Live reports Retour
samedi 10 mars 2012 - U-Zine

Burning Skull + Rave Age + Orob

Caravan Sérail - Toulouse

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Décidément, les associations toulousaines se bougent le cul ces temps-ci !! Après la semaine de l’extrême, la semaine dernière, avec Origin le lundi, Exhumed et Rotten Sound le jeudi et le grand retour sur scène en France de Seth le samedi, voici donc un concert quelque peu plus posé organisé par Snakebit. Pour l’occasion de la sortie de l’album de Rave Age « Right Now ! », l’asso nous avait concocté Burning Skull + Rave Age + Orob, une affiche 100% Sud-Ouest !!

Grande première pour ma part dans la salle du Caravan Serail, dont je vous épargnerai les difficultés à trouver en voiture, puisque situé en plein milieu d’une zone commerciale et industrielle. C’est donc calé entre deux commerces que se trouve la salle, quelque peu excentré de Toulouse, et dont le public sera majoritairement composé de ceux qui ont une voiture, ou qui peuvent se faire covoiturer ! Arrivé à 20h20 pour un concert à 20h30, personne dans la salle si ce n’est l’orga et les groupes encore au repas. Qu’à cela ne tienne, le concert commencera un poil en retard, ce qui laissera le temps au public d’arriver.

C’est donc sur les coups de 21h que Burning Skull entre en scène. Pour avoir déjà vu le groupe en janvier 2011 dans les Caves de la Notte (mon premier concert sur Toulouse !), j’avais le souvenir d’un groupe assez jeune, envoyant un thrash assez basique, mais efficace à défaut d’être novateur. Eh bien c’est exactement la même formation, avec un an de plus au compteur que l’on retrouvera. Burning Skull, malgré son jeune age envoi la sauce de son thrash metal lourd et rapide. La groupe sera desservi par la qualité très aléatoire du son, mais le groupe n’hésites pas à y aller de sa personne, à l’image de leurs deux guitaristes au headbang facile. Le public, même s’il accrochera, se fera très timide et peu mouvant, dommage. Point culminant de leur set, outre les soucis de son en provenance d’un faux contact avec le siège batterie ( ?!) qui brisera la glace, restera leur reprise de Metallica, Damage Inc.

Setlist Burning Skull :
They’ll Have No Remorse
Prepare To Fight
Wake Up To Kill
Damage Inc (Metallica Cover)
Your Monster
Destructive Sufferring
Bloody Faces
Like An Undead
Hors Du Cercle
 

Second groupe à investir la soirée : Rave Age qui fête aujourd’hui la sortie de son nouvel album : « Right Now ! ». La moyenne d’age sur scène prend au passage 15 ans dans la gueule, mais qu’importe, la maturité de certains groupes sont souvent payant ! On laisse ainsi de côté le thrash et on se retrouve avec un groupe de metal couillu, aux multiples influences, tapant parfois dans le heavy, tantôt dans le prog, tantôt même dans les riffs lourds du stoner. Au micro, un guitariste/chanteur à la pilosité rappelant quelque peu Lemmy, les pustules en moins. La ressemblance avec le timbre de Reuno (Lofofora / Mudweiser) est par ailleurs assez frappante. Le groupe envoi donc le pavé devant un public un peu plus mobile. On notera par ailleurs la dextérité du guitariste solo, très à l’aise avec son instrument qui nous gratifiera de belles parties lead ! Groovy Baby !

Troisième formation à bruler les planches, de cette affiche 100% Toulousaine : Orob. Sous ces 4 lettres se cache un groupe plutôt jeune officiant dans un metal hybride, plutôt progressif avec des grosses influences black/death au niveau de certains riffs et du chant. Effectivement, on retrouvera au micro une grosse voix typique death, doublé parfois du second guitariste, lui aussi ayant le headbang facile. On notera par ailleurs le bassiste et son magnifique kilt (dont le public n’hésitera pas à demander le retrait entre les morceaux). La formation, alternera entre passages plannants typique du metal progressifs avec des rythmiques plus haineuses. Le concert se terminera sur une reprise de Satyricon K.I.N.G., ou comment clore un live de la plus belle des manières !

Merci donc à Snakebit pour le concert, et aux trois groupes de la soirée !
Clin d’œil à Julie et Aurore, merci à vous deux pour le co-voiturage !