Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Scarve

Irradiant

LabelListenable
styleThrash-death
formatAlbum
paysFrance
sortiejanvier 2004
La note de
U-Zine
8/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Scarve est, à mon sens, l’un des groupes français les plus prometteurs dans le petit monde du metal avec Gojira, preuve en est : les français disposent actuellement d’un fansite japonais, c’est pour dire ! Après deux albums qui reçurent un très bon accueil, revoilà les Nancéens de Scarve sur le devant de la scène avec leur troisième galette : Irradiant. Cependant, le cap du troisième album n’est jamais facile pour un groupe, infirmant ou non leur montée en puissance ainsi que les espoirs placés en eux.
Or, pour Scarve, on peut dire que ce cap fut franchi avec brio et sans hésitation…

Avec Irradiant, le sextet nous revient donc avec un thrash-death mêlé à des influences indus à la Strapping Young Lad (dixit le groupe), le tout produit par Monsieur Daniel Bergstrand (In Flames, Meshuggah, SYL, Darkane) en personne !
D’entrée le groupe frappe un grand coup avec Mirthless Perspectives, les guitares y font tranchantes et efficaces -surtout le superbe solo de mi-parcours, le son indus est mis de côté, quant aux parties de batteries, elles sont époustouflantes. Dirk Verbeuren nous montre ici toute l’étendue de son talent, maniant à merveille la double.
Enfin, le duo entre Pierrick et Guillaume au chant, se complait à merveilles permettant les alternances de plan mélodieux avec des passages au chant rugueux et bien rauque !
Mais que les amateurs du Scarve plus indus se rassurent, dès An Emptier Void qui renoue avec le passé des Français. Le morceaux est un parfait mélange des influences du groupe, mélangeant habilement des influences death avec des breaks à n’en plus finir ainsi que de très sympathiques blast et une intro typique, mélangés à des passages bien plus froid et presque apaisant dans cet univers chaotique !

L’autre point positif de cet album, vient de la diversité des titres. En effet, chaque morceau se différencie à merveille des présents tout en conservant cette unité d’ensemble. Ce sentiment de « diversité dans un ensemble » vient probablement du fait que cet album est très technique avec ses soli à la Meshuggah, d’ailleurs sur Asphyxiate, Fredrik Thordendal vient donner un coup de main à Scarve avec ses riffs ultra-techniques et efficaces et surtout… Son solo à 3minutes 40 ! Cependant, ne vous attendez pas à une copie du groupe Suédois, loin de là… Scarve nous offre avec Irradiant, près de 50 minutes de technicité, de changements de rythmes et de style, de breaks, de soli monstrueux, de mélodies planantes et enfin de structure atypique à l’égal de Meshuggah ou Mnemic. En effet, le groupe entame une mélodie, enchaînant sur un plan totalement différent et en revenant par instants sur les plans initiaux.
Ainsi au sein du même album, on trouve des titres ultra-techniques Asphyxiate, lent et mélancolique The Perfect Disaster, ou bien brutal avec du blast en veux-tu en voilà Molten Scars. D’ailleurs, il faut souligner que Gustaf Jorde de Defleshed fait honneur de sa présence sur ce morceau, ajoutant un quelque chose indéniable au côté thrash du titre !

Je ne pouvais terminer ma chronique sans faire l’apologie de ces musiciens hors pairs. Dirk Verbeuren est véritablement un monstre à la batterie quoiqu’il fasse : blast – contretemps tout en sachant se fondre dans le jeu de guitares. Le duo de guitaristes Patrick / Sylvain ne fait qu’un, le mélange de rythmique et de soli en tout genre, allié à la technicité des deux compères à un rendu sublime sur cet album, ce qui n’est hélas pas le cas pour tous les groupes, à la fois efficace et original ! Quant à l’autre duo du groupe : Pierrick (celui qui beugle) et Guillaume (le mélodieux), il apporte une touche de fraîcheur au metal extrême qui fait plaisir à entendre !
Mon seul regret viendra du fait de la mise en retrait de la basse de Loïc (éclipsée par les soli et le jeu de Dirk, il faut dire !) mise à part sur Asphyxiate, sans doute grâce au talent de Thordendal…

En clair, mon introduction et ma conclusion se recoupe ! Scarve est un groupe qui a le potentiel de se faire un nom sur la scène mondiale - vu qu’ils sont déjà bien connus sur l’Européenne. Leur nouvel album est une véritable tuerie qui mérite d’être écoutée plusieurs fois pour saisir toute la subtilité de la musique du sextuor français, à l’égal de Meshuggah pour ne citer qu’eux…

1. Mirthless Perspectives
2. An Emptier Void
3. Irradiant
4. Asphyxiate avec Fredrik Thordendal (Meshuggah)
5. HyperConscience
6. The Perfect Disaster
7. Molten Scars avec Gustaf Jorde (Defleshed)
8. FireProven
9. Boiling Calm