Live reports Retour
dimanche 27 juin 2010 - U-Zine

Rock A Field 2010

Festival plein air - Luxembourg

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

U-zine, Webzine Métal / Hardcore / extrême… Joli intitulé, non ? Néanmoins, une fois n’est pas coutume, une petite entorse va être faite. Non vous ne rêvez pas ! C’est devant vos yeux ébahis, que des joyeux lurons d’un jour vont vous proposer un live report du Rock A Field au Luxembourg !

Ce petit festival a eu lieu le 27 juin dernier à Roeser. Au programme et dans le désordre, The Prodigy, 30 seconds to Mars, Gossip, Deftones, Paramore, Pendulum, Funky P etc..

Au niveau de l’organisation, on est loin des gros festivals belges ou allemands. Deux scènes très proches, des stands de restauration et de boissons, des toilettes et 6 pauvres robinets: classique et efficace, sauf pour le dernier point. Six robinets pour 17 000 festivaliers... La cohue (et la boue) pour y acceder ! Néanmoins, grand soleil, aucun nuage, grosse chaleur ... On ne peut pas tellement se plaindre. En plus, le festival vendait des casquettes à … 25€. Que demande le people !

Le paiement de la nourriture et des boissons se faisait avec des tickets qui se vendaient par 8 minimum, pour 10€. Bien entendu, interdit de faire rentrer quoi que ce soit dans le fest, de quoi faire des profits ! Quelque part je comprends leur business même si le systeme des tickets te pousse à la conso... "Tiens il me reste 3 tickets... Une salade de fruiiiit?"

M'enfin hormis les contraintes du temps qui ont rendu le site assez sec et poussiereux, l'organisation est plutot bonne, avec des timings respectés.

Biffy Clyro entre sur scène. Fan du groupe, j'ai trouvé leur prestation néanmoins un poil décevante. Y'avait de l'energie, une bonne set-list, mais je sais pas, ce genre de groupe à 13h en plein soleil ca me gêne un peu. Leur son etait moyen et trop fort. J'ai préféré leur concert dans le chapiteau du Rock am Ring en 2009. Pas mauvais, mais pas la claque que j'attendais.

Pour Funky P, et comme son nom l’indique, c’est funky, dansant, sympa en fond sonore. Et le chanteur en slip zebré à la fin: priceless. C’est frais, fondant, de la vraie musique de festival pour lancer une journée.

C’est alors que Jan Delay entre en scène. J’ai écouté de loin, posé dans un coin à peu près ombragé. Beaucoup de reprises... Pas trop mon truc. Ce fut l’occasion de faire un petit blind test entre nous. On s’occupe comme on peut.

Pour Ghinzu, meme sanction. Difficile de s’étendre dessus, ce n’est absolument pas ma came. J'aime beaucoup Blow, j'en ai eu quelques unes de cet album. Une attitude vraiment rock star sur scène qui m'a pas trop emballé, rien de transcendant quoi, je m'attendais à mieux en fait. Une prestation qui n’est pas à la hauteur de la reputation naissante du groupe.

En ce qui concerne Gossip ce n’est pas le meme son de cloche. La prestation fut très bonne ! C'est dansant, entrainant, Beth Ditto gère grave vocalement et scéniquement, et je kiffe la batteuse (lesbienne, certes). Pop pop pop goes the wooooorld. Guillaume m'a fait rêver, il avait le demon de la danse en lui. Le groupe communique beaucoup et tous les tubes sont groovy! (d'ailleurs il semblerait que des documents vidéo sur la danse endiablée de votre serviteur pendant le concert circulent sous le manteau. Ne croyez pas tout ce qu'on vous montre les enfants.) (Affaire à suivre).
Cette femme est tout simplement belle, hé oui, je maintiens ce que je dis. Voir une femme aussi resplendissante et heureuse, assumant son physique, c'est beau.

Paramore, ahhhhh Paramore [...] *secondes de silence* [...] “Paye tes seins Hayleyyyyyyy!“. Ouais bon, ça chante bien, ça saute dans tous les sens mais ce n’est définitivement pas fait pour moi. Du rock fm-néo metal qui cartonne aux US mais qui me laisse complètement froid, à part 2 morceaux. C'est plus pour moi ça, peut-être quand j'avais 15 ans et encore. Très formaté, efficace et bien huilé. Au delà du son agréable du bassiste, rien de transcendant. Hayley est assez mignonne mais cela ne parvient même pas à pallier la vacuité musicale. Toutefois, j'ai eu mon petit instant emotion sur Decode (Oui oui, je connais la chanson de Twilight).

C’est alors que Deftones monte sur scène. Et là que dire si ce n’est : Enorme !!! Une set-list qui brasse large, et Chino... quelle classe ce type, on s'accorde tous à le dire ! Bien qu’excentrés et un peu en hauteur, (ce qui fait qu'on a pas vu Abe et très peu le bassiste Sergio Vega), on a assisté à un show mémorable. Chino avait la ligne de ses 20 ans, un sourire que j'avais rarement vu chez lui, une patate d'enfer et une bonne voix. Et surtout, un charisme indéfectible et qui ne s'explique pas. Bien meilleure qu'au RaR 2006 où j'avais cru mourir dans la fosse, compressé. Et, cerise sur le gâteau, le groupe nous a gratifié de Passenger ! Mon pêché mignon !

Bon, sinon, après la minute Fanboy, un concert vraiment excellent des amis de Sacramento, quoiqu'un un peu court (fest oblige) : un bon mélange de tous les albums, comme à l'habitude. Bref, ça faisait du bien !

Setlist :

Root
CMND/CTRL
My Own Summer (Shove It)
You've Seen The Butcher
Be Quiet and Drive (Far Away)
Diamond Eyes
Rocket Skates
Sextape
Passenger (with Hayley Williams)
Change (In the House of Flies)
7 Words

C’est au tour de 30 Seconds To Mars où “Le groupe overrated à minettes qui en fait trop". C’est LA déception du festival à mes yeux. J'aime (j'aimais?) beaucoup Jared Leto : bon acteur, bon chanteur, charisme, a niqué Scarlett (oups je m'égare), bref, RESPECT quoi. Le premier album était vraiment sympa, le deuxième un peu plus pop dans l'esprit mais toutefois agréable. Néanmoins leur musique commençait à se tourner vers l'emo tout comme leurs look et attitude ! Orientation confirmée par le dernier opus.

Cet espèce de "rock de stade" pauvre musicalement est insupportable. Alors, quand en plus Jared fait son showman à perdre haleine, le tout devient fastifieux à suivre. Au RaR, j'avais trouvé ca sympa… mais deux fois en si peu de temps, on se rencontre à quel point rien n’est naturel.
Il est tombé dans le cliché du frontman ricain qui passe son temps à parler entre les chansons pour dire à quel point on est formidables, qu'il nous aime (“deep down in my heart, I still loooove you”). Bien sûr, aucune chanson du 1er album, parce que tu vois, I think that our last record is the most beautiful shit we've ever did. Bon là j'extrapole mais…

Seul element positif, le featuring de Chino sur The Kill, avec son premier "wooohooo" completement foiré ! On a frôlé le moment culte lorsque l’on a presque réussi à monter sur scène. Malheureusement, 30STM n’est pas Suicidal Tendencies

The Prodigy: Très bon concert !!! La set-list etait plutot cool, la prestation carrée. Un peu trop même, il manquait peut-être un peu de folie. Un son perfectible, beaucoup de boum-boum qui couvrait les "melodies". Mais bon, pendant un concert de Prodigy, on s'eclate et c'est tout ce qui compte !
Malgré une ambiance fluctuante, lorsque tout le monde bouge en meme temps on comprend le Prodigy Effect. Un groupe taillé pour le live ! Les énormissimes Voodoo People et Run With The Wolves ont tout détruit sur leur passage ! Des lights démentielles pour assurer le show malgré un son bien moyen ont garanti la folie du concert ! Néanmoins, en ce qui concerne le son, la batterie était très en avant, au détriment des samples… Enfin voilà, Prodigy fait du Prodigy et la mayonnaise prend toujours aussi bien.

Pour finir en beauté, Pendulum ! Il est tard, c’est l’heure du pétage de cable ! Bien que connaissant peu Pendulum je m’attendais à en prendre plein les yeux et les oreilles. J'avais écouté In Silico qui ne m'avait pas sidéré jusqu’à ce que je les vois au Rock Am Ring. J'avais trouvé ca sympa, mais un peu hors-sujet : en pleine journée, sur une grande scène.. bien moyen. Au retour du RaR je me suis procuré leur dernier album, que j'écoute en boucle depuis. Et hier soir, je me suis éclaté à fond pendant leur set. De nuit, petite scène, pas beaucoup de public donc de la place, un son énorme... Je me suis laché comme jamais ! Entre la toupie et les sauts de cabri, j'ai fait mon sport pour l'année ! Très bonne prestation. Set-list efficace à mort, un MC toujours aussi énergique, un batteur toujours aussi sidérant dans sa précision et son jeu drum'n'bass, bref l’extase!!! Petit bémol, un set un peu court (45min) fermeture du fest oblige.. A voir d’urgence !


En résumé, un festival très sympathique. Sur un jour, on évite tous les désagréments des longs festivals surtout sous un tel soleil. Certes l'affiche n'etait pas à 100% interessante, mais je retiens surtout Biffy Clyro, Gossip, Deftones, Prodigy et Pendulum. A refaire.

Merci à Ian "Ianus" Ramos et Guillaume "Clad" Peyrin pour leur report.