Chronique Retour

Album

11/04/17 - ZSK

Between The Zones

Troubles

LabelDélivrances
styleMetal Indus
formatAlbum
paysFrance
sortiefévrier 2017
La note de
ZSK
7.5/10


ZSK

"On est tous le boomer de quelqu'un d'autre."

En France, on a vu ces dernières années émerger un certain nombre de formations intéressantes et prometteuses officiant dans le Metal Indus, comme Cub3, Octavion, Calling Of Lorme, Slave Machine, SyStr, Jenx, Last Avenue, ou encore Dust In Mind et Radium Valley… Il y a de quoi faire en nos contrées pour qui aime le Metal moderne qui tend vers l’électro avec de nombreuses particularités propres. Si on attend désormais que ces groupes confirment (ou au moins donnent un peu de news pour certains…), il est temps d’accueillir un petit nouveau dans la famille, j’ai nommé Between The Zones. Il n’est pourtant pas tout jeune car il existe depuis 2005, même si son vrai début d’activité a commencé en 2008, lorsque Gom la tête pensante du projet s’est entouré d’autres musiciens. Deux EPs suivront, Rough (2008) et Almost (2009), mais le vrai bon départ de Between The Zones s’effectuera en 2013, à la sortie du premier full-length Shiftings. La formation y dévoilera sa vision du Metal Indus aux influences larges, à savoir une sorte de Nine Inch Nails en plus progressif. Rien de bien exceptionnel en soi mais le groupe montrera déjà une maîtrise des arcanes du style. Il fallait partir de ces bases pour faire quelque chose de plus consistant, et la formation originaire de Montpellier mais partiellement relocalisée en Pologne a pris plus de deux ans et diverses sessions d’enregistrement pour proposer un second opus plus ambitieux, Troubles, produit en totale indépendance et délivré par leur propre label Délivrances. Pour une véritable entrée dans le petit monde des groupes de Metal Indus français au beau potentiel…

Fini le Nine Inch Nails worship de Shiftings, place à quelque chose de plus varié pour Troubles, qui exploite les autres influences notables de Gom. D’ailleurs une influence semble ressortir d’emblée dès le départ de Troubles, c’est celle de Godflesh. On retrouve donc un riffing assez cru, des vocaux déchirants et une batterie qui claque bien dès "Changes Are Endless" et "Une Âme Piégée". Mais ces deux morceaux d’ouverture vont aussi dévoiler la richesse et le spectre large de Between The Zones. Si "Changes Are Endless" joue la carte d’un Metal Indus simple et efficace avec des incursions électroniques et plus mélodiques (et du chant clair), en revanche "Une Âme Piégée" est une sorte de mix inattendu entre Godflesh et Killing Joke avec un riffing Rock bien cru et une ambiance électronique à couper le souffle. Le véritable tube de cet album, aux paroles en français, qui n’est pas sans me rappeler Division Alpha et In Aeona par moments, voire NKVD (pas le projet de Black Indus martial, le groupe qui avait sorti Degeneration en 2011). C’est sûr, Between The Zones est allé bien plus loin que Shiftings et laisse donc entrevoir son vrai potentiel. Si les influs du Metal Indus américain et de NIN ressortent encore à certains moments ("Reaching", "Break" à nouveau très Godfleshien également), Between The Zones montre qu’il a plusieurs cordes à son arc durant les 48 minutes de cet album.

Between The Zones oscille donc en permanence entre morceaux de Metal Indus dur, parfois sale, au chant crié assez aigu et aux riffs incisifs ("Reaching", "Break", "Transmissions (par Fréquences Sensibles)", "No Purpose" et son riffing Rock bien lourd), et moments nettement plus aérés, mélodiques voire épiques ("Heavy Rain", les breaks de "Break" et de "Transmissions", "Troubles"), qui bénéficient de l’apport de chants clairs qui tendent parfois vers le goth (notons encore "Reaching" et son chant féminin, et que des invités sont là pour pousser la chansonnette aux côtés de Gom). Même si les recettes peuvent se répéter d’un morceau à l’autre, Between The Zones a des idées à revendre et a pondu un Troubles suffisamment varié pour retenir l’attention, on s’attardera encore sur le retour des vibes Killing Jokesques (mais aussi goth à la The Cure et Type O Negative) pour "No Purpose" et l’instrumental "Troubles", mais aussi sur les excellents interludes de luxe d’obédiences électroniques que sont "Love Like Acid" (avec des riffs mortels en conclusion) et "We Be Twinned". Et enfin, Troubles se termine de manière encore plus surprenante, par un "Bending Waves" aux accents de Devin Townsend (jusque dans le nom du morceau d’ailleurs !), une conclusion bluffante qui est en outre accompagnée de lignes de saxophone.

Shiftings n’était qu’un galop d’essai et Troubles signe finalement le vrai départ de Between The Zones, et sa vraie entrée dans la scène Metal Indus hexagonale, scène qui compte bon nombre de groupes originaux dont aucun ne ressemble à un autre. Quoi de plus normal pour un genre Metal Indus dont les particularités possibles sont nombreuses, et Between The Zones apporte sans mal sa pierre à l’édifice. Varié, Troubles trouve avec brio un équilibre entre diverses influences, livrant un Metal Indus acéré mais aussi aéré, capable de faire mouche avec de bonnes idées à des moments cruciaux. L’ensemble reste perfectible, je pense en particulier au chant crié qui peut rebuter et au chant clair qui peut être amélioré, côté production là aussi on pourrait avoir affaire à quelque chose de plus clair mais le côté sale et râpeux de certains riffs est aussi assumé de par les influences. Influences encore un peu voyantes mais si Godflesh s’entend assurément par moments, on est loin du photocopiage de Nine Inch Nails de Shiftings. Vous l’aurez compris, Troubles dévoile le vrai potentiel de Between The Zones, qui promet pour l’avenir une fois que Gom aura bien creusé sa voie. Between The Zones vient donc se ranger aux côtés des Cub3, Calling Of Lorme et Radium Valley, pour autant de groupes assez personnels qui ont livré un album très intéressant qui demande une belle confirmation, et on espère bientôt une suite à tout ceci (et aussi pour Octavion, Jenx et d’autres qui donnent peu de nouvelles…) histoire d’enfin faire exploser la scène, florissante et inventive, du Metal Indus français.

 

Tracklist de Troubles (disponible en téléchargement Name Your Price) :

1. Changes Are Endless (4:54)
2. Une Âme Piégée (2:55)
3. Reaching (3:58)
4. Heavy Rain (6:21)
5. Love Like Acid (1:37)
6. Break (4:18)
7. Transmissions (par Fréquences Sensibles) (4:37)
8. No Purpose (6:08)
9. We Be Twinned (3:36)
10. Troubles (5:16)
11. Bending Waves (4:26)