Live reports Retour
samedi 21 mai 2011 - U-Zine

Delain + Serenity + Whyzdom

Alhambra - Paris

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Un peu de symphonique sa fait pas de mal ! Donc en ce soir du 21 Mai 2011, je me rends pour ma première fois à l'Alhambra pour j'espère apprécier trois groupes dans le style symphonique.

Lost In Thought ayant eu un accident sur la route, ils ne peuvent donc se rendre à Paris, c'est Whyzdom groupe Parisien qui assura la première partie en compagnie de Serenity.


Whyzdom

Whyzdom monte sur les planches de l'Ahlambra, Metal Symphonique ou comme ils aiment a se nommer du Philharmonique Metal.

Très heureux d'avoir été conviés pour jouer avec Delain, ils sont comme qui dirait boostés par cette nouvelle, le show n'en sera que plus réjouissant autant pour eux que pour les spectateurs ! Rappelons que le groupe a déjà assuré la première partie de Delain durant leur tournée française de 2009.
Ayant changé de chanteuse il y a quelque temps, j'avais peur que la remplaçante ne soit pas à la hauteur de mes espérances comparé à Telya (Constance Amelane)...

Ils commenceront donc avec un peu d'avance afin d'avoir non pas 30 minutes mais 40 minutes de set. Le show part fort avec un « Everlasting Child » tout en puissance et un groupe remonté à bloc et bien plus à l'aise sur scène qu'il y a une dizaine de jour en arrière.

Clémentine, la petite nouvelle de la troupe est elle aussi plus détendue, ce qu'elle n'hésite pas à nous communiquer de part ses grands sourires. Que dire de ses lignes de chants inchangées d'une chanteuse à l'autre, certes chacune ayant un timbre de voix différents, celle-ci n'hésite pas rester sur cette veine là, afin que le groupe n'est pas a changer la composition des titres.
Après une seconde écoute, je peux vous dire qu'elle assure, c'est un grand renouveau pour le groupe...


Pour l'occasion, ils nous ont interprétés une nouvelle composition qui figurera sur leur prochain album, « Cassandra's Mirror », j'ai beaucoup aimée le passage de voix surélevée qui donne un côté aérien à la chanson.

« Atlantis » et « Daughter of the Night » sont les derniers titres de leur set-list de ce soir. « Daughter of the Night » LE morceau qui a fait découvrir Whyzdom selon moi, qui n'est donc pas a négliger... Je tiens à marquer l'étonnant growl de Clémentine sur « Atlantis » qui était très surprenant de part sa spontanéité, ce qui ajoute un plus qu'il n'y avait pas avant et bien sur les trois choristes du « Dark Whispers Choir », les accompagnants.

L'ambiance tout le long du show est à retenir, merci aux fans toujours plus nombreux de venir les soutenir, c'est ce qui fait avancer les artistes... L'évolution du groupe avec Clémentine est à suivre ainsi que le prochain album « BLIND ? » qui m'a l'air très prometteur. A suivre donc...
 

Serenity

La suite de la soirée se passe en compagnie de Serenity, groupe dans le même courant que Kamelot, pour vous situez. Les compositions sont bonnes mais ce qui me pose problème, c'est le chant, ce monsieur est un crooner mais il arrive tout de même a séduire à l'unanimité l'audience féminine.

Le duo Lisa Middelhauve (ex-Xandria) & Georg Neuhauser, le vocaliste, redonne un peu de baume au cœur, balade très théâtralisée de part la présence de Lisa qui apporte une touche de fraîcheur à cette partie du set. Ce qui nous fais paraître que derrière ce show, il y a un réel travail pour donner un style à part entière au groupe.

Celle qui fera réagir largement le public est le duo avec Charlotte Wessels (Delain), plus prenant que cette dernière, ce qui rajoute une touche excitation auprès des fans de Delain afin de contempler le show de Delain. Les fans leurs feront une belle ovation pour leur prestation plus qu'honorable.

Delain

Place à ceux que tout le monde dans la salle attend, Delain, groupe hollandais créée par Martijn Westerholt, ex-claviériste de Within Temptation. Ils ouvrent leur show avec un nouveau titre « Manson », pas aussi rentre dedans que le prochain « Get the Devil out of me » qui représente mieux Delain et donne une bonne dose d'adrénaline au sein de l'audience.

Charlotte devant cette acclamation Parisienne n'en revient pas et nous le dit : « C'est la première fois que je suis bouche bée au bout de deux chansons ». Ils savent très bien que les français leur font toujours un triomphe quand ils passent dans la capitale mais j’avouerais que ce soir ci ils ont fais fort.
 

C'était la première fois que je voyais le nouveau bassiste ainsi que le guitariste, que Charlotte nous présente avec un grand plaisir.

Les morceaux défilent avec une cette fouge que les fans savent donner a chaque titres ce qui rend le show unique.

Au vue que ce soir est la dernière date de la tournée, ils nous ont réservés quelques surprises comme le duo avec Georg Neuhauser sur « Control the Storm » mais encore plus surprenant la présence de George Oosthoek sur « A day for Ghosts », c'était juste époustouflant !
Merci à Delain pour cette surprise.


Un rappel est effectuée de « Sleepwalkers Dream », « Control the Storm » et ainsi que entraînante « The Gathering », hymne de Delain, les fans sautent, bondissent, reprennent le refrain en cœur et pour l'occasion, une explosion de grand rubans argentées vient cloturer la fin du show en beauté !

Cette salle est tout de même plus adaptée qu'une Elysée Montmartre en petite configuration, l'ambiance en est que meilleur.

Pour conclure je dirais que la soirée fut parfaite pour un bon défoulement avec en prime de la bonne musique.

On en redemanderait...

Vivement le prochain !