Articles Retour

Les archives de Nostalmaniac #1

mercredi 25 février 2015 - Nostalmaniac
Nostalmaniac

Le Max de l'ombre. 29 ans. Rédacteur en chef de Horns Up (2015-2020) / Fondateur de Heavy / Thrash Nostalmania (2013)

Car le Metal qui nous passionne ce n'est pas seulement des décibels et de la sueur, c'est aussi une histoire dont nous sommes les héritiers,que nous aimions le Thrash, le Heavy, le Black ou le Death. Cette nouvelle rubrique totalement rétro, à travers des archives d'époque (magazines, flyers, promo, etc.), tentera au mieux de faire vivre (ou revivre) ce glorieux passé avec son lot d'anecdotes, d'insolites et surtout de raretés.

Les racines anglaises du Mal !

Difficile de passer à coté, le premier album éponyme de Black Sabbath célébrait ses 45 ans ce mois-ci ! Sorti le 13 février 1970 sur le label Vertigo, on peut parler d'une véritable révolution ! L'acte de naissance du Heavy Metal qui titillait déjà les musiciens de Deep Purple et Led Zeppelin. Un bon prétexte pour revenir sur la pochette devenue aussi légendaire.
 



Il s'agit d'une photo prise par Marcus Keef (qu'on retrouve aussi derrière la pochette de Paranoid et les photographies de Master of Reality) devant le Moulin à eau de Mapledurham, dans le comté de l'Oxfordshire, au Sud-Est de l'Angleterre. Le lac était alors asséché. Le mystère plane surtout concernant le modèle... Par ailleurs, on retrouve ce fameux moulin à eau dans le film « L'aigle s'est envolé » (The Eagle Has Landed), sorti en 1976, où un parachutiste allemand plonge dans le lac à la rescousse d'une petite fille.

À l'intérieur de la première version du LP, on pouvait découvrir une croix inversée. Les membres du Sab' maintiendront toujours qu'il s'agissait de la volonté du label qui ne leur en avait jamais parlé. Trop tard, la légende était en marche et les premières accusations de Satanisme ne tarderont pas...

50 nuances de PRIEST !

Février 1982, le magazine anglais Kerrang ! publie dans son numéro 10 quelques photos de Judas Priest en compagnie de la plantureuse Cheryl Rixon, modèle du célèbre magazine de charme Penthouse.  Cuir, moto, belles femmes : les clichés du Metal sont là !

Et Rob récidiva..

Quelques numéros plus tard, toujours dans Kerrang!, on découvre une séance en duo très cuir (et jeans) entre la modèle américaine Cheryl Rixon et Rob Halford entretenant la légende d'une idylle amoureuse... 

Il y a bientôt 30 ans, SLAYER débarquait en Europe ! 

Photos historiques des deux premiers concerts sur le sol européen de Slayer respectivement le 26 mai, à Poperinge (pour le Heavy Sound Festival aux cotés de UFO, Warlock, Tokyo Blade, Pretty Maids, etc.), en Belgique et le 28 mai au Dynamo de Eindhoven, dans le Sud des Pays-Bas. Il existe aussi des documents vidéos d'une qualité relative mais qui méritent le détour comme celle-ci en Belgique. Sur cette tournée, le groupe américain ira aussi faire retentir les désormais incontournables « Hell Awaits », « Chemical Warfare » ou encore « Evil Has No Boundaries » au Danemark, en Allemagne et en Angleterre...

ANTHRAX, 1984.

Au chant, Neil Turbin. Aux guitares, Scott Ian et Dan Spitz. Charlie Benante à la batterie et un certain Dan Lilker à la basse... Ce line-up accouchera de « Fistful of Metal » mais les tensions entre Neil Turbin et le reste du groupe auront raison de lui et il sera remplacé par Joey Belladonna. Dan Lilker, pourtant membre-fondateur, partira aussi, remplacé par un roadie du groupe : Frank Bello...

La lineup de 1985 :

Megadave & Megakerry : MEGADETH !

Eh oui, c'était bien avant que Dave Mustaine ne rencontre le Christ (on remarquera la grenade, la cartouchière et la Croix... de Fer au cou) et ici associé en 1984 avec un guitariste session pas tellement inconnu du nom de Kerry King...  Photo d'autant plus historique car quelques concerts plus tard, Kerry retournera au bercail Slayer avec la suite que l'on connaît !

La case de l'Oncle Tom !

Tom Angelripper de Sodom dévoilant quelques unes de ses influences. Motörheadnatürlich – mais aussi les belges de Killer (sorte de Motörhead du plat pays), Picture (l'excellent mais méconnu Diamond Dreamer) ou les anglais de Holocaust (« The Nightcomers »), Vardis, Raven et Tank

Alors que la bande à Rolf, Running Wild, s'apprête à un deuxième comeback l'été prochain au Wacken Open Air Festival, en Allemagne, voici un poster du magazine brésilien Rock Brigade, courant 1985...We are prisoners of our time but we are still alive!

Autre anniversaire...

Iron Maiden près de la Tamise, à Londres, en 1981... La lineup de « Killers » était alors : Adrian Smith, Dave Murray, Clive Burr, Paul Di Anno et Steve Harris... L'album fête ses 34 ans ce mois-ci !

Tom G. Warrior (CELTIC FROST) balance !

Dans les colonnes du Metal Forces #14 de 1985, on pouvait y lire :

« Beaucoup de groupes ont juste sauté dans le wagon du « Metal satanique » (satanic fuckin' metal - sic) pour mieux vendre et c'est ce qui tue la scène Metal. Des groupes comme Sodom ou aussi Hellhammer qui ne savent pas jouer servent à détruire l'honneur du Metal ! ».

« Pour moi, aujourd'hui, Hellhammer est une histoire totalement ridicule ! »

Le même Metal Forces qui dézingua quelques années plus tôt le Hellhammer dudit Tom dans une chronique assassine (qui compara par exemple son chant à celui d'un « Lemmy plein d'aphtes ».) Bien joué, non ?

A la mémoire du bon Paul !

Gary Holt (Exodus) racontant dans le Metal Forces #9 de 1984 : « J'ai un morceau d'un t-shirt de Ratt que Paul a complètement déchiré du dos d'un poseur qui nous emmerdait lors d'une after-party, l'autre nuit. Il m'a dit « Je n'aime pas le t-shirt Ratt (Ndlr : un groupe clairement Hair metal de San Diego) de ce mec, c'est notre devoir de le détruire » avant de venir près du gars avec une paire de ciseaux. (...) Paul n'est pas un grand fan de Ratt comme vous pouvez le voir. » Pour rappel, Paul Baloff est décédé le 2 février 2002 des suites d'un accident vasculaire cérébral.

Le poster de Sortilège dans le Enfer Magazine #4 de 1983. Le groupe français sortait cette année là son tout premier EP éponyme, sur le label néerlandais Rave-On Records, avec des titres devenus cultes comme « Sortilège » (qui aura droit à un clip tourné dans le métro parisien) ou encore « Amazone ».

Tirée du magazine allemand Metal Hammer de juin 1987, voici une photo qui fera date avec King Diamond pour la sortie du deuxième méfait des danois, « Abigail ». Il est assez habituel à cette époque de lire dans les diverses chroniques des références au Black Metal qui fait figure de concept à part entière même si la musique de King Diamond est purement Heavy !