Live reports Retour
mardi 23 août 2016 - Shawn

Iron Reagan + Insanity Alert

Secret Place - Saint-Jean-de-Védas / Montpellier

Shawn

Anciennement responsable du webzine U-zine.org. Actuellement chroniqueur éclectique et live reporter basé à Toulouse.

L’été fût thrash. On avait eu un aperçu avec le show de Municipal Waste au Hellfest, honteusement coupé avant d’avoir pu entendre Born To Party. Ensuite on a eu un Xtreme Fest marqué par les prestations de Testament et d’Exodus. Entre temps, l’album de Sodom qui fuite sur les réseaux pirates russes. Bon, on a bien eu un retour de Metallica sur lequel chacun se fera son opinion. Alors histoire de continuer sur cette belle lancée, on s’est dit que ça serait une bonne idée de faire l’aller/retour à Montpellier depuis Toulouse un mardi soir pour aller voir Iron Reagan. Et Dieu seul sait si on a eu raison ! Retour sur une soirée à la fois mosh et belle.

INSANITY ALERT

Deux groupes seulement à l’affiche, mais il ne faudra que deux titres à Insanity Alert pour faire monter la température d’une quinzaine de degrès dans un Secret Place chauffé à blanc. La formation autrichienne a en effet les atouts pour ça. Fondé sur le tard en 2011, les tyroliens n’ont pas trainé et ont axé leur carrière sur l’efficacité : une démo en 2012, un EP en 2014, un excellent album éponyme en 2014, et les voilà propulsés comme espoir de la scène thrash européenne. Musicalement, le groupe est à la croisée du thrash et du crossover, tel l’infâme rejeton d’un DRI et d’un … Municipal Waste. Il est d’ailleurs très surprenant à quel point certains riffs, intonations ou gimmicks sont proches du style de Municipal. Et quand on voit que l’un des logos du groupe n’est autre que le logo de DRI détourné en skieur, on comprend quelles sont les origines profondes de leur « Alpine Thrash Assault ».

 

Le quatuor a donc profité de la sortie imminente de son second opus sobrement intitulé Moshburger, pour partir en tournée tout l’été. Et cet été avait commencé par une première date en France à Paris en première partie de … Municipal Waste ! Ainsi, pas surprenant de les voir à nouveau en ouverture d’Iron Reagan après un passage remarqué au SummerBreeze. Et si le groupe n’existe que depuis 5 ans, force est de constater que les bougres savent mettre l’ambiance. Une ambiance qui commence fort avec Glorious Thrash. La Mosher Team Montpellier est bien sûr de la partie et ne se fera pas prier pour débuter les hostilités, faisant grimper la température en seulement deux titres. La scène est investie par des hordes de slammeurs dans une ambiance franchement bon-enfant.

Si les autres musiciens restent relativement discrets, Heavy Kevy (chant), ne sera pas en reste et n’hésitera pas à mettre l’ambiance à grand renfort d’accessoires : moufles en forme de pince de crabe pour le titre Confessions Of A Crabman, divers panneaux invitant le public à chanter. Le clou de leur set restera sans nul doute Run to The Pit, une cover à la sauce thrash de Run to The Hills dont le refrain se résume à « Run to the pit, mosh for your live ». En bref, Insanity Alert aura sans aucun doute été la découverte du jour : simple, direct, efficace et inattendu comme une bonne grosse gifle que l’on n’aurait pas vu arriver venir.

Setlist Insanity Alert :
Glorious Thrash
Twist-off Betrayal
Desinfektor
Crucified By Zombies
Zongo Vs. Eyeball
The Claw (Of All That Is Evil)
F.U.N.
Weedgrinder
Blunt In Blunt Out
Confessions Of A Crabman
Pact with Satan
Macaroni Maniac
Mankind Eraser (Must Destroy All)
Run To The Pit

 

IRON REAGAN

Après le set aussi inattendu qu’excellent des Autrichiens, on se disait qu’il serait difficile pour les américains de faire mieux. Et pourtant, Iron Reagan n’a pas mis bien longtemps à faire son trou. Formée en 2012 et déjà auteure de deux opus, la formation a des airs de super-groupe. En effet, son line up comprend des membres de Municipal Waste, Cannabis Corpse ou Darkest Hour. Et avec Tony Foresta au micro, le lien avec Municipal est tout de suite identifiable. Si Insanity Alert avait recours à plusieurs accessoires, Iron Reagan fera dans la sobriété et dans l’efficacité de son leader. Il faut dire que le public lui mange dans la main, répondant à chaque sollicitation de circle-pit ou de mosh-pit. Les slammeurs s’en donneront à cœur joie, certains membres du public faisant office de marche pied pour mieux se vautrer sur la masse grouillante.

Au niveau de la setlist, pas de grosse surprise, elle mêle le meilleur des deux opus déjà sortis, dont le dernier en date The Tyranny of Will (datant déjà de 2014). Et si la chaleur avait déjà atteint son paroxysme au milieu du set, le duo Miserable Failure précédé de la reprise de Cannibal Corpse « A Skull Full of Maggots » a fait grand mal. Prendre des photos devient de plus en plus galère, l’humidité ambiante causant de la condensation sur la lentille (en général c’est signe que le concert est une réussite !), les murs commencent à suinter. Quand le groupe se retire, on se dit que le concert est passé trop vite, à l’image du tempo soutenu de leur musique. Finalement la troupe de Richmond revient pour 3 titres de plus, et conclu le tout avec l’excellente reprise de Cro-Mags « Don’t Tread On Me ».  

En bref, si le groupe n’a pas forcément surpris, il a donné le meilleur de lui-même, dans une ambiance apocalyptique mené par un public chaud bouillant ! Thrash on guys !

Setlist Iron Reagan :
Bang Out
Obsolete Man
Government Surveillance
Tyranny of Will
I Won't Go
In Greed We Trust
Bet On Black
Eat Shit and Live
Insanity Plea(se)?
Spoiled Identity
Cycle of Violence
A Skull Full of Maggots (Cannibal Corpse cover)
Miserable Failure
Walking Out
Your Kid's an Asshole
Mini Lights
Close to Toast
Four More Years
Eyeball Gore
Don't Tread on Me (Cro Mags cover)

On sort de la salle avec des litres de sueur en moins, mais l'esprit sur un nuage. Retour à Toulouse dans le calme. Merci au Secret Place et à Aurore pour la date, la logistique et pour ces moments précieux !

Photos