Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Open Hand

You and Me

LabelRoadrunner
stylePop rock
formatAlbum
paysUSA
sortiefévrier 2005
La note de
U-Zine
7.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

You And Me est le deuxième album de Open Hand. En effet en janvier 2003 sort « The Dream » chez Trutskill. Le label est pourtant plus connu pour ses signatures hardcore ou plus violentes. C’est peut être une surprise d’entendre un son si doux venant d’un groupe de cette maison de disque. « You And Me » a failli ne pas voir le jour. Durant l’été 2003 trois membres (sur quatre) du groupe ont décidé de quitter le navire laissant Justin Isham, chanteur et producteur de Open Hand, tout seul. Mais ne voulant pas laisser le quatuor couler, Justin a trouvé, après pas mal d’essais, les trois autres membres pour remonter Open Hand et enregistrer « You And Me » .

La sonorité du deuxième album s’en ressent. L’influence des nouveaux membres est bien présente. « The Dream » sonnait plutôt punk rock alors que « You And Me » est un mélange de beaucoup de genre mais majoritairement de pop. Cet effet est renforcer par la voix aigue et très pop de Justin Isham. Elle me fait même penser aux voix de chanteurs de R n’ B notamment dans « Her Song ».

Malgré tout l’album commence par un titre très rapide ( « Pure Concentrated Evil » ) proche de ce que le groupe pouvait faire avant. Du punk avec des guitares lourdes. Un très bon morceau même si un peu rapide (une minute 34 secondes). Je me demande même si le groupe aurait pu « copier » sur l’ancien album. Mais absolument pas. J’ai la réponse dès la piste suivante : « Her Song » . De la pop en force. Les guitares sont mises en avant avec des arpèges de folie surtout pendant les couplets. Les percutions se font bien entendre.

L’album dégage une impression de bonne humeur. Il nous fait entrer dans une ambiance positive, décontractée, et reposante. La troisième chanson de l’album, « Tough Girl » , en est un bon exemple. Pas d’agressivité malgré des guitares lourdes pendant les refrains. La voix de Justin me fait penser à celle de Brian Molko (chanteur de Placebo). Dans le même style, on retrouve les rythmes lents de « You And Me » , « Jaded » ou encore « Trench Warfare » . Dans « Jaded » , la voix aigue du chanteur sur les guitares lourdes donne une profondeur au morceau. On a comme l’impression de planer.

Paxton Pryor, le batteur du groupe est impressionnant. L’intro de « Crooked Crown » démontre toutes ses qualités et est vraiment magnifique. Sur le reste de l’album, il alterne des rythmes lents plutôt pop avec des rythmes punks comme dans « Tough Guy » et « Take No Action » . Ces chansons sont beaucoup plus rapides que le reste de « You And Me » . Les guitares sont très lourdes même si la voix de Justin trop aigue, gâche un peu l’effet punk. Dans « Tough Guy » , le pont me fait penser un peu aux dernières chansons de Lenny Kravitz.

Malgré la bonne ambiance de l’album, Open Hand se permet un passage plus sombre. « Newspeak » est la seule chanson triste de l’album. Les chants, un peu en retrait, ressemblent à des chants religieux. On retrouve ce même effet mais moins prononcé dans « Waiting For Katy » .

Justin Ishman a réussi son pari de reformer Open Hand tout en gardant le talent intact.

1. Pure Concentrated Evil
2. Her Song
3. Tough Girl
4. You And Me
5. Tough Guy
6. Jaded
7. The Ambush
8. Take No Action
9. Newspeak
10. Crooked Crown
11. The Kaleidoscope
12. Waiting For Katy
13. Trench Warfare
14. Hard Night
15. Elevator