Interviews Retour
jeudi 3 mars 2016 - AxHell

In Theatrum Denonium

Fred (organisateur)

AxHell

Cramé de musique depuis 15 ans / cinéphile / retrogamer / vieux con / hater notoire. Ah, et je bosse chez les fous. Je le deviens peut être, à force.

Ce 12 mars 2016, le Metal sera à l’honneur dans la ville de Denain (Nord). En effet, l’association Nord Forge (déjà connue comme le loup blanc pour avoir organisé toutes les éditions du défunt festival des Métallurgicales) récidive cette année avec In Theatrum Denonium qui, pour sa première, nous gratifie d’une affiche des plus éloquentes. Ce n’était qu’une question de temps avant qu’Horns Up en touche quelques mots avec Fred, membre de l’asso ayant accepté de répondre à nos questions.




1 ) Salut Fred ! Peux-tu nous présenter l’association Nord Forge et son parcours ?

Salut Horns Up et merci de nous consacrer quelques instants.
Notre asso Nord Forge est une association à but non lucratif de passionnés fondée en 2005, nous avons organisés de nombreux concerts et fêtes de la musique avant de récupérer l’organisation des Métallurgicales, puis de mettre en œuvre dernièrement notre nouveau projet In Theatrum Denonium (ITD pour les intimes). Tout au long de l’année, nous sommes 4 personnes fortement impliquées, mais nous recevons l’aide précieuse et indispensable de nombreux autres bénévoles, techniciens et partenaires pour le jour J

2 ) Avec le recul, quels bons et mauvais souvenirs gardes-tu des Metallurgicales ? Et si c’était à refaire ?

Si c’était à refaire, je peux t’assurer que nous resignerions sans hésiter.
Au rayon des mauvais souvenirs malheureusement se trouvent deux décès… celui du créateur et mentor des Métallurgicales, notre défunt ami et député maire de Denain, Patrick Roy (l’homme à la veste rouge) et celui de notre régisseur et ami Maxime Boidin.
Enfin nous regrettons l’arrêt du festival. Ces mauvais souvenirs sont contrebalancés par d’autres, bons ou excellents : une incroyable aventure humaine dans la ville qui est chère à nos cœurs, Patrick Roy sur scène avec les Mass Hysteria, la venue d’Anthrax, Soulfly, Destruction pour ne citer qu’eux, et d’innombrables souvenirs et photos.

3 ) Pourquoi la fin des Metallurgicales ? La municipalité de Denain cautionne t’elle In Theatrum Denonium, si oui de quelle manière ?

Le choix a été fait en accord avec la ville de Denain (propriétaire du nom « Les Métallurgicales ») de sanctuariser cet événement. En effet, il fallait faire toujours mieux avec moins, et nous avons choisi de ne pas dégrader l’image de ce festival hors-norme. La Ville de Denain cautionne et travaille même main dans la main avec nous, en particulier les équipes du service culturel et du théâtre. La mairie nous soutient à 100% quant au fait de poursuivre le métal à Denain. La mise à disposition du magnifique théâtre et l’inscription de notre évènement dans la programmation de celui-ci en est la preuve.


4 ) Peux-tu nous expliquer ce concept audacieux de faire jouer du Metal extrême dans un théâtre ? La salle sera-t-elle aménagée pour permettre aux spectateurs les plus « démonstratifs » de bouger ?

A la lecture de notre expérience, nous avons remarqué que le public métal était constitué de « démonstratifs » mais aussi de « spectateurs » concentrés qui n’en loupent pas une miette. Il s’agira ainsi d’un spectacle que l’on veut quasiment autant visuel que musical. Le métal, que nous chérissons tous, peut-être produit dans n’importe quelle salle, parc, bar ou tout autre lieu, et pourquoi pas un théâtre.

Il y aura une partie assise mais aussi debout car nous aménagerons une petite fosse au prix de nombreux efforts physiques (merci au passage à l’équipe technique).



5 ) Ton collègue Clément nous parlait dans son mail de prise de contact avec Horns Up d’une ambiance à la « Eyes Wide Shut ». Que vous évoque ce film ?

En effet nous travaillons à mettre en place une ambiance que l’on peut qualifier d’Eyes wide shut mais je ne peux trop en dire, même si ca ne sera pas qu’une simple copie de l’ambiance de ce film. Je laisse ceux qui ont vu le film se faire leur idée, et la confronter à la nôtre le 12 mars.

6 ) L’évènement approche à grands pas. La pression se fait sentir ?

Naturellement nous avons pas mal la pression car notre implication est à la hauteur de l’enjeu pour nous : colossale. On joue la pérennité du metal denaisien sur ce coup


7 ) Après plusieurs affiches assez éclectiques pour les Metallurgicales (Eths, Therion, Devin Townsend et Paradise Lost pour ne citer qu’eux), vous tablez sur quelque chose d’essentiellement Black Metal pour ce nouveau festival. Pourquoi ce choix ? Est-ce une volonté d’attirer un nouveau public, ou une envie commune des membres de l’asso ? Les deux, peut-être ?

En cela, nous restons dans la continuité des Métallurgicales à savoir pouvoir programmer tous les styles de métal et il se trouve que celui-ci n’avait pas encore été représenté. De plus, ce style jamais programmé jusqu’alors collait avec notre envie de nouveauté, au lieu et à l’ambiance que nous voulions y développer.

 Quant à la programmation resserrée nous ne pouvons accueillir pour ITD que quatre groupes, il est donc impossible de faire trop d’écarts. Lors des métallurgicales nous accueillons parfois 10 à 12 groupes ce qui autorisait une forme d’éclectisme, impossible ici.


8 ) A défaut de venir strico sensu du Nord, trois groupes sur quatre sont Français ! Etait-ce voulu ?

Oui, mais nous avions avant tout la volonté de produire des talents, ils se trouvent être français et c’est tant mieux. Quant à la représentation de la scène locale, nous y sommes attachés, mais nous avons privilégié pour cette première édition des groupes coups de cœur autorisant une affiche coup de poing.

9 ) Pourquoi avoir choisi de garder Déluge comme « annonce finale » ?

Nous avons voulu ce quatrième groupe comme un plus. Alors que nous écoutions - auditions pourrions-nous dire - la scène régionale et environnante, le groupe Déluge avec lequel nous échangions, bien qu’étant de Lorraine, nous est apparu comme une évidence.

10 ) Patrick Roy aurait sûrement été enchanté de ce projet…

Nous n’avons pas la prétention de faire parler notre défunt ami, mais cela dit, nous perpétuons plusieurs de ses volontés : la diversité culturelle (en dehors et au sein même du métal), l’accessibilité (en particulier des tarifs) et la promotion de notre ville. Nous espérons que cela lui aurait plu…

11 ) Quelles bières auront nous la joie de déguster ce samedi 12 mars 2016 ? Des stands de boustifaille et de merch seront-ils aussi prévus ?

Il y aura bien sûr à manger et à boire, un espace exposants et pleins d’autres surprises que nous vous laissons le soin de découvrir le jour J.

12 ) Un ITD 2 est-il envisagé ? Si oui, pouvez-vous nous donner quelques pistes ?

Pour nous, il s’agit, le 12 mars de l’acte premier de notre festival, et nous espérons que plusieurs actes suivront par la suite. Néanmoins à ce stade, il est impératif d’attendre le 12 mars avant de se prononcer définitivement sur la pérennité ou la programmation.



13 ) Pourquoi ne pas profiter de cette tribune pour faire un peu de pub pour des groupes du coin ? Tu as la parole !

Je me permets alors d’en profiter, il y aurait beaucoup à dire mais je vais en profiter pour faire un petit coup de pub au groupe de Nath, qui contribue activement au festival car en plus de faire partie intégrante de l’équipe des 4, ses musiciens quant à eux sont bénévoles chaque année le jou du festival. Pour ceux qui souhaitent les découvrir, il s’agit de Beyond The Hatred.

J’en profite également pour vous parler de notre groupe de thrash à Julien et à moi, S.O.H., qui souhaiterait renaître de ses cendres, si de nouveaux membres veulent se manifester, qu’ils nous contactent !

Enfin je pourrais te parler de tous ces groupes qui ont partagé notre affiche, et  de ceux qui nous envoient chaque jour d’excellents disques, mais ca prendrait des plombes !! Nous n’avons malheureusement pas assez de place pour tous les retenir.

Notre scène, qu’elle soit locale, régionale ou nationale est musicalement très riche et nous avons de quoi en être fiers ! Il faut les aider à se produire !

14 ) Que dirais-tu à quelqu’un qui hésite encore à acheter sa place pour le ITD ?

« Achète c’est pas cher !!!! » plus sérieusement, nous dirions qu’au-delà du lieu fantastique dont nous bénéficions, il s’agit d’un nouveau concept, d’une nouvelle approche à la sortie de l’hiver, avec un spectacle musical et visuel de 4 groupes reconnus et prometteurs : le mesopotamian metal de Melechesh, le post hardcore de Celeste, le Sludge Black de Regarde Les Hommes Tomber et le untrue black metal de Deluge ! Nous vous préparons à notre sauce une nouvelle expérience sensorielle, le tout pour le prix d’un mac do !

15 ) Le mot de la fin te revient !

Merci de mettre en lumière notre évènement, nous remercions au passage nos partenaires et bénévoles et on vous donne rendez-vous le 12 mars à 18h au théatre de Denain !


La page FB de l'évènement ici
La page FB de In Theatrum Denonium ici
La page FB de Nord Forge ici