Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Addiction Crew

Break In Life

LabelEarache
styleNu-Metal moderne
formatAlbum
paysJapon
sortiefévrier 2005
La note de
U-Zine
3.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Earache, vous connaissez ? Le label est réputé pour ses nombreuses sorties extrême, depuis les années 90, toutes plus impressionnantes les unes par rapport aux autres, en général… Cependant, le brutal death metal ne rapporte que peu d’argent du à un nombre de ventes assez restreint. Les anglais se sont donc permis un petit écart dans leur ligne de conduite pour accueillir dans ses rangs les Italiens d’Addiction Crew.
Sur le papier, rien de trop choquant… Addiction Crew étant présenté comme un groupe de Modern Nu-Metal qui a eut la chance d’avoir l’un de ses clips diffusé sur MTV Italia, et surtout, qui a tourné avec Sepultura (certes en 1999).

Mais dès que les premières notes de ce Break In Life retentissent, la donne change… Le groupe ne fait que reprendre les grandes lignes à succès d’Evanescence - c’est fou comme le timbre de voix de la nouvelle chanteuse, Marta, lui ressemble -, de Linkin Park, notamment du point de vues des samples à répétitions, des structures simplistes et des pseudos riffs agressifs, et de Limp Bizkit pour leur côté rappé voire R&B, comme ces derniers le revendiquent.
Autre point négatif, la composition des morceaux… Je ne reviendrai pas sur les chants à la Fred Durst et Amy Lee (voire même un petit côté Tom Delonge sur Break In), honteusement sous-reproduits, ni sur les enchaînement couplet / refrain qui ont fait le succès de tous les groupes qui passent sur les ondes FM, mais plutôt sur le fait que quasiment chaque morceau débute sur une intro à coup de samples / mix avant d’enchaîner sur quelques riffs « gros-calibre » pour tomber directement sur un refrain facile à mémoriser intellectuellement.

Mais, ne soyons pas trop dur avec ces Italiens… En effet, comme tout bon groupe de nu-metal, Addiction Crew dispose d’un son nickel, mais sans aucune chaleur… Sortie de l’u-zine à tubes !
Hélas, encore une fois, le groupe ne sait pas en profiter, préférant nous balancer dans les oreilles une mixture de tous les instruments avec des samples et divers bruitages sonores des plus déplaisants du fait d’un DJ sans talent. Le plus rageant reste, quand même, cette sous harmonisation des guitares accompagnées, je me répète, de pseudos gros riffs comme savent si bien faire Linkin Park.

Amateur de boîte à rythme creuse, de riffs de rebelz, d’un chant mi-féminin, mi-rappé et de mélodies sans aucune onde d’originalité, cet album est donc pour toi, du fait du grand nombre de hits qu’il contient. Et, frotte toi les mains, car, il est inévitable qu’un tel groupe occupe en permanence la grille des programmes de MTV (du moins Italia) surtout avec leur premier single What About des plus monotones… Sinon passe ton chemin !

1. What About
2. Shall Rise
3. Callin'
4. All
5. Crack File
6. Break In
7. Higher
8. Disconnect
9. One Way Serial
10. In A We Trust
11. Damn Speaker
12. Dust In The RMX