Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Dark Fortress

Eidolon

LabelCentury Media
styleBlack Symphonique (mais pas trop)
formatAlbum
paysAllemagne
sortiefévrier 2008
La note de
U-Zine
6.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Dark Fortress est un groupe qui jusque là, est resté relativement inaperçu dans la scène black Metal. Les raisons, quelques albums plutôt mal accueillis et un précédent album Séance également boudé par la masse de façon injuste puisque celui-ci rehaussait largement le niveau avec quelque bonnes idées par ci par là, mais rien de bien frappant il est vrai… Dark Fortress est donc, disons le clairement, un groupe de première partie, un second couteau, un passe temps adéquat le mercredi après midi - jour de pluie après un bon vieux derrick… Et pour tout vous dire, ça n’est pas le récent départ du chanteur Azathoth qui risque d’arranger les choses.

Pour faire face a se départ justement, c’est vers Morean, un death thrasheur officiant dans la formation allemande nommée Noneuclid que le groupe s'est tourné. Autant vous le dire de suite, il est loin d’avoir la profondeur vocale du précédent frontman, la voix manque totalement d’impacte et semble beaucoup trop commune à nos tympans (ce qui ne risque pas d’arranger les choses comme vous le comprendrez assez facilement).

C’est très simple, dès les premières minutes nous constatons que, premièrement la production est beaucoup trop moderne pour apporter une quelconque froideur, profondeur, âme à la musique, ce qui est évidemment synonyme d’élément rédhibitoire pour un tel registre musical, secondement, les compos qui se veulent totalement platonique du début à la fin, un manque de relief évident se fait sentir, aucune inspiration, des riffs dignes des pires produits de synthèse vus et revus sur le marché… Bref on a du mal à s’y faire même avec toute la bonne volonté du monde rien y fait, il faut vraiment être un crevard du genre pour s’en accommoder.

Mais tout va bien, et oui puisque qu’après le troisième morceau, le groupe nous propose enfin des titres avec un peu plus de spontanéité et de punch et ça manquait ! Au programme, vous retrouverez donc de nombreux plans rythmiques très alléchants relativement mis en avant dans « The Unflesh » ou bien encore quelques riffs intrépides à l’image de « The Analepsy ». Inutile de s’étendre d’avantage, cet album est moyen, raisonnable somme toute mais bien trop victime de pannes d’inspiration ici et là. Assez moyen tout ça.

1. The Silver Gate 06:50
2. Cohorror 05:37
3. Baphomet* 06:24
4. The Unflesh 05:08
5. Analepsy 06:01
6. Edge of Night 03:57
7. No Longer Human 05:36
8. Catacrusis 04:34
9. Antiversum 07:22

Les autres chroniques

Album

sept. 2014 U-Zine

Dark Fortress

Venereal Dawn