Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Hypno5e

Des deux l'une est l'autre

LabelOvercome Distribution
styleMetal Expérimental
formatAlbum
paysFrance
sortiejanvier 2007
La note de
U-Zine
9/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Ecouter ce premier album, c’est comme se retrouver face à une créature hybride. Il y a tellement d’éléments disparates : métal, hardcore, psychédélique, mélodique et même lyrisme ! Vous allez dire «Non mais, elle a pété un plomb la Lotus… Elle dit n’importe quoi ! Comme si on pouvait mélanger autant de styles qui n’ont rien à voir… » Hé bien, figurez vous que je ne porte pas encore de camisole de force et aucun traitement ne m’a été administrée. Le groupe que je vous présente a bien réussi à faire ce curieux mélange et je tiens à préciser qu’il y est parvenu avec talent. Comme quoi, en France, quand on veut, on sait faire des bonnes choses…

Moi qui ne suis pas fan des voix à tendance hardcore, je dois reconnaître que l’originalité de ce cd m’a fait dépassée cet inconvénient. « Des deux l’une est l’autre » est vraiment riche, bien fait et possède un son impeccable. Durant 73 minutes 23, pas une seconde n’échappe à l’inventivité des membres d’Hypno5e. Entre agressivité et désespoir, on n’a pas le temps de s’ennuyer. Tout est mis à l’épreuve : les voix, les riffs, les textes, les effets et les ambiances. On ose, on touche à du neuf… et ça, j’aime !

Il suffit de regarder les titres pour comprendre que du torturé et de l’insaisissable se cache là-dessous. « Montained Relevance of Destruction » se divise en 2 parties, aussi incroyables l’une que l’autre. Je ne peux m’empêcher d’applaudir l’introduction d’une voix féminine lyrique sur une musique qui, à la base, n’est pas vraiment conçue pour. Le résultat est exceptionnel et vaut le détour. Tout au long de l’album, ce sont des atmosphères alternant entre le cinglant et l’émouvant qui nous guident. « H492053 » est un réservoir d’angoisse avant le fabuleux nœud psychique « The Hole » où Milka (Psykup, Agora Fidelio) intervient ardemment. Le morceau est prenant et déstabilisant, soit 10 minutes d’emprise totale sur votre esprit. Il en va de même pour la suite qui ne cesse de nous désorienter : rage, désespoir, malaise, accalmie, émotion… Tout s’enchaîne sans limites au son des voix off qui n’hésitent pas à citer du Artaud, du Breton, du Calderon de La Barca, etc. Non seulement Hypno5e se veut excellent compositeur mais aussi porteur de sens. Aucun titre ne se ressemble, le tout est varié mais l’ensemble malgré sa diversité reste très cohérent et efficace.

On est séduit jusqu’au bout aussi bien par les cris déchirés, les riffs révoltés et les atmosphères instables que la douceur des chants clairs, les arpèges mélodieux et les ambiances psychotiques. Se terminant en beauté avec « Naked Lunch » et « Remords Posthumes », ce premier album d’Hypno5e clôture merveilleusement ce voyage entre folie et délicatesse. Captivant de la première minute à la dernière, « Des deux l’une est l’autre » est remarquable, innovant et plein de talent. Il est dommage que la jaquette soit un peu moins élaborée pour un cd d’une telle qualité mais ce n’est qu’un détail face à l’œuvre qui nous est proposée.


1. Maintained Relevance of Destruction part.I
2. Maintained Relevance of Destruction part.II
3. Daybreak At Slaughter-House
4. H492053
5. The Hole
6. Scarlet Fever
7. Tutuguri
8. Naked Lunch I
9. Naked Lunch II
10. Remords Posthumes

Les autres chroniques