Chronique Retour

Album

19/01/15 - U-Zine

Earth And Pillars

Earth I

LabelAvantgarde Music
styleBlack Metal Ambiant
formatAlbum
paysItalie
sortienovembre 2014
La note de
U-Zine
9/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Les inconditionnels du Black Metal ambiant attendent chaque signal radio issu des fonds cosmiques comme le Messie et pour cause Darkspace se manifeste rarement et c'est souvent pour nous délivrer des enregistrements singuliers et intemporels. A force de trop regarder la voute céleste, notre esprit s'est habitué à voguer sur l'océan stellaire. Les suisses de Darkspace ne sont pourtant pas les seuls sur ce créneau, puisque ces dernières années bien des groupes sont venus grossir les rangs des scènes cascadian Black Metal et Black Metal astral. Les italiens de Earth And Pillars ne parcourent pas la voie lactée, ils ont même gardé les pieds sur Terre et abordent des thèmes liés à la nature et à la spiritualité. 

Earth And Pillars se taille une place de choix dès son premier album, avec force et conviction. En dépit de son affiliation, les sonorités du trio exhalent d'autres essences inhérentes à certaines divisions du Black Metal. Si les similitudes sonores avec les groupes de Black Metal astral sont évidentes, le combo transalpin n'a visiblement pas pris le train en route. Earth And Pillars développe sa musique dans son propre univers à travers des structures bien personnelles. Les idées sont exprimées avec foi et cohérence, c'est d'ailleurs ce qui marque l'esprit dès la première écoute.

Élaborer des fresques épiques, captivantes et inspirées n'est pas à la portée de tous, seule une poignée de groupes arrive à nous délivrer des récits atteignant parfois les 20 minutes. 
La redondance est donc l'obstacle majeur que peut rencontrer un groupe en proposant des titres longs comme un jour sans pain. Sachez que sur ce plan le trio italien ne montre aucun signe de faiblesse et délivre une musique mature et digne d'intérêt. Earth And Pillars tire son épingle du jeu et se démarque des groupes de Black Metal ambiant, grâce à des compositions raffinées et vivantes, comme celles que l'on peut trouver surBlack Cascade de Wolves In The Throne Room. Le relief musical est donc bien dessiné et s'apparente à des pics enneigés sculptant le paysage. Sans aucune prétention, Earth And Pillars s'expose et s'impose. 

Ce Earth I arbore d'autres richesses acoustiques comme les ambiances sombres et mélancoliques me rappelant avec insistance l'album Within Deep Dark Chambers de Shining (la lame libératrice en moins) ou le très orthodoxe Si Monumentum Requires, Circumspice de Deathspell Omega au grain de guitare si particulier. Après ces quelques repères acoustiques, comme le disait Flaubert comparaison n'est pas raison...Donc disons-le clairement, Earth And Pillars a diablement absorbé ses inspirations et c'est avant tout cela qui lui permet de briller musicalement.

Dans ce style musical, la guitare "turbine de porte-avion nucléaire" et autre batterie de "Gatling infernale" sont totalement proscrites. Dans le Black Metal ambiant les instruments s'expriment dans un cyclone générateur d'atmosphères; une sorte de chaos glacial et hypnotique porteur d'émotions. Earth And Pillars suit donc ce courant, travaillant sa production et développant des sonorités naturelles. Pourtant, le groupe ne s'arrête pas sur ce stéréotype et dévoile une identité sonore à l'aspect plus lumineux. Tout en étant dense et organique, la production laisse entrevoir une mise en place judicieuse, définissant un équilibre entre ambiances murales et détails instrumentaux. Grâce à cet enregistrement, le groupe définit sa propre signature sonore et se détache d'un registre qui à tendance à se formater.

Entre démarche artistique authentique, richesse musicale, et forte identité, Earth And Pillars s'extirpe de la masse et se place directement au côté de Darkspace, non pas comme subalterne mais comme prétendant. Je ne peux que recommander Earth I à tous les fanatiques du combo helvète cité plus haut.

01. Earth
02. Rivers
03. Lakes
04. Tides