Live reports Retour
samedi 19 septembre 2015 - Cook

Ladlo Black Metal Night II

Le Ferrailleur - Nantes

Cook

Hardcore // Sludge // Doom // Stoner // Crossover // Black Breath.

 

La semaine dernière, Les Acteurs de l'Ombre organisaient leur deuxième "Black Metal Night" au Ferrailleur. 

La première édition avait été un franc succès et c'est donc avec plaisir que je m'y rends une seconde fois.

Pour ceux qui auraient oublié, le live report de la première édition est disponible par ici => LADLO Black Metal Night

MAÏEUTISTE

Arrivé trop tard sur les lieux du concert, je ne verrai pas ce groupe, cependant voici quelques photos de leur prestation prises par Violent Motion.

DELUGE

N'ayant donc pas pu assister au concert de Maïeutiste, je prend place dans un Ferrailleur déjà bien rempli pour découvrir Déluge.
Musicalement, rien à redire, des ambiances planantes et furieuses nous plongent dans une atmosphère bien particulière et les musiciens semblent possédés par leur musique. Un très bon groupe à mes oreilles donc, dommage que ma vision se fasse agresser par des stroboscopes incessants, qui agressent les yeux et m'empêchent de voir plus de dix minutes du concert, sous peine de crise d'épilepsie imminente.

MOONREICH

Ce groupe ne m'avait absolument pas marqué l'année précédente, je me décide quand même à aller jeter une oreille à leur set, après tout, ils viennent de sortir un nouvel album, peut-être l'évolution aura été bénéfique... Je déchante vite car en effet, je ne trouve aucun élément qui me plait dans ce groupe. Du blast peu efficace, des mélodies mal amenées, je ressors vite afin de me préserver pour la tête d'affiche de la soirée.

REGARDE LES HOMMES TOMBER

La tête d'affiche de la soirée était donc Regarde Les Hommes Tomber, venus nous livrer pour la première fois leur nouvel album en live. Les nantais se font donc attendre fortement, dans un Ferrailleur bien rempli. L'ambiance est posée, lumières rouges, fumée, j'ai hâte que le concert commence!

Après une longue montée à la guitare, les choses sérieuses commencent. On entre dans le ventre de la bête, avec l'Exil premier titre de leur nouvel album qui en fera headbanger plus d'un. Même après un an sans voir le groupe, et avec un nouveau chanteur, l'ambiance prend immédiatement. Nous voici embarqués pour plus d'une heure de tornade musicale.

Le nouveau chanteur paraît très à l'aise sur scène et c'est un véritable plaisir de voir enfin un frontman debout, tenant la foule dans ses mains et non pas agenouillé la plupart du temps. Chaque musicien semble complétement imprégné dans sa musique et l'énergie en est décuplée. Les morceaux s'enchaînent sans aucune interruption, donnant une dimension haletante à l'ensemble du set. Les compositions marchent à merveille, mélangeant avec brio des moments lourds, parfois dommesques, avec des blasts furieux et des interludes torturés à souhait. La encore, un excellent travail est délivré par le frontman, doté d'une voix caverneuse et collant parfaitement aux riffs du groupe. 

Le Ferrailleur se transforme en immense fournaise où résonnent des accords d'Apocalypse. Des titres comme Embrace the Flames ou A Sheep Among Wolves que l'on découvre donc sur scène, transcendent une bonne partie du public de par leur efficacité redoutable. Mention spéciale au poing levé du guitariste qui nous donnerait presque envie d'enfourcher un des quatre chevaux de l'Apocalypse et de répandre la mort autour de nous. 

La place de tête d'affiche est amplement méritée et au vu du succès recueilli auprès des spectateurs, Regarde Les Hommes Tomber est prêt pour une ascension remarquable au sein de la scène française. 

Un final absolument gigantesque avec le titre The Incandescent March toujours tiré de leur nouvel album nous laisse tremblants et à bout de souffle. 

Assurément un groupe à ne pas louper dès lors qu'il se produira près de chez vous!

 

Merci aux Acteurs de l'Ombre, à Violent Motion pour les photos et au Ferrailleur.