Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Sevendust

Next

LabelRoadrunner Records
stylePop Metal
formatAlbum
paysEtats-Unis
sortieoctobre 2005
La note de
U-Zine
4/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Mis à part les signatures de Nickelback et The Dresden Dolls, Roadrunner a toujours su cibler au mieux son recrutement tapant successivement dans l’extrême, puis le thrash et le heavy avant de signer quelques groupes plus neo… Quant à aujourd’hui, l’orientation musicale de Roadrunner se tourne principalement vers le metalcore, dernière saveur à la mode… Pourtant, en signant les célèbres Sevendust, le label hollandais a fait un nouveau pied de nez à ses convictions metal tant la musique des Américains est formatée pour les passages sur les ondes !

Personnellement, je n’ai jamais accroché à Sevendust par le passé, mais avec l’arrivée du guitariste Sonny Mayo (Snot, Amen), je me suis laissé à croire que le groupe prendrait une tournure plus punk ou du moins plus rock’n’roll. Hélas, il n’en fut rien… Nos 4 Américains multiplient les clichés sur Next, que ça soit dans les riffs catchy et entendus 1001 fois, la basse prépondérante et les accélérations saccadées sur les refrains, l’alternance de cris neo et backing vocals rapés avec un chant clair et mélodique digne de Chad Kroeger - le leader charismatique de Nickelback -. Les structures des morceaux sont d’une banalité des plus affligeantes, jamais le groupe ne s’éloigne du traditionnel credo des formations MTV et leur couplet/refrain avec un pont bien placé. Alors certes les morceaux sont facilement mémorisables, certains plans alertent notre esprit instantanément et les lignes de chant mélodiques soutenues par de la guitare acoustique (This Life) nous transportent… Mais cela reste très fade voire même insipide par moment ! Sevendust s’est transformé en un clone de Nickelback !

"Heureusement", les fans du groupe ne seront pas totalement dépaysés vu que la bande de Lajon Witherspoon nous a tout de même concocté quelques morceaux plus neo, renforcés par une production très industrielle où les arrangements électroniques se mêlent aux rythmiques syncopés des premiers titres. Ainsi, on se laisse presque séduire par des titres comme Hero ou Pieces où lourdeur et noirceur des couplets contrastent avec les mélodies et la clarté des refrains. Mais bordel, virez-moi ces refrains au chant clair qui cassent tout !

Au final, ce disque ne présente un intérêt que fortement limité et je ne peux le conseiller qu’aux amateurs de mélodies faciles à la frontière entre neo et pop (si tu idolâtres Nickelback, Linkin Park, Evanescence voire KoRn ce disque est donc pour toi jeune Padawan) ou à ceux souhaitant reposer leur esprit entre deux morceaux de brutal death.
Ah oui, j’oubliais, Next est disponible en édition limitée avec un DVD en bonus présentant leur nouvel album, l’arrivée de Sonny au poste de guitariste, la signification des morceaux et quelques délires (no comment) durant 25 minutes au travers d’interviews des membres du groupe et avec en fond sonore du… Sevendust. Rien de bien intéressant au final tant les réponses sont à l’égal des morceaux… Prévisibles !
So… Next album, please !

1. Hero
2. Ugly
3. Pieces
4. Silence
5. This Life
6. Failure
7. See And Believe
8. The Last Song
9. Desertion
10. Never
11. Shadows In Red

Les autres chroniques