Articles Retour

Di Sab - Bilan 2018

dimanche 13 janvier 2019 - Di Sab
Di Sab

Une année assez surprenante. Peu de découvertes, mais beaucoup de retours inespérés ou de très bonnes productions de groupe dont on n'attendait plus grand chose. Assez peu de déceptions. Un seul regret : ne pas avoir pu faire autant de concerts que les précédentes.

Top Albums

1. Hangman's Chair Banlieue Triste  (Music Fear Satan - Spinefarm Records)
Tout a à peu près été écrit cette année sur Banlieue Triste. Un sens du tube hérité d’Alice in Chains, l’intégration d’éléments divers (des synthés de Perturbator aux samples de Georges Bataille) et un univers plus terre à terre que le précédent pour un album criant de sincérité et de mélancolie. Ça fait des années que je n’ai pas autant décroché d’un album. Ultime.

2. Yob Our Raw Heart (Relapse Records)
En 2018, Mike Scheidt a failli mourir. Mais en fait, il s’est ravisé et a décidé de sortir un des albums les plus amibitieux de sa carrière. Des chansons plus courtes, toujours plus de sentiments transmis dans chaque ligne de chant et chaque arpège, Our Raw Heart est une réelle merveille plus intimiste que ses prédécesseurs. Yob ne déçoit (toujours) pas. 

3. Church of the Cosmic Skull Science Fiction (Kozmik Artifactz)
2018 a certes charrié son lot de noirceur, de nouvelles glauques et de comportement désespérant. Mais Brother Bill, Porteur de Lumière, nous gratifie d’un Science Fiction encore plus ambitieux que son prédécesseur. Vous pouvez en apprendre plus ci-dessous.

4. Dylan Carlson Conquistador (Sargent House) 
Dylan Carlson s’isole temporairement d’Earth pour sortir ce Conquistador aux textures sonores extrêmement travaillées. SADE vous en dira plus, mais ce premier essai qui porte en lui la démence d’un Aguirre est à mettre entre toutes mains des aficionados du Earth récent et des fans de sonorités malades et obsédantes. 

5. Thou - Magus (Sacred Bones)
Ils s’étaient faits discrets ces dernières années, 2018 aura vu Thou renaître et charbonner à un rythme que seul The Body peut tenir. Magus a toutes les qualités d’un bon album de Sludge : tortueux, il ne lui faut pas plus de 4 riffs façon « chape de plomb » pour qu’épaules et volonté propre s’affaissent . Le meilleur album de Sludge de 2018. 

6. Uncle Acid & the Deadbeats Wasteland (Rise Above Records)
Après un Night Creeper et un Mind Control inégaux, Kevin Starr et ses deadbeats semblaient rejoindre la pléthore de groupe plan-plan. 2018 leur a donné l’occasion de réagir via la sortie de ce Wasteland hyper nerveux. Malgré ses 2-3 longueurs, Uncle Acid retrouve de ses couleurs et propose une bonne ration de titres suintant le vice et une certaine forme de dangerosité. Typiquement l’album qu’aurait aimé sortir Electric Wizard l’année dernière.

7. Bongripper - Terminal  (Auto-produit) 
44 minutes, 2 titres, 2 tueries. Make America Doom Again.

8. Messa - Feast for Water (Aural Music)
Véritable révélation de ce début d’année, le deuxième album des Italiens a fait tellement parler de lui qu’il n’est pas utile de le présenter : l’Album de Doom à chanteuse de l’année, tout bêtement. Apprenez en plus ici

9. Monster Magnet Mindfucker (Napalm Records)
Tout le monde semble se foutre éperdument de Monster Magnet alors que c’est peut être le groupe de Stoner des années 90 ayant le mieux vieilli en studio. Après un Last Patrol  plutôt psychédélique, le groupe renoue avec un Rock assez direct directement hérité du MC5 et envoie un album hyper efficace, sans fioritures mais avec une maîtrise qui force le respect. Rien de nouveau mais c’est impressionnant de les voir encore à ce niveau.  

10. Green Druid Ashen Blood (Earache Records)
Le meilleur Sleep worship qu’il m’a jamais été donné d’entendre. Extrêmement équilibré, évitant avec brio les longueurs propres à cet exercice, la batterie dynamise et fait respirer l’ensemble. Un album dont on a trop peu parlé cette année.

Mentions (plus qu') honorables :

Mantar The Art of Setting Ablaze (Nuclear Blast)
Cult Leader - A Patient Man (Deathwish)
Alice in Chains - Rainier Fog (BMG)
Birds in Row We Already lost the World (Deathwish)
Chapel of Disease - ...And As We Have Seen The Storm, We Have Embraced The Eye (Vàn Records)
 

Turnstile, Jaye Jayle, Emma Ruth Rundle, Fu Manchu, McClane ...

Découvertes

The Hellacopters
Merlin
Convocation

Déceptions

Ghost Prequelle (Spinefarm)
No Scooby Doom - no party. 

Turbonegro - Rock n Roll Machine
C'est incroyable d'être Turbonegro, de faire un album concept hommage aux années 80 et de proposer aussi peu de tubes. Vous pouvez me lire rager ici. 

Windhand- Eternal Return 
Pas mémorable pour un groupe capable de bien mieux. 

Top concerts

1. Amenra @ Gaîté Lyrique (Paris)
2. Yob @ Epicerie Moderne (Feyzins-Lyon)
3. Elder @ Up in Smoke (Pratteln - Suisse)
4. Uncle Acid and the Deadbeats @ Legend Club (Milan - Italie)
5. Fu Manchu @ Trabendo (Paris)
6. Carpenter Brut  @ Belle Electrique (Grenoble)

 

Flops concerts

1. Electric Wizard @ Up in Smoke (Pratteln - Suisse)
2. Electric Wizard @ Up in Smoke (Pratteln - Suisse)
3. Electric Wizard @ Up in Smoke (Pratteln - Suisse)
...


Espoirs pour 2019

Voir les Sisters of Mercy, The Obsessed, Alice in Chains, Cult of Luna et Tool, les nouveaux Carcass, Elder, Five the Hierophant.  

Carte Blanche

Film de l'année : Les garçons sauvages - Bertrand Mandico

Playlist