Chronique Retour

Album

22/10/18 - ZSK

Mountaineer

Passages

LabelLifeforce Records
stylePost-Metalgaze
formatAlbum
paysUSA
sortiejuin 2018
La note de
ZSK
7/10


ZSK

"On est tous le boomer de quelqu'un d'autre."

Encore une fois, nous sommes en présence d’un groupe qui ne chôme pas et d’un musicien productif. Un peu plus d’un an après son premier album Sirens & Slumber, Mountaineer remet le couvert. Clayton Bartholomew ne perd donc pas de temps, lui qui s’était retrouvé orphelin début 2016 de son groupe Secrets Of The Sky, qui avait splitté suite au départ de son chanteur Garett Gazay. Et grâce à Mountaineer, Clayton va donc reprendre une partie de l’héritage de Secrets Of The Sky, qui restait sur l’excellent Pathway (2015) et avait donc laissé un goût d’inachevé. Reprenant une partie des éléments musicaux de Secrets Of The Sky, Mountaineer est donc un nom qui devrait compter en termes de Post-Metal. Moins extrême que le groupe qui l’a précédé, Mountaineer n’en est pas moins convaincant. Sirens & Slumber lançait donc avec brio ce nouveau projet. Il fallait donc attendre la suite pour voir si le nouveau bébé de Clayton allait retrouver le niveau de Secrets Of The Sky, qui n’est déjà pas trop loin. Mais encore une fois également, il va falloir être finalement un peu plus patient pour avoir une confirmation. Car Passages est un album particulier. Il a en effet été composé par Clayton en 3 semaines, puis enregistré en 6 jours. Une composition qui a faite d’une traite, les 8 morceaux proposés ayant été écrits dans l’ordre définitif, et rien n’a été ni rajouté ni enlevé a posteriori. Une expérimentation qui rappelle celle de Windswept le projet de Roman Saenko mais cette fois-ci, la formation américaine a mis un peu plus de temps pour bien faire les choses… 4 semaines pour le tout, contre 3 jours pour le projet ukrainien. Ce qui va nous donner un album tout de même fignolé, mais assez particulier, pour cette deuxième fournée officielle sous le nom Mountaineer.

Dans l’absolu, il n’y a tout de même aucune surprise à l’écoute de Passages. Mountaineer égrène en 39 minutes le style qu’il pratiquait déjà sur Sirens & Slumber sans grandes fioritures, avec un nouveau batteur. Du reste, on retrouve le chant posé de Miguel Meza, qui cette fois-ci s’autorise quelques poussées plus hurlées. Passages n’en sera pas plus foncièrement extrême que son prédécesseur, mais il est vrai que les guitares se font plus souvent remarquer ici. Sinon, c’est du Post-Metal assez classique qui se retrouve à tous les étages, entre mélodies qui se font semi-acoustiques ou totalement acoustiques, passages très aériens, ou explosions plus saturées. Du Metalgaze toujours lavé de ce qui était trop Sludge/Doom ou Black/Death chez Secrets Of The Sky, et rien de plus. Même si parfois, on se rapproche sensiblement de certaines compositions de Pathway… mais c’est finalement très logique. Passages se déguste d’une traite et on sent qu’il a été fait pour ça de toute façon. Ainsi, plus que 8 morceaux, ce sont deux longues compositions auxquelles on a affaire, nommées "Hymnal" et "Catacombs", et toutes deux séparées en 4 parties. Il faut donc s’accrocher et se laisser porter par cette musique à la fois légère et lourde. Même si les 8 pistes sont finalement assez distinctes, c’est bien l’ensemble qui doit être jugé et il n’y aura de toute façon pas vraiment de tube là-dedans. Presque 40 minutes de Post-Metal très « américain » dans les ambiances, c’est ainsi qu’il faut aborder Passages, album conçu comme un voyage et une introspection. Presque 40 minutes de Mountaineer sans surprise, ce qui est une bonne ou une mauvaise chose tant on aurait aimé voir une réelle progression chez ce groupe prometteur, qui a repris une partie du background de Secrets Of The Sky à zéro.

"Hymnal: Passage I" ouvre alors Passages avec une mélodie bien douce avant que les guitares et le chant déchirant ne prennent le pas, et l’on est parti pour presque 40 minutes d’émotion. Il faut essayer de retenir quelque chose de concret de ce bloc mais on notera déjà que l’ensemble est parfaitement cohérent et ne souffre pas d’atermoiements qui auraient pu apparaître vu la technique de composition. "Hymnal: Passage II" s’offre de belles montées mélodiques, des mélodies qui deviendront ensuite très cotonneuses pour "Hymnal: Passage III". "Hymnal" sera d’ailleurs une composition globalement très aérienne, mais l’ensemble demeure équilibré et les explosions de guitare sont toujours pertinentes. "Catacombs" sera toutefois la partie la plus marquante de cet opus, dès l’ouverture sur "Catacombs: Passage I" et ses mélodies désertiques d’ailleurs. Ensuite, ce sont les guitares Metal qui vont réussir à se tailler la part du lion et se distinguer vraiment, notamment pour "Catacombs: Passage II" ainsi que "Catacombs: Passage III", où les contrastes s’affirment bien après un départ encore très cotonneux. La lourdeur post-metallique de Mountaineer atteindra alors son paroxysme sur le final "Catacombs: Passage IV" où avec les vocaux plus rocailleux de Miguel Meza, on passerait presque dans un registre à la Neurosis. Passages s’aborde et se déguste donc facilement, voire même un peu trop. Malgré quelques instrumentations plus originales, Mountaineer ne se réinvente pas ici et se contente de faire ce qu’il sait faire. Des longueurs et des répétitions apparaissent, notamment au sein des passages II et III de "Hymnal". Passages n’en est pas moins réussi pour un album composé d’une traite et dans un délai relativement court, mais après Sirens & Slumber qui était un tour de chauffe, on en attendait peut-être plus de la part de Mountaineer qui aura bien du mal à se séparer de l’étiquette « suite de Secrets Of The Sky » pour le moment. Il faudra donc attendre un peu plus pour la véritable confirmation, on ne boudera toutefois pas cet album légèrement expérimental qui regorge tout de même de compos inspirées et même de moments de grâce (avec une bonne prod et toujours un bon chant en sus), mais c’est un album à réserver aux stricts fans de Mountaineer - et par extension de Secrets Of The Sky - et on attendra alors un deuxième véritable album pour savoir si Mountaineer peut devenir une vraie référence en termes de Post-Metal.

 

Tracklist de Passages :

1. Hymnal: Passage I (3:50)
2. Hymnal: Passage II (5:53)
3. Hymnal: Passage III (5:22)
4. Hymnal: Passage IV (4:24)
5. Catacombs: Passage I (4:25)
6. Catacombs: Passage II (3:56)
7. Catacombs: Passage III (5:14)
8. Catacombs: Passage IV (6:20)

 

Les autres chroniques

Album

mai 2017 ZSK

Mountaineer

Sirens & Slumber