Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Burzum

Det Som Engang Var

LabelDeathlike Silence Productions
styleBlack Metal
formatAlbum
paysNorvège
sortieaoût 1993
La note de
U-Zine
9.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Continuons la série des Burzum avec son second album, Det som engang var, sorti en 1993. C’est cet album qui fera devenir Burzum un groupe culte, certainement le premier groupe de black metal teinté d’ambient.

Après un premier album de black de très bonne qualité, Burzum sort ce second opus qui marque un premier tournant dans la musique de ce one man band, chose que l’on pourrait en fait dire de chaque album tant ils sont différents des précédents.

Premier changement important, les morceaux black sont absolument géniaux, les riffs vous marquent à jamais tant ils sont sublimes. Le chant de Varg est toujours aussi bon et peut-être même plus encore, empreint de cette rage démente, s’accrochant à des textes particulièrement beaux, notamment sur Key to the Gate et En ring til å herske (tout du moins la traduction que j’en ai lu). Burzum a de plus su créer des ambiances inoubliables avec des leads géniales, Key to the Gate étant à ce titre un monument, terriblement jouissif, indescriptible tant il renferme d’émotions.

Le tempo a beaucoup ralenti sur ce nouvel album et c’est sans doute la meilleure idée qu’ait eu son concepteur, tant cette lenteur permet d’instaurer d’ambiances dépressives, et l’artwork colle d’ailleurs parfaitement à cette ambiance, à la fois malsaine, et ce brouillard qui vous isole du reste du monde.

Les morceaux ambiants ont également évolués et sont devenus plus riches (ce qui n’était pas difficile) et moins ennuyeux avec l’intro Den one kysten comme parfait exemple, introduisant à merveille l’ambiance générale de l’œuvre. Comparé à Burzum/Aske, presque tous les morceaux sont excellents, si ce n’est Snu Mikrokosmos Tegn qui, sans être mauvais, aurait plus mérité sa place sur le précédent album en tant qu’il est plus rapide et que l’ambiance est réellement différente.

Pour conclure, disons que cet album est certainement mon préféré, celui qui m’a le plus marqué et certainement le plus intense. S’il me fallait partir sur une île déserte et ne garder que 5 cds, nul doute qu’il en serait.

1.Den Onde Kysten
2.Key To The Gate
3.En Ring Til Å Herske
4.Lost Wisdom
5.Han Som Reiste
6.Når Himmelen Klarner
7.Snu Mikrokosmos Tegn
8.Svarte Troner

Les autres chroniques

Album

janv. 1992 U-Zine

Burzum

Aske

Album

janv. 1993 U-Zine

Burzum

Hvis Lyset Tar Oss

Album

janv. 1996 U-Zine

Burzum

Filosofem

Album

oct. 1997 Schifeul

Burzum

Dauði Baldrs

Album

janv. 2002 U-Zine

Burzum

Visions

Album

mars 2020 Lien Rag

Burzum

Thulêan Mysteries