Live reports Retour
mardi 16 octobre 2018 - S.

Sargeist + Chaos Invocation + Acrimonious @Lyon

Rock'n'Eat - Lyon

S.

Dévoué au Black Metal

Voilà près de 4 ans que Sargeist n’avait pas posé les pieds en terres rhônalpines. Il faut en effet remonter au 20 mars 2014 et leur venue à la Clé d’Voûte de Saint-Etienne, à l’occasion de leur tournée européenne organisée pour la sortie de Feeding the Crawling Shadows. Un concert d’anthologie qui m’avait marqué, d’autant plus que la salle s’y prêtait à merveille avec son esprit catacombes.

En cette mi-octobre, la horde finlandaise suit le même protocole : dix dates à travers l’Europe pour célébrer leur nouvel opus, Unbound. Deux autres formations les accompagnent : Acrimonious et Chaos Invocation. C’est une affiche 100% Black Metal et 100% World Terror Committee, puisque les trois groupes sont signés sur le même label allemand, dont le stand est présent ce soir.

Les hostilités se déroulent au Rock’n’Eat, petite salle/bar sur les quais de Saône à Lyon. C’est la seconde fois que je me rends ici, après la date de Volahn en janvier dernier.

Les quatre musiciens qui composent la formation d'Acrimonious se chargent d’ouvrir le bal, alors que je viens seulement d’entrer dans la salle. Timing parfait, puisqu’à quelques minutes près, l’orga’ est à l’heure. C’est la première fois que j’entends parler de cette formation grecque, laquelle profite d’être aux côtés de Sargeist pour se faire connaître. Le quatuor a pourtant une quinzaine d’années d’expérience au compteur, avec notamment trois albums à leur actif. Ce soir, ce sont huit morceaux qui sont proposés à l’assemblée, dans un esprit très Black Metal traditionnel, plutôt rentre-dedans bien qu’un côté mélodique ponctue régulièrement les compositions, rappelant de temps à autre Dissection. Notons l’excellente prestation du batteur qui porte véritablement le combo en distillant une performance remarquable derrière ses fûts. Enfin, sur le dernier morceau, c’est le guitariste qui assure la partie vocale. Son timbre, très intéressant, mériterait d’être plus souvent utilisé.

Bien que globalement inégale, la prestation d’Acrimonious est une bonne entrée en matière.

Setlist :
Lykania Hekate
Glory Crowned son of the thousand petalled lotus
Dissolving Spirals
The Northern Portal
Litany of Moloch's Feast
The Curse of Eden
Vitalising the red-purple in Isheth Zenunim
Daemon Phosphorus

 

 

On entend un “hail Satan” jaillir des coulisses...et les membres de Chaos Invocation qui entrent sur scène quelques secondes après. Le ton est donné. Les Allemands profitent de la tournée pour présenter leur dernier album, sorti en début d’année, même si seulement deux des neuf titres proposés ce soir en sont issus. C’est donc une revue générale de leur discographie qui est présentée. Malgré un souci technique sur le second morceau, nécessitant un remplacement de guitare en plein milieu de la prestation, le groupe n’est cependant pas intimidé et délivre une prestation de haute volée, forte en intensité. Le quintet officie dans un Black Metal assez orthodoxe, agressif, tout en faisant la part belle aux mélodies ; voilà qui rappelle fortement ce que peut produire un Watain. Les différents individus occupent bien le maigre espace scénique qui leur est consacré, loin d’être statiques, ils haranguent la foule de gestes et regards possédés. La cerise sur le gâteau est cette reprise de Mayhem, “Deathcrush”, sortie du chapeau en plein milieu du set, qui ne manque pas de chauffer le public. Comme quoi les classiques ne sont pas près de tomber en désuétude. Grosse performance de Chaos Invocation !

Setlist :
Delirium Worship And Total Abandon
The Beckoning Flame
In Bloodline With The Snake
MenSkinDrums Of Doom
Beyond Coming
Calling From Dudail
Deathcrush (Mayhem cover)
Funeral Messiah (special graveyard version)
The Mirror

 

 

Comme la grande majorité du public, ma présence ce soir est justifiée par la venue de Sargeist en terres lyonnaises. Indétrônables dans le haut du panier du Finnish Black Metal depuis de nombres années, la formation ne déçoit pas album après album. Le dernier-né, Unbound, ne déroge pas à la règle, bien qu’il soit différent et plus accessible que le précédent, Feeding the Crawling Shadows. Pour autant, que d’étonnement quand je vois les membres monter sur les planches du Rock’n’Eat ! Ne suivant pas l’actu people, j’avais raté l’épisode du renouvellement complet du line-up opéré en 2014/2016 : Shatraug, membre formateur du combo, a remplacé tous ses acolytes. Il va falloir que le nouveau vocaliste assure, car succéder à Hoath Torog n’est pas chose aisée !

C’est sur Let the Devil In que l’assaut est lancé ; et il durera trois bons quarts d’heure. Les classiques, devenus des hymnes, défilent. Quatre des dix titres sont issus du dernier album et sont à ce jour plus au stade de la découverte qu’autre chose. Malgré tout, un élément me contrarie et on y vient sans tarder : le vocaliste. L’individu a beau être impressionnant par sa carrure, il manque cruellement de charisme : en effet, il est plutôt statique et passif dans ses interventions. Par ailleurs, son timbre est assez quelconque. Je note cependant la bonne performance de VJS (guitariste de chez Nightbringer également), totalement possédé derrière ses cordes, à l’instar du batteur, au visage penché. Shatraug quant à lui ne trahit pas ses habitudes, inexpressif et impassible, tandis que le bassiste, au second plan, demeure assez transparent.

Le rendu sonore est tout aussi contestable, trop étouffé à mon goût, ce qui est probablement dû à la configuration de la salle, située au sous-sol. Et je ne parlerai pas des lights, infâmes du début à la fin de la soirée.

Si voir Sargeist est toujours un plaisir -et ce fut le cas ici- j’ai de loin préféré leur performance à Saint-Etienne quatre ans auparavant : le son, le cadre, le line-up et l’atmosphère y étaient bien supérieurs.

Setlist :
Let the Devil In
Black Fucking Murder
The Unspoken Ones
Death's Empath
The Bosom of Wisdom and Madness
Empire of Suffering
Hunting Eyes
The Shunned Angel
Her Mouth Is an Open Grave
Satanic Black Devotion

 

C’est aux environs de 23h30 que la soirée s’achève. L’affluence semble avoir été au rendez-vous (105 entrées) et visiblement les prestations des différents groupes ont convaincu l’assistance. Merci à tous les acteurs de cet événement.

Revivez une partie du concert avec 7 vidéos :

Photos