Chronique Retour

Album

24/04/16 - Panzerbrume

Arath

Treasures From the Dungeon

LabelDeivlforst Records
styleDungeon Synth
formatDémo
paysAllemagne
sortiemars 2016
La note de
Panzerbrume
8/10


Panzerbrume

Du War Black Atmosphérique ? C'est possible

Bonjour, et bienvenue dans LE Hardos Corner ! Enfin, aujourd'hui mes petites cailles, ça ne va pas transpirer le Hard non plus, parce qu'on s'attaque à la box d'Arath, Treasures From the Dungeon, sortie fin mars dernier.

Pas facile de se procurer la bête ! Seulement 20 putain d'exemplaires ! Autant dire que j'ai martelé mon clavier à 21h00 sur le Bandcamp du groupe pour réussir à en toper une. Heureusement que je n'avais pas prévu de manger ce soir-là ! Enfin bon, au pire j'aurais pu me rabattre sur les versions standards, à savoir le digipack 2 CDs ou la tape sans la boîte. Quoi ?! Il n'y en a plus non plus ?? Mais c'est la hype ou quoi ?

Mais parlons de la boîte ! Une fois le carton de la Poste ouvert, le papier bulle retiré et le cellophane arraché, on découvre avec joie un magnifique objet aux délicates effluves de bois brûlé :

Non mais sérieusement, matez-moi cette qualité ! Pas étonnant qu'il n'y en ait pas 50 ! Tout le bouzin est pyrogravé à la main ! Et avec une précision sacrément classe ! On apprend sur le Bandcamp du groupe que c'est l'artiste Black Cult Gallery qui est à l’œuvre, artiste qui s'est spécialisée dans le crâmage d'images trves dans le bois ! Vous voulez commander la pochette de Aske pyrogravée dans du bois de chapelle ? C'est le bon endroit !

Enfin bon, une fois passé le délire de mettre en scène votre boîte avec vos babioles favorites, il faut bien avouer qu'elle n'est pas au meilleur format possible non plus : un peu grande pour la tape qu'elle renferme, et un peu petite pour mettre votre deck de cartes Magic, elle fera surtout un sacré objet de déco au milieu de votre collec d'albums de Pazuzu ou de Summoning ! Ou un magnifique range-petit-bordel au milieu du gros bordel près de votre porte d'entrée !

Non mais je chipote, cette box c'est quand même l'idée du siècle pour un projet de Dungeon Synth ! Une bonne partie du style musical peut être définie comme un délire Donjons & Dragons par des fans des premiers Mortiis ! Du coup, un coffre au trésor contenant une tape renfermant les morceaux non retenus pour les albums, mais bien finis quand même, c'est juste du génie ! En plus, la tape s'appelle Treasures From the Dungeon !

Mais du coup, c'est jamais qu'une tape, il doit pas y avoir grand-chose, surtout si elle ne contient que des projets avortés ? Détrompez-vous, les enfants ! La boîte noire, aux écritures fines et dorées, renferme pas moins de 23 morceaux ! 23 morceaux, vous vous rendez compte ? Autant que dans l'album de Death Toll 80k ! Comment ça, ça n'a rien à voir ? N'empêche, 1h42m58s de bande ! Je pensais même pas qu'une tape pouvait contenir autant de musique !

Et c'est loin d'être de la merde en plus ! Les morceaux ont beau ne pas avoir été gardés pour la trilogie d'albums, ou alors dans des versions alternatives, il faut bien reconnaître que Arath soigne ses essais musicaux aux petits oignons ! Les compos sont bien pensées, et les atmosphères qu'elles dégagent vous donneront à coup sûr envie d'arrêter de lire cette chronique pour démarrer une partie de jeu de rôle avec des potes (hey, vous en allez pas tout de suite !). Amateurs d'epicness, allez jeter une oreille à Danger at Dawn, et dites-moi que ça ne vous donne pas envie de bouffer du dragon une majestuosité pareille !

Mon seul petit regret est que la face A de la tape est bien plus courte que la B, créant un peu une discontinuité le temps de faire défiler la bande. Enfin bon, en pratique, le petit message des musiciens dans l'encart de la tape nous apprend que, ne s'inscrivant pas dans la trilogie Arath, chacune des compos raconte sa propre histoire. Du coup, on pourrait supposer qu'il n'y a pas vraiment de face A ou de face B, mais si en fait, car cette dernière se termine par des morceaux hommages à Pazuzu et à Burzum, nous sortant donc un peu de l'univers d'Arath. Ces morceaux sont d'ailleurs bien cool, en particulier le Untitled Tribute to Pazuzu, où l'on reconnaît bien entre autres l'inspiration de La Baronesse et le Dèmon sur ce monument qu'est And All Was Silent…

Mais je m'égare, revenons-en à Arath. La tape contient un sacré paquet de morceaux de qualité ! Off to New Adventures nous met direct dans le bain, Lamentation of the Dwarf ne pourrait pas être mieux nommée, et Into Glory Ride Battle, composée en 2011, a carrément des airs d'une série de Fantasy en vogue adaptée cette même année (hein, Jean Neige !). Je ne vais pas tout détailler, mais allez au moins jeter une oreille à la tape sur le Bandcamp du groupe (et n'hésitez pas à leur prendre la réédition en Digipack 2CDs), ça vaut bien le coup !

 

Tracklist : face A - The Untold Tales

  • I - Off To New Adventures (2011)
  • I - In Misty Forests (2004)
  • I - At The King's Court (2011)
  • I - The Secret Of Steel (2010)
  • I - Danger At Dawn (2011)
  • I - The Honorable Guards Of Might (2012)
  • I - Ice (2004)
  • I - The Castle In The Hills (2011)
  • I - Lamentation Of The Dwarf (2011)
  • I - Into Glory Battle (2011)
  • I - The Endless Halls Of Wisdom (2011)

Tracklist : face B - Forefathers and Kinsfolk

  • II - Klimm Othbargk (demo version 2011)
  • II - In Misty Forests (1st version 1997)
  • II - A Dark Fortress in the North (2011)
  • II - The Airs of the Barbaric Lands (2011)
  • II - Feyr (demo version 2011)
  • II - Her Fate (2011)
  • II - Wolf’s Lair (2011)
  • II - In the Temple of the Frozen Queen (2011)
  • II - The Bridge into an Unknown Land (2003)
  • II - Avarsthending enedh Heroden (alternative demo version 2011)
  • II - Bonus - Untitled Tribute to Pazuzu (2011)
  • II - Bonus - Untitled Tribute to Burzum (2011)