Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Neuraxis

Trilateral Progression

LabelEarache
styleBrutal death mélodique
formatAlbum
paysCanada
sortiedécembre 2005
La note de
U-Zine
8.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

La scène québécoise est un véritable vivier pour les groupes de métal de talent ! Mais certaines formations ont su d’avantage se démarquer grâce à leur créativité, leur originalité ou leur technicité : c’est le cas entre autre pour Cryptopsy, Strapping Young Lad ou encore Kataklysm. Le prochain prétendant de cette liste, Neuraxis, s’est fait plus discret que ses camarades jusqu’à présent, mais ne demande qu’à exploser au grand public. En effet, même si leur dernier album Truth Beyond... avait fait parler de lui lors de sa sortie, ce n’est évidemment pas la même chose quand on est signé chez Earache. Trilateral Progression est donc une parfaite aubaine pour montrer à tous le talent unique de ce groupe…

Brutalité et mélodie. Voilà deux mots que tout oppose à première vue mais que Neuraxis a su unir depuis déjà quelques albums et autres démos. Mais attention, si en ayant vu death mélodique, vous vous attendez à des riffs à la sauce suédoise, vous êtes complètement à côté. En effet, les québécois ont judicieusement évité d’incorporer à leurs compositions des riffs suédois pré-mâchés, déjà repris des centaines de fois. Ces derniers ont plutôt joué la carte de l’originalité au niveau des mélodies, dans lesquelles on croise guitares sublimes (comme sur "Shatter The Wisdom" ou la somptueuse "Thought Adjuster") et riffs entraînants. Les mélodies sont d'ailleurs plus travaillées et plus « présentes » (mot à prendre bien sûr avec des pincettes) qu'auparavant. Cependant, ils ne tombent pas dans l’excès grâce à l’utilisation de riffs incisifs et puissants qui dégagent une agressivité hors normes ! On retrouve ainsi des mosh parts d’une lourdeur ultime ("Clarity") et une technicité qui n’est pas mise de côté ("The Apex").
Mais la mélodie est loin de régner en maître sur cet album. Pour ce qui est de la brutalité, le fan de musique barbare y trouvera son compte à coup sûr ! La batterie, élément crucial de cette sauvagerie, arrive à blaster parfaitement là où il faut ("A Curative Struggle"). Cela peut sembler inquiétant, mais au bout du compte, blaster sur des mélodies rend excessivement bien. Le batteur sait aussi s'adapter à un style plus ample et dégagé quand il le faut ("Chamber Of Guardians"). Ian Campbell, qui s’occupe du chant, honore sa place d’une manière exemplaire. Il alterne sans cesse l’intonation de sa voix et navigue entre un chant guttural et porcin, remarquablement exécuté. Mais grâce à une sonorité instrumentale très mélodique, la brutalité de ses cris passe sans aucun mal. A noter aussi l’aide aux back-vocals d’Alex Erian (Despised Icon) et de Jason Netherton (Misery Index) sur quelques morceaux.
D’ailleurs sur cet opus, tout s’enchaîne, on passe d’un morceau à un autre sans s’en rendre vraiment compte. Sur certains albums, ce constat peut s'avérer péjoratif, mais ici c’est tout à son honneur ! Il démontre une fluidité et une harmonie parfaite entre les compositions.

Pourtant, alors que l’album frôlait la perfection, on s’étonne que le huitième et le neuvième morceau - respectivement "Caricature" et "Axioms" - n’excède pas les deux minutes pour l'on ne sait quelle raison, alors que la majorité des morceaux atteignent facilement les quatre minutes.

Neuraxis nous aura prouvé une fois de plus que même si le style « brutal death mélodique » est une contradiction totale, ce mix prend pourtant bien vie dans leurs créations. La production signée Yannick St. Amand (Despised Icon, Martyr) libère une puissance de titan, qui donne aux nombreux hits de ce Trilateral Progression ("Thought Adjuster", "Shatter The Wisdom", "A Curative Struggle", "The Apex") une toute autre dimension. Pour conclure, j'émettrais un défaut pour lequel on ne pourra pas blâmer le groupe mais… cet album passe vraiment trop vite ! Si vous passez à côté de cet album, ne passez absolument pas à côté de ce groupe ! Déjà culte !

01. Introspect
02. Clarity
03. Thought Adjuster
04. Shatter The Wisdom
05. Monitoring The Mind
06. A Curative Struggle
07. Chamber Of Guardians
08. Caricature
09. Axioms
10. The Apex

Les autres chroniques

Album

févr. 2011 U-Zine

Neuraxis

Asylon