Chronique Retour

Album

24/12/16 - Prout

Octopurath

Spawned Beyond the Oneiric Abyss

LabelRising Nemesis Records
styleBrutal Death
formatAlbum
paysFrance / Estonie
sortieseptembre 2016
La note de
Prout
8/10


Prout

Chroniqueur musiques du monde. Parfois Brutal Death / Black / Grind mais rien au dessous de 300BPM sinon c'est trop mou et je m'endors.

Octopurath - Spawned Beyond The Oneiric Abyss, quinze minutes, cinq morceaux, une claque dans ta gueule. Composé de membres de Eradikal Insane, groupe de Death Metal hexagonal, du chanteur français également de Devour The Fetus et du batteur estonien de Hymenotomy (qui je le rappelle ont sorti la claque Slam Death de Noël de l’année dernière), Octopurath est un tout nouveau venu dans la scène Brutal Death. Fondé en 2013, c’est en septembre 2016 qu’arrive enfin leur toute première galette présentée par un EP d’une qualité telle qu’ils sont direct’ signés chez Rising Nemesis Records.

Et cette signature ne tombe pas du ciel, on le comprend dès la première écoute. Pour sa première sortie Octopurath tape dur, dans tous les sens du terme. Il tape dur déjà par sa prod’ exemplaire, faisant bien ressortir tous les côtés brutaux que peuvent apporter chaque instrument. Autrement dit ce sont des guitares aux riffs acérés, agressifs, puissants et en même temps très modernes dans leur son. C’est une basse graveleuse, profonde, qui prend sous son emprise la globalité du son. C’est une batterie parfaitement bien mixée qui tâtonne tantôt vers un Death Metal plutôt moderne n’hésitant pas pourtant à partir dans le blast quand le besoin s’en fait sentir. Et puis c’est une putain de voix qui passe dans toutes les octaves, du growl dégueulasse au pigsqueal exemplaire avec parfois des petites touches bien groovy voir des lacérations de tempo bien vénères.

Bref, Octopurath c’est un concentré de tout ce qui se fait de bon en ce moment dans la scène Brutal Death. Le succès de cet EP c’est également d’avoir évité aux protagonistes de refaire une pâle copie des styles que chacun fait avec son autre groupe, pour faire un nouveau groupe réel. Ainsi exit les touches trop –core d’un Eradikal, ou le Slam d’un Hymenotomy et le côté plus Cock’n’roll de Devour The Fetus (même si là je sens un son de guitare assez proche). Un bon EP, bien technique, qui place Octopurath directement dans la catégorie meilleur espoir français dans le style Brutal Death.

+ Tracklist :

1. Putrefying Dreams
2. I Am the Abomination's Slave
3. The Call of the Ancients
4. Chosen by the Unnamed
5. We Ate Your God