Live reports Retour
lundi 6 avril 2015 - Cook

Stoned Jesus + SpaceFisters

La Scène Michelet - Nantes

Cook

Hardcore // Sludge // Doom // Stoner // Crossover // Black Breath.

Que peut-on bien faire, un Lundi ferié, le lendemain de Pâques, où tout le mone a le bide plein à rabord de ces chocolats en forme de lapin offerts par les parents?

La réponse est simple: reprendre une dose de gras, cette fois-ci, servie avec d'onctueuses guitares saturées, de basses pachydermiques et de batterie acidulées. Au programme ce soir, SpaceFisters, combo savoyard dont le nom laisse déjà rêveur, et les renommés Stoned Jesus, sortis d'Ukraine pour nous délivrer un doom stoner des plus efficaces.

Cet excellente soirée nous est fournie par les gars de Crumble Fight, qui arrivent sans cesse à nous amener des plateaux au moins aussi bon que les Stoned Gatherings à Paris, je conseille à tous les nantais amoureux de stoner de jeter un œil sur leurs événements!


    


C'est donc avec les SpaceFisters que commence cette soirée, qui s'annonce bien groovy. Et en effet, c'est avec Short Daze, paru sur leur nouvel album sobrement intitulé «Vol.1» que les savoyards nous font rentrer dans leur univers coloré et psyché à souhait. Quelques larsens bien sentis et les premiers riffs se font déjà assassins. Les têtes remuent, les corps s'agitent, le public répond bien présent!

Complétement investis dans leurs musique, et accompagnés par un batteur incroyablement bon, les voilà qui dégainent leur stoner aux larges influences. De Kadavar à Sleep en passant par Colour Haze, c'est vraiment un panel assez intéressant que nous présente ce soir les 3 lascars de SpaceFisters. Avec un nouveau morceau au milieu du set en prime répondant au doux nom de «Burning Down», l'ouverture fut quasi parfaite.

Toutefois, à certains moments, on sent que le groupe est jeune et cherche encore une identité qui lui sera propre. En effet, certains passages psychés, fonctionnant à merveille, tirent un peu dans la longueur et j'aurais adoré ressentir plus d'énergie sur quelques moments. Cela dit, tout cela est rattrapé par une attitude scénique vraiment agréable, et par tous les moments écrasants à souhait, venant alourdir leur prestation.

C'est néanmoins une bien belle mise en bouche et une très belle découverte car je ne connaissais absolument pas, la surprise fut plus qu'agréable!

SpaceFisters setlist:
1.  Short Daze
2. Yellow Hills
3. Burning Down
4. Goddess of Love / Priestess of Pain
5. Bozz


 

 

Au tour des uktrainiens de Stoned Jesus de venir récupérer le public chaud bouillant laissé par SpaceFisters. Et ce soir, ils joueront devant une salle débordant à ras bord de monde! Après avoir bataillé des coudes et finalement abandonné d'obtenir le premier rang, je me laisse donc emporter par les premières notes du concert, à savoir Red Wine, qui nous enveloppe immédiatement de lourdeur. Le public est désormais conquis, ça sera une heure des plus intenses au sein de La Scène Michelet. Les titres deviennent encore plus massifs en live, la basse est suffisamment bien mixée pour nous écraser et nous permet également de profiter de la guitare, chose rare selon les salles.

Suite à un départ des plus planants, c'est maintenant avec leurs nouveaux titres que Igor Sydorenko et sa bande continuent de nous en mettre plein les oreilles. Le riff principal d'YFS est sublimé par un son encore une fois parfait, l'énergie dégagée est incroyable et le public ne forme désormais plus qu'un. Les zikos sont tous en train de vivre leur musique créant un vrai lien avec les personnes présentes ce soir là.

Après un Indian tout en douceur, c'est encore un nouveau titre qui vient nous écraser la gueule, Wound et son riff ultra efficace, taillé pour la scène! Bien que mon collègue Romain pense du mal de cet album, probablement à raison, je peux vous garantir que les nouveaux titres résonnent d'efficacité en live et font se remuer les cheveux et les corps d'une centaine de personne ce soir.

C'est après les énormes Black Woods et I'm the Mountain, complétement hypnotiques et envoutantes, qu'Igor se fend d'un slam des plus majestueux dans le public, tapant en même temps son solo. Ces deux titres là auront été le clou de la soirée. Les solos sont exécutés à la perfection, la basse ronfle tranquillement, attendant de pouvoir tout écraser par sa lourdeur et le batteur maintient un rythme régulier pendant plusieurs minutes avant que tout ne s'emballe. Un énorme moment donc sur I'm The Mountain qui finira de convaincre les plus réfractaires.

Tranquillement, le concert tire à sa fin, après plus d'une heure de riffs assourdissants et écrasants. Here Come the Robots et Bright Like the Morning en rappel pour finir cette soirée plus que réussie! Les groupes qui jouent le jeu font vraiment plaisir à voir, les Stoned Jesus ne nous ont pas laissés pour compte, semblant se donner à 100% à chaque seconde de concert. Que ça soit dans les moments psychés, très ralentis, comme dans les passages plus stoner avec un groove inégalable, tout fait mouche et nous emporte dans une tornade stoner.

Stoned Jesus setlist:
1. Red Wine
2. YFS
3. Indian
4. Wound
5. Black Woods
6.I'm The Mountain
Rappel
7. Here Come The Robots
8. Bright Like the Morning

           


Encore une soirée excellente, organisée par les Crumble Fight, qui font vraiment un boulot impressionnant, tant au nvieau de leur programmation et de l'organisation sur place, merci à eux! La Scène Michelet est clairement en train de devenir LE lieu où faire de bons concerts et c'est toujours un plaisir de s'y rendre en terme d'ambiance et de son, je vous conseille vivement d'aller y faire un tour !

Photos: Pierre J.