Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Eternal Majesty

Wounds Of Hatred And Slavery

LabelCandlelight
styleBlack Metal Mélodique
formatAlbum
paysFrance
sortieoctobre 2006
La note de
U-Zine
7.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Voilà une dizaine d'années que Eternal Majesty oeuvre dans la scène BM underground Parisienne. Les quatre frères créent le groupe en 1995 et sortent deux démos, quelques splits avec des groupes reconnus en France tels que Temple of Baal, Antaeus, et Hell Milita (entre autres), ainsi que l'album From War to Darkness. Un album avec lequel le groupe acquiert une certaine renommée... Suite à Night Shadows, la formation signe chez Candlelight Records et sort, par cette même occasion, du milieu underground.
En 2006, Eternal Majesty nous accouche d'un deuxième opus, le dénommé Wounds Of Hatred And Slavery.

Après une introduction bien glauque, Wounds Of Hatred And Slavery s’enclenche avec un premier morceau intitulé "The Return Of Frozen Wind". On le sent tout de suite, Eternal Majesty est un groupe expérimenté. Leur dix années d'existence en sont d'ailleurs la preuve... Après une première écoute seulement, j'ai pu constater que le groupe a nettement évolué. Il n'y a qu'à comparer ce nouvel album avec le précédent, ou bien même avec le EP Night Shadows. Les morceaux sont ici mélodiques et bien ficelés, chacun des membres connaît son instrument. Les morceaux sont aboutis et soignés, chaque partie instrumentale est digne d'intérêt, y compris les parties de basse... A l'instar de From War to Darkness, et même de Night Shadows - si je me souviens bien -, le son dont nous fait bénéficier Wounds Of Hatred And Slavery est singulièrement propre. En revanche, le chant de Navint n'a pas changé d'un poil. Son chant est un puit de haine, mais il reste peu original. Je dois dire que personnellement, il m'a toujours irrité. Cependant, ce n'est qu'une simple question de goûts...
On note que cette nouvelle galette inclut une introduction, une interlude, une conclusion - aussi obscures les unes que les autres -, ainsi que de vieux morceaux tels que "Night Evilness" et "Don't Follow Me" qui, en l’occurrence, étaient déjà présents sur Night Shadows.

On remarque que Eternal Majesty a fourni un travail considérable et efficace pour la réalisation de ce nouvel album. Ils ont mis le paquet, et ça se ressent. Le quatuor n'a jamais cherché l'originalité, ce nouvel album tout à fait mélodique ne présente d'ailleurs rien de neuf. Toutefois, il s'avère travaillé et fort étoffé, c'est la raison pour laquelle on ne peut que féliciter les quatre frères.

1. Wounds (Intro)
2. The Return Of Frozen Wind
3. Night Evilness
4. Under Hate Red Star You Born
5. Don't Follow Me
6. Hatred
7. The Last March Of The Crucified
8. Corrupted Shadow
9. Through The Mist
10. Slavery (Outro)