Chronique Retour

Album

21/01/15 - Alexis

Earth Crisis

All Out War / Firestorm

LabelVictory Records
style90's Hardcore
formatAlbum
paysUSA
sortiejanvier 1992
La note de
Alexis
10/10


Alexis

Gérant du Label / Distro STRAIGHT & ALERT. Chanteur dans HARM DONE et RAW JUSTICE. Chroniqueur Hardcore sur Horns Up. xVx

Le climat ambiant ne me donne qu'une envie : me passer Firestorm en boucle. " Street by street, block by block. Taking it all back. The youth's immersed in poison ". Un appel à l'immolation de tous les fauteurs de trouble, quels qu'ils soient. Cette chronique commence en douceur dites-moi.

Qu'importe, Earth Crisis est LE groupe fer de lance de la vague vegan straight edge des années 90's, on ne peut plus militant. Certes les acteurs de cette mouvance n'ont pas forcément tous fait dans la finesse mais à leur décharge, promouvoir des idées et engagements aussi forts peut parfois entraîner des débordements, comme l'arrivée du Straight Edge "Hardline". On leur pardonne.

Pour en revenir au(x) disque(s), si l'on se fie au titre de la chronique on s'aperçoit qu'il s'agit en fait de deux EP sortis successivement en 1992 et 1993. Vu que le label d'origine, Victory records, a repressé les deux 7" sur un 12" en 2007 je m'octroie le droit de faire d'une pierre deux coups !

Le premier d'entre eux, All Out War, est en fait tout d'abord sorti sur Conviction Records puis repressé en 1995 par Victory, le label qui a sorti certains des meilleurs disques des 90's ( Warzone, Strife, Integrity ou les compilations "Only The Strong")

L'intro en arpège me rappelle vaguement la fin du youth crew des années quatre-vingt à New York, où le hardrock de DYS. Mais pas vraiment le temps de s'attarder dessus puisque l'on rentre directement dans le vif du sujet après 30 secondes. Le son est poisseux, la basse bien trop en avant, le tout n'est pas très bien mixé mais c'est justement ça qui fait tout le charme des premiers disques : l'énergie, l'intention et l'intensité. Pour ce qui est du style, l'entrée dans la décennie du Club Dorothée a musclé le son de la scène hardcore qui était jusqu'alors plus proche du punk. On retourne à des morceaux plus mid tempo et groovy, des riffs métalisés et des morceaux qui frôlent plus les 3 minutes que les 45 secondes, comme avaient pu le faire Leeway ou Cro Mags.

4 morceaux et un peu plus de 10 minutes écoulés on change de face , on se tait et on écoute. FIRESTORM, le meilleur morceau / album d'Earth Crisis, tous disques confondus."A Firestorm to purify", voilà ce qu'il nous faudrait, une bonne tempête de feu pour faire place nette.ET CE RIFF PUTAIN ! Il ne fera probablement pas saliver les amateurs de shred à 7 cordes mais les plus froids d'entre vous sauront saisir la puissance et le groove de ces quelques powerchords.

Les 3 autres morceaux "Forged in the Flames","Unseen Holocaust"et "Edens Demise" envoient tout autant la sauce, à grands coups de riffs alambiqués au groove implacable. La batterie sonne bien mieux que sur All Out War, en revanche ils n'ont manifestement pas appris à régler un son de basse. Ce n'est pas grave, on leur pardonne également.

Pour ce qui est des textes, ils ne faisaient pas dans la demie mesure et n'allaient pas par quatre chemins. Les thèmes récurrents sont la cause animale, le straight edge et la protection de l'environnement. Comme quoi ces sujets ne sont pas réservés à une bande de hippies en claquettes équitables qui règnent en maîtres sur les ZAD.

Pas grand chose de plus à ajouter sur ces disques. Il n'est pas évident de garder un axe objectif sur certains des disques qui ont le plus influencés mon cheminement personnel. A titre informatif, Earth Crisis ont continué à sortir des disques jusqu'au dernier de 2014 " Salvation of Innocents", mais aucun n'a trouvé grâce auprès de mes oreilles après " Destroy the Machines" (1995)

En guise d'aparté final, et à l'attention de toutes celles et ceux qui seraient intéressés par la scène vegan straight edge des années quatre-vingt-dix, qui est probablement une des plus riches et intéressantes, je vous conseille de vous procurer le bouquin Burning Fight : The Nineties Hardcore Revolution in Ethics, Politics, Spirit, and Sound. 500 pages pour en connaître les moindres recoins à travers des interviews de groupes phares comme Strife, 108, Integrity, Shelter ou Vegan Reich

Tracklist:
All Out War (1992)
1. All Out War    
2. Stand By    
3. Ecocide    
4. No Allegiance    
Firestorm (1993)
1. Firestorm    
2. Forged In The Flames    
3. Unseen Holocaust    
4. Eden Demise

 

Les autres chroniques