Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Hypocrisy

A Taste Of Extreme Divinity

LabelNuclear Blast
styleDeath Melodique
formatAlbum
paysSuède
sortieoctobre 2009
La note de
U-Zine
8.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Toujours un peu sur tous les fronts entre la production, Pain et Hypocrisy, Peter Tägtgren avait délaissé depuis quatre ans ce dernier et avait bien mis en avant Pain dans lequel il semblait pas mal essouffler. Quoi de mieux pour changer d'air que de se consacrer à nouveau au groupe qui a fait sa réputation ?
Le sosie de Johnny Depp a donc retrouvé le goût pour composer de nouveau de la musique brutale et s'est encore entouré de Mikael Hedlund à la basse et de Horgh, le batteur d'Immortal mais a perdu Andreas Holma en chemin.

Un retour très attendu dans le milieu extrême et qui va combler les nombreux fans. Les quatre ans de pause ont fait un bien fou à la formation qui restaient pour moi sur deux semi déceptions avec The Arrival et Virus qui contenaient des tubes (« Eraser » ou War Path ») pour au final s'essouffler au fil des écoutes. A Taste Of Extreme Divinity en est tout le contraire. On y retrouve pas vraiment de gros tubes dévastateurs qui pourraient devenir des classiques ( « Valley Of The Damned », voire « Hang Him High » sont les titres qui en ont le plus le potentiel), ce qui est peut être un reproche que l'on peut lui faire, mais un album très homogène qui ne risque pas de prendre la poussière passer sa découverte.

Hypocrisy n'a pourtant pas changé fondamentalement sa recette. Sa pâte et son son sont (Désolé pour mon bégaiement) reconnaissables entre mille. Toujours ce mélange entre les mélodies et la brutalité suédoises des années quatre-vingt-dix et ces claviers futuristes qu'a toujours affectionnés Peter. Toutefois, on surprend le groupe à essayer d'autres choses comme ce « Tamed – Filled With Fear » qui sonne comme un morceau d'Amon Amarth aussi bien dans les guitares, dans le chant guttural de Peter que dans l'ambiance épique du morceau. La production est comme à chaque fois colossal et en fout plein la gueule pour rendre l'album encore plus dévastateur.

L'album est du point de vu de la composition sans faille, sans aucun temps mort et au final l'absence de grosse tuerie ne se fait trop sentir même si on ressent qu'il manque encore un peu de folie à l'ensemble pour que l'album puisse monter sur le podium de la discographie du groupe et qui l'empêchera de rivaliser avec le modèle du genre qu'est l'album l'éponyme. Rien que dans la voix de Peter qui est quand même une des plus variés et justes de la scène extrême, on ne trouve pas de grosses envolées aiguës comme celle de « Fractured Millenium », par exemple. Malgré tout, il essaie de tirer quelque fois dessus comme avec « Taste The Extreme Divine » mais semble un peu limité.

Quoiqu'il en soit, l'album est un enchainement de tubes parfaitement ficelés et suffisamment variés pour ne pas lasser. A Taste Of Extreme Divinity est parfois mélancolique (« Weed Out Of The Weak », « Tamed – Filled With Fear » ), par moment très lourd (« Sky's Falling Down »), souvent brutal (« Taste The Extreme Divine ») et principalement mélodique (Le refrain de « Valley of The Damned » comme point d'orgue et les soli qui sont toujours des merveilles comme celui de « Taste The Extreme Divine »). L'album est, de plus, parfaitement équilibré entre titres rapides (« Hang Him High », « Sky's Falling Down ») et mid-tempi (« The Quest », « No Tomorrow »).

A Taste Of Extreme Divinity n'est pas un retour mirobolant mais est très solide et montre qu'Hypocrisy est tout sauf mort et qu'il aura encore des choses à proposer encore pendant de longues années et ce, même si Peter a besoin de longues pauses entre chacun des albums(pour composer des albums passables avec Pain...) pour nous en pondre des aussi bons et pourquoi pas, un jour, créer un digne successeur à l'album éponyme. Il y a encore beaucoup d'espoir à placer dans ce groupe suite à ce très bon album.

1. Valley Of The Damned
2. Hang Him High
3. Solar Empire
4. Weed Out The Weak
5. No Tomorrow
6. Global Domination
7. Taste The Extreme Divine
8. Alive
9. The Quest
10. Tamed - Filled With Fear
11. Sky's Falling Down

Les autres chroniques

Album

sept. 2005 U-Zine

Hypocrisy

Virus

Album

mars 2013 U-Zine

Hypocrisy

End Of Disclosure