Chronique Retour

Album

19/02/15 - DarkMorue

Psychotic Homicidal Dismemberment

Perversions With the Exhumed

LabelGoing Postal Records
styleBOB MACABRE DEATH/GRIND
formatAlbum
paysUSA
sortiejuin 2008
La note de
DarkMorue
1/10


DarkMorue

Un mec qui écrit des trucs.

Bon, mes amis, l'heure est grave.

L'équipe est inquiète. Par rapport aux débuts du site. La meilleure plateforme du monde se lance, publie de partout, conquiert la France mais... Le verdict est catégorique, avéré, c'est vraiment la merde, chez Horns Up, on surnote. La Bête Noire des chroniqueurs. Les chiffres ne mentent pas, comme le conseil nous l'a fait entendre : 8,1/10 sur une moyenne de 15 chroniques en un instant T, ce qui n'est tout bonnement PAS ACCEPTABLE. Vous imaginez la moyenne de la classe c'est 16,2/20 ? Putain avec votre Mention Bien au Bac vous passez pour un sacré looser. Les bons albums ça va un peu mais il faut les mettre en valeur. Une pépite n'en est que plus reluisante à côté d'un authentique gros tas de merde. Pour montrer qu'elle est au-dessus. Parce que les lecteurs veulent l'élite, pas la moyenne. C'est pourquoi j'ai décidé aujourd'hui de plonger bien profond dans ce que je peux trouver de plus à chier au sein de ma collection. Et je suis tombé sur ce truc. Sur cette bouse là. Oui, j'ai vraiment ça chez moi. Un album que j'avais rajouté au pif comme ça dans ma sélection d'albums gratuits lors d'une commande chez Comatose Music quand j'avais 16ans parce que je me rappelais avoir vu ce groupe dans un concours de déchiffrage de logos Brutal Death sur un forum (cool ma vie hein ?) et qui m'a fait découvrir l'un des personnages les plus fascinants au monde.

Bob Egler. BOB FUCKING EGLER. Ou Bob Macabre selon son pseudonyme über swaggé le plus fréquemment utilisé parmi d'autres que je vous laisse découvrir par vous-même. Un bon petit personnage du fin fond de la profondeur des rednecks profonds d'Amérique profonde. Qui nous sort un certain petit paquet de projets. Enfin petit paquet. Une bonne grosse plâtrée chiée avec panache plutôt. Du genre à faire peur à n'importe qui niveau productivité effrénée. Jugez plutôt sa page Metal Archives. Non vous ne rêvez pas, ce sont bien tous ses one-man bands. Et encore y'en a des non référencés car c'est trop Noise ou Goregrind parce que Metal Archives restent des sacrés gros nazis élitistes avec certaines étiquettes.

http://www.metal-archives.com/artists/Bob_Macabre/6126 (sexy hein)

Voilà. Vous pouvez scroller, vous pouvez aller voir des liens Youtube au hasard des différents projets. En gros, le reste de la chronique on s'en tape, devenez fans de ce personnage, cultivez vous, lisez des interviews. Matez toutes ses photos promo aussi, surtout celles des groupes les plus SATAN. Beaucoup de Death, de Brutal Death, mais aussi un peu de Black Metal avec des noms rigodrôles comme Satanic Impalement ou l’enchaînement imparable Morbid Forest, Morbid Tomb et Morbidness. On a même un groupe de Doom ritualiste méga épique avec Funeration et son chant pitché dégueulasse qui n'a rien, mais alors rien à faire là.
Tous ces projets ont deux choses en commun. Déjà notre gentil Bob est le seul maître à bord (enfin non pas tous, sur certains il est accompagné d'un de ses amis appelé... The Brutal Postman, si si). Et surtout, ils sont tous, mais alors tous, tous, TOUS, à chier par terre jusqu'à l’hémorragie. Mais genre woh. Jamais vu ça. Ce mec, il est genre productif, il sort un album toutes les trois semaines (littéralement) et ils sont TOUS complètement pourris, et propose même sur les réseaux sociaux des packs de 40 de ses étrons albums pour 80$. Ce qui est, je dois bien l'avouer, une sacré aubaine pour les amateurs de nanards, parce que 2$ l'album frais de port compris aux US c'est limite si il nous paie pas pour les acheter. Bon aller, je suis mauvaise langue, si on est vraiment mais alors vraiment pas du tout exigeants on peut trouver des trucs super sympas dans la disco longue comme le bras de Chainsaw Dissection, son projet principal avec PHD. Ne conservez que ceux avec des pochettes signées Visual Darkness quoi, pour du bon Brutal Old School un peu handicapé mental mais pas dénué de riffs. Mais c'est vraiment juste histoire de trouver des qualités à Simple Jack hein. Par contre, celui que j'ai chopé, wolalala.

La chronique est vite rédigée si faut parler du truc en question. La production est une des pires choses que j'ai entendues, la guitare forme un magma continu qui se permet de saturer dans les basses à un point qui fait mal et est probablement hyper mauvais pour votre matériel audio, la BAR on essaie même pas de le faire sonner, ça fonce juste, on va dire qu'au moins c'est en rythme, et la voix pitchée totalement merdique se rajoute par dessus. C'est juste douloureux à écouter. C'est objectivement mauvais, on ne peut pas aimer ça, même en détestant profondément la musique comme certains Grindeux et autres fans de Reggae. Partant de là, peu importe les morceaux rajoutés derrière, dés la deuxième seconde piste on implore la fin de la lecture, on en peut plus, on veut mourir. Et ça dure 33min. Trente-trois putain de minutes de vide sidéral pur et simple, de niveau zéro du Death/Grind, avec un riff pas dégueu qui passe de temps en temps mais on s'en fout, notre cœur est tellement en train de hurler qu'on fait même pas attention. On va passer sur les morceaux version démo en bonus, je suis pas sûr qu'on ait vraiment envie de savoir. Le fond du fond. L'amateurisme sans aucune forme de talent que même les groupes de ton lycée faisaient plus agréable même si c'était moins gras. Et c'est genre son 30e album sorti, rendez vous compte. Un paragraphe sur la musique et c'est déjà trop. Et dire que j'ai ce machin chez moi. En CD. Avec juste la photo de Bob qui te regarde d'un air méchant en guise de livret. Probablement une de mes plus belles reliques.

Voilà. Donc maintenant que plus personne ne gueule quand on met des 10/10 à une badasserie ultime comme BABYMETAL (parce que ce groupe mérite d'être en gras et souligné) ou à du troll abruti. Vous voulez voir ce que c'est que de la vraie mauvaise musique ? Eh ben on a un gentil résident de Pennsylvanie qui en fait sa vie. Qui sort de la pure et simple bouse atomique à intervalles réguliers, pour le plaisir de nos oreilles qui n'arrivent même plus à suivre. Tout ce qu'il touche, il le change en merde. De quoi tout relativiser. Je veux plus entendre personne râler sur le dernier Morbid Angel. J'ai d'ailleurs dans l'esprit l'idée naissante de fonder un webzine à part entière uniquement dédié aux projets de Bob Macabre. Avec des articles complets et fouillés traitant de toute sa discographie, une écoute intensive de son œuvre, des tous débuts à aujourd'hui, des interviews et peut-être même un film. Doit y avoir matière à faire des trucs intéressants là non ? Le blockbuster de l'année. Oscar compte Triple en Si Bémol Mineur. Ouais aller on va faire ça. Que les meilleurs d'entre vous postulent en commentaire. Go !

Tracklist :

On s'en branle, foncez plutôt mater ses autres trucs pour améliorer votre culture Nanard-Metal je vous dis.