Chronique Retour

Album

19/01/15 - U-Zine

Unhold

Towering

LabelCzar Of Crickets Productions
stylePostcore / Stoner / Alpine Distortion
formatAlbum
paysSuisse
sortiejanvier 2015
La note de
U-Zine
7/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

La suisse, ses vaches, ses comptes en banque, ses montres de luxe et ses groupes aux sons lourds capables de déplacer des montagnes en trois riffs. A la liste des KrugerCortez et autres Abraham, un autre groupe traine dans le milieu des musiques puissantes depuis des années : Unhold. Moins connus que les noms précédemment cités, Unhold est actif depuis plus de vingt ans et ajoute un quatrième album à son compteur cette année.

Postcore. C'est ce qui vient en premier à l'esprit quand on lance la galette. Containing The Tyrant démarre sur un riff plein de puissance, avant qu'une voix rocailleuse se pose dessus. La première partie du morceau reste dans ce ton, guitares poussées au max, tempo posé, on se ballade dans un univers postcore de bonne facture mais classique. La surprise vient à peine plus tard, avec un pont un peu bruitiste qui débouche sur une ligne de piano mélancolique soutenue par de longs accords de guitares. Emerging qui fait suite est une piste de transition, pas intrinsèquement utile, et I Belong démarre ensuite. 

A partir de ce morceau, Unhold devient de suite plus difficile à cerner. Le début de cette piste évoque une sorte de marche funèbre, avec des orgues beaux et tristes qui construisent le morceaux. Le chant est en voix claire, mais rien de positif ne s'en dégage. Particularité du groupe, le chant est partagé entre trois de ses membres ce qui offre une variété intéressante et bienvenue, notamment quand Miriam Wolf (également aux claviers) intervient avec sa voix douce (qui rappelle vaguement le chant des Jefferson Airplane) pour offrir une aération quand c'est nécessaire (Voice WithinDeath Dying).

Towering est tout en émotions, on passe du désespoir (I Belong) à la mélancolie (Southern Grave), de la colère (Hydra) à la tristesse (Dawn), et de ce point de vue l'album est vraiment bien foutu. Il y a quand même quelques temps mort un peu regrettables, avec en première ligne le morceau éponyme, un instrumental de plus de neufs minutes qui pris seul est très beau, tout en nuances, mais il casse complétement l'album lors d'une écoute complète. 

Towering est réussi, c'est un album qui s'écoute et se réécoute, et donc qui vit. Pas exempt de défaut, il offre néanmoins des idées intéressantes et surtout des passages vraiment prenant. Les premières écoutes sont un peu longues mais une fois que l'on connaît le chemin, le parcourir à nouveau est un plaisir.

01. Containing The Tyrant
02. Emerging
03. I Belong
04. Southern Grave
05. Voice Within
06. Rising
07. Towering
08. Hydra
09. Dawn 
10. Ascending
11. Death Dying