Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Darkspace

Darkspace III

LabelAvantgarde Music
styleBlack Metal atmosphérique
formatAlbum
sortiemai 2008
La note de
U-Zine
10/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Imaginez-vous, flottant dans le vide de l’espace, vous enfonçant encore plus loin dans le noir infini de l’univers. Les étoiles lointaines suffisent à vous donner un peu de lumière et, pourquoi pas, d’espoir, en vous montrant que face à cet immense univers, vous n’êtes qu’une infime poussière, une particule invisible faisant partie d’un tout infiniment grand et fascinant. Darkspace nous invite pour ce voyage, pour la troisième fois, et de la façon la plus intense qui soit.

Oubliez les règles pré-établies du black metal, Darkspace les explose, comme pour montrer que nos œuvres Terriennes et capricieuses ne valent rien face à l’infiniment grand et sa suprématie. Comme pour montrer que cet art vient de bien plus loin que notre atmosphère. Oui, cette musique semble inhumaine, comme habitée par des êtres venant d’autre part ! Les instruments ne formant qu’un seul et même bloc musical compact et envoûtant duquel il est impossible de s’échapper. Addictive, la musique de Darkspace l’est, une fois adoptée et domptée, il est difficile de se séparer de cette bête spatiale.

Darkspace est un prodige, on en vient à se demander si ses ingénieux géniteurs sont aujourd’hui maîtres ou esclaves de cette entité. Ces mélodies extra-terrestres ne sont-elles pas un manifeste de la possession de l’infiniment grand sur nos pauvres esprits fermés d’humains ? Quoi qu’il en soit, cette musique est là pour nous asservir à sa volonté, et toute résistance serait vaine. Nous devons devenir esclave de ces chants astraux jusqu’à ce que la vérité ultime nous soit dévoilée.

Mais ces mélodies ne sont pas à la portée de tous, certains seront naturellement bercés et envoûtés, d’autres devront se montrer persévérants pour pouvoir espérer comprendre Darkspace. C’était mon cas, et la récompense est de taille ! L’univers tout entier est devant moi, et je n’ai qu’à m’enivrer de cette musique pour pouvoir y plonger et goûter à une expérience hors du commun. Expérience qui n’atteindra son apogée qu’après avoir vu l’entité Darkspace de mes propres yeux en live, où ils finiront de me convertir à leur cause.

Darkspace III est une substance musicale parfaite, et le seul obstacle sur sa route, c’est vous et votre sensibilité. Le mur de son qui se trouvera face à vous ne vous touchera peut-être pas en une seule écoute, mais les efforts paient, et corps et âme finiront par vous réclamer leur dose de musique astrale plus souvent que vous ne pouvez l’imaginer. Darkspace III fait déjà figure d’album culte, et on se demande bien jusqu’où nous emmènera, avec Darkspace IV, ce groupe en avance sur son temps.

1. Dark 3.11
2. Dark 3.12
3. Dark 3.13
4. Dark 3.14
5. Dark 3.15
6. Dark 3.16
7. Dark 3.17

Les autres chroniques