même, dans les charts, « Enter Sandman » de Metallica. Des riffs inoubliables, de la batterie redoutable de précision, c’est ce que nous offre l’album. La basse ne s’en trouve pas mise de coté puisque Rex Brown trouve une véritable place dans le son de Pantera. On le distinguera bien évidement plus clairement durant les soli de Dimebag.

La technique de guitare, parlons-en ! Récompensé de multiples fois dès l’adolescence pour son talent, c’est probablement sur cet album que toute sa virtuosité s’exprime le plus. Il suffit d’écouter le solo de « This Love » pour s’en rendre compte. Les sections rythmiques sont le plus souvent jouées à toute vitesse, mais les passages en son clair ont également leur place ici, comme sur l’introduction de « This Love », sur lequel Phil Anselmo pose son chant presque susurré, prémices du style ensuite adopté au sein de Down. Sa puissance, à s’en arracher les cordes vocales, accompagnée de la puissance musicale, donne parfois l’effet d’un rouleau compresseur, tellement le son est imposant. L’album sonne en effet très incisif, et très lourd, l’accent étant mis sur les médiums et, dans une moindre mesure sur les aigus.

Véritable machine à titres cultes, Vulgar Display Of Power n’offre pas moins de titres phares du groupes que n’en comporte l’album. « Walk », « This Love », « Fucking Hostile », « Hollow », …Mais également des titres bien moins connus comme « No Good (Attack The Radical) », « Live In A Hole » ou « Regular People (Conceit) », qui valent sans nul doute le détour.

Phénoménal, excellentissime, les superlatifs ne manquent pas pour décrire cet album. D’une puissance rare, il est dans la continuité de Cowboy From Hell. Les musiciens ont acquis un haut niveau de maturité, et une maitrise millimétrée de leurs instruments. La voix de Phil est également mieux maitrisée, passant des vocaux arrachés à la hardcore à une voix plus mélodique chuchotant presque à notre oreille. Voilà bientôt 18 ans que l’album est sortit, et le son sonne toujours très actuel, il n’a en effet pas vieilli d’un cil.

Enfin, je crois que je ne peux pas clôturer cette chronique sans parler de la chanson « Hollow ». A mon sens l’un des titres les plus importants de la discographie de Pantera. Commencé avec une rythmique et une voix ultra mélodique qui prennent aux trippes, il se fini sur un son extrêmement puissant nous martelant intégralement le crâne. Pour moi, LE chef d’œuvre du groupe, véritable héritage de 22 ans de longévité et de virtuosité.

Le genre musical débuté sur Cowboy From Hell est ici maitrisé à la perfection. Un album écoulé à plus de deux millions d’exemplaires. L’album le plus vendu de Pantera. Un album considéré par les fans comme l’un des plus influents de tout les temps aux cotés de Reign In Blood, Paranoid et Master Of Puppets. Un album à posséder, que l’on aime Pantera ou pas.

RE-SPECT & Rest In Peace Dime ...

1. Mouth for War
2. A New Level
3. Walk
4. Fucking Hostile
5. This Love
6. Rise
7. No Good (Attack the Radical)
8. Live in a Hole
9. Regular People (Conceit)
10. By Demons Be Driven
11. Hollow »

Les autres chroniques

Album

juil. 1990 U-Zine

Pantera

Cowboys From Hell

Album

mars 1994 U-Zine

Pantera

Far Beyond Driven

Album

mai 1996 U-Zine

Pantera

The Great Southern Trendkill

Album

juil. 1997 U-Zine

Pantera

Official Live - 101 Proof

Album

juil. 2000 U-Zine

Pantera

Reinventing the Steel

DVD

mai 2006 U-Zine

Pantera

Dimevision Vol.1 : That's The Fun I Have