News Retour
lundi 17 décembre 2018

Deux nouveaux noms pour le Pyrenean Warriors Open Air 2019

Nostalmaniac

Le Max de l'ombre. 29 ans. Rédacteur en chef de Horns Up (2015-2020) / Fondateur de Heavy / Thrash Nostalmania (2013)

La cinquième édition du Pyrenean Warriors Open Air se tiendra à Torreilles (66) le samedi 14 septembre et on a le plaisir de vous annoncer deux nouveaux noms pour cette édition 2019 : les Russes d'Aria et les Finlandais de Chevalier.

Ils partageront l'affiche avec les Américains d'Omen, les Français de Blasphème et les Canadiens de Metalian !

D'autres annonces sont à venir.

Le communiqué est disponible plus bas.

 

Pour cette seconde annonce pour l'édition 2019 du Pyrenean Warriors Open Air, nous sommes extrêmement fier et heureux de vous annoncer que les tsars du heavy metal russe Aria fouleront pour la première fois de leur carrière le sol français et que les jeunes loups de Chevalier s'ajoutent à l'affiche. 
Vous êtes également nombreux à nous demander quand le début des pré ventes démarrera et cela devrait avoir lieu début février !

 

ARIA
Plutôt que l’habituelle et tristement réductrice définition d’« IRON MAIDEN russe », Ария (ARIA) mérite surtout la palme de l’acharnement. Bien moins connu de ce côté-ci de l’ancien Rideau de fer, le groupe est pourtant depuis le milieu des années 80 le fer de lance du heavy metal venu du froid, en témoigne un succès constant dans son immense pays mais aussi une discographie imposante même s’il on excepte les multiples compilations qui viennent souvent la polluer. Seize albums au compteur dont Ария se fera un plaisir de venir livrer le meilleur à Torreilles, la glace moscovite viendra-t-elle tempérer un poil l’enfer catalan ? Bang your head and Раскачаем этот мир !! 

 

CHEVALIER
En Finlande aussi on cause français, témoin le nom de ce groupe de guerriers qui à son tour rejoint l’affiche : CHEVALIER ! Avec un nom pareil, on n’est pas parti pour autre chose que du heavy metal ultraditionnel à tendance épique, rapide et conquérante, et le jeune groupe, responsable de deux EPs et d’un split depuis 2016, maîtrise déjà la chose avec un brio certain : Emma Grönqvist a effectivement trouvé un coffrage à l’épreuve des avaries avec un groupe composé de deux guitaristes charismatiques et complémentaires en plus d’une section rythmique qui bastonne, ce qui n’augure que du bon pour une prestation en bonne et due forme d’autant que CHEVALIER, c’est aussi de bons gros chœurs à reprendre à l’unisson. Vivement !


Notre live report de l'édition 2018 est disponible ici.