Chronique Retour

Album

19/12/15 - S.A.D.E

CHVE

Rasa

LabelConsouling Records
styleFolk/Drone/Ambiant
formatAlbum
paysBelgique
sortiedécembre 2015
La note de
S.A.D.E
8/10


S.A.D.E

Chroniqueur doom, black, postcore, stoner, death, indus, expérimental et avant-garde. Podcast : Apocalypse

Derrière le nom enigmatique de CHVE se cache Colin H Van Eeckhout, connu principalement pour être le chanteur d’Amen Ra. Le Belge se lance donc dans un projet solo orienté sur de la musique ambiante, sombre et introspective avec un premier album intitulé Rasa.

Une seule piste d'une demi-heure, voilà comment se présente cette première production long format (un split avec Nate Hall avait déjà vu le jour auparavant). Un seul morceau titre, morceau fleuve, composé et interprété par Colin et mis en boîte par Dehn Sora (Treha Sektori, Sembler Deah). Les premières minutes de ce titre unique sont une longue mise en place lente et progressive d'une nappe de sonorités oniriques produite par un instrument des moins communs : le hurdy gurdy, ou vielle à roue en français. Instrument tout droit venu du Moyen-âge, la vielle à roue produit un son très particulier, lancinant, continu, hypnotique. La progression est donc tout en discrétion, des voix éthérées se posent sur ce support en évolution lente et produisent une sorte de musique ritualiste dont on ne pourrait donner une transcription écrite. On retrouve d'une certaine manière des ambiances que peut produire Amen Ra par moment, mais étirées, distendues, augmentées et bien sûr sans explosion de rage à la fin. CHVE nous balade dans cette atmosphère étrange, apaisante mais aussi un peu inquiétante, surtout quand viennent s'ajouter quelques percussions tribales, rares, mais suffisamment bien placées pour que l'on ne sache pas si elles nous sont hostiles ou pas.

Rasa peut être scindé en deux grands mouvements, un premier quart d'heure où seule la vielle à roue et les chants mystiques vous plongent dans une transe rêveuse et une seconde moitié qui débute avec l'arrivée des percussions. Ici le ton prend une allure un peu plus menaçante, et confère à cette musique une sorte d'intemporalité totale : à la fois très moderne, la proposition de CHVE pourrait aussi être le résultat d'une expérience chamanique ancienne. CHVE parvient à brouiller les époques musicales en regroupant des sons étranges, des instruments peu connus et peu utilisés avec un sens de la composition précis. La multiplicité des couches sonores augmente au fur et à mesure, la composition gagne en volume et en profondeur sans que l'on s'en rende compte de prime abord, mais les écoutes successives révèlent un travail d'empilement fin et minitieux. Quand une batterie lente se pose à dix minutes de la fin, les nappes planantes gagnent simultanément en graves, une sorte de drone se met en place et donne à l'ensemble une aura lourde et plus tendue qu'auparavant. La demi-heure se referme ensuite lentement pour retourner à une nappe plus simple en fin de morceau, la transe est terminée, retour sur Terre.

Mystique, ritualiste, chamanique, tous ces termes sont valides pour définir la musique de CHVE. Entre drone, folk et ambiant, Rasa offre un voyage superbe, pas forcément facile à traverser, mais si vous êtes pris, rien ne vous fera presser "Stop" avant la fin. Colin H Van Eeckhout et Steve Von Till (Neurosis) partagent une tournée commune en 2016, et ce sera sans doute une très belle expérience live à vivre.